Polar A300, la montre connectée dédiée au fitness

29 mai 2015 à 10h00
0
Polar lance une nouvelle montre dédiée au fitness, la A300. Elle vient remplacer la FT60 et complète les gammes déjà bien fournies de montres connectées pour sportifs du constructeur finlandais.

La A300 vient donc s'ajouter à la famille des montres connectées de Polar aux côtés de la M400 et la V800. Alors que ces deux dernières se destinent à un usage en extérieur, la spécialité de la A300 c'est le fitness en salle. Pas de GPS, mais du monitoring cardiaque, « l'ADN de la marque » nous dit-on.

Les mesures se font via la ceinture cardiofréquencemètre, c'est toutefois sur leur interprétation que le système peut prouver ou non son efficacité. La montre va par exemple surveiller l'évolution de la fréquence cardiaque pendant l'entrainement, pour indiquer où se situe, dans l'effort, la personne pratiquant son sport, grâce à un système de zones (légère, modérée, difficile).

Autre fonction utile qui découle de ces mesures : l'EnergyPointer. La montre précise en temps réel si on est plutôt en train de perdre du poids (brûler des graisses) ou de développer son système cardio-vasculaire (brûler du sucre). Enfin, Polar propose un mode de test fitness, qui détermine un indice de condition athlétique de son porteur.

01C2000008054212-photo-polar-1.jpg

Toutes ces analyses sont faites et restituées directement par la montre, il n'est pas nécessaire de faire son sport avec le smartphone dans une poche ou accroché en brassard. La connexion en Bluetooth se fait sur demande pour transférer ses données dans l'application Polar Flow (visualisations diverses, historique, etc.), proposée sur Android et iOS.

C'est la différence avec les bracelets trackers d'activités qui ne livrent aucune information tant qu'ils n'ont pas synchronisé les données recueillies avec leur application. Sébastien Baillot, responsable du Développement de la marque, résume cette différence : « L'objet connecté n'est pas un but mais un support ».

Il se trouve que la montre permet également le suivi d'activités grâce à un accéléromètre : nombre de pas, distance, calories brûlées, temps d'activité ou encore mesure du sommeil, comme avec les bracelets connectés classiques.

01C2000008054214-photo-polar-2.jpg

Côté autonomie, la A300 est supposée tenir deux mois et demi environ, et elle se recharge en USB. Elle est étanche et son bracelet en silicone interchangeable est décliné en six coloris (bleu, jaune, rose, en plus du noir, du blanc et du gris).

Bon point, pour terminer : Polar a déjà quelques mises à jour de fonctionnalités dans sa feuille de route. Ainsi, il est prévu d'ajouter la planification des entraînements, la mesure approximative de la vitesse et la distance via l'accéléromètre ou encore l'envoi de notifications sur les SMS, les appels et l'actualité depuis le smartphone.

La Polar A300 est d'ores et déjà disponible à 159,90 euros avec ceinture cardio ou 119 euros sans (pour ceux qui en auraient déjà une). Voilà de quoi intéresser les 15 millions de Français qui pratiquent des activités de fitness, d'après Polar.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Twitch bannit une série de 26 jeux « adultes » de ses chaînes
Divacore part à la quête du multiroom
Le 29 mai 2004, dernier soubresaut pour le vénérable Netscape
Master Lock dévoile ses cadenas connectés
Open innovation : EDF poursuit son investissement dans les start-up
<b>Joyeux Noël</b>
Shazam identifie certains visuels en plus du son
Semi-conducteurs : Avago met 37 milliards pour racheter Broadcom
LDLC lance une école pour former les cadres du numérique
Infos US de la nuit : Jawbone accuse Fitbit d'espionnage industriel
Haut de page