Google cesse le développement de l'application Gmail sur Blackberry

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000004738118-photo-gmail-blackberry.jpg
Google annonce que l'application Gmail pour les smartphones BlackBerry ne sera bientôt plus disponible. Les mobinautes devront se rendre sur l'édition mobile sur service web ou utiliser le client mail intégré.

Google cessera bientôt officiellement le développement de l'application mobile de Gmail pour les smartphones de Research in Motion. La firme de Mountain View explique avoir focalisé ses efforts sur le site mobile de Gmail en y implémentant diverses technologies du HTML5 afin de retrouver une ergonomie quasi-native.

Les utilisateurs disposant déjà de l'application pourront toujours l'utiliser mais celle-ci ne sera pas mise à jour et après le 22 novembre, elle ne sera plus disponible au téléchargement. Notons en revanche pour les mobinautes ayant installé Google Apps Connector, pour les serveurs professionnels BES, que ce dernier n'est pas concerné par ce retrait. Par ailleurs, les particuliers détenant un compte Gmail configuré sur les serveurs BIS, proposé en option auprès des opérateurs mobiles, peuvent toujours optimiser les configurations en récupérant le plugin dédié.

Pour récupérer, et éventuellement sauvegarder, l'application avant son retrait, rendez-vous sur m.google.com/mail à partir du navigateur de votre téléphone Blackberry.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vidéo : le ZenBook d'Asus est à la rédac' !
B&You : Internet généralisé et baisses de prix
Microsoft pourrait stopper le développement du plugin Silverlight
RED Scarlet-X : une caméra 4K relativement abordable en réponse au Canon EOS C300
Guerre des brevets : Eric Schmidt compte soutenir les firmes utilisant Android
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page