Test JBL Quantum Duo : un kit PC immersif idéal pour le gaming

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
15 juillet 2021 à 19h00
3
JBL Quantum Duo face avant

Ce kit d’enceintes pour PC se destine clairement au gaming, ne serait-ce qu'à en jugé par son design spécifique à l'éclairage multicolore. JBL a ici mis le paquet pour que ses enceintes assurent une expérience auditive hyper dynamique, notamment grâce à la signature QuantumSOUND déjà appliquée à d’autres créations de la marque américaine. En bref, les Quantum Duo nous promettent le gros son JBL dans de toutes petites enceintes. C’est ce que nous allons vérifier dans ce test.

JBL Quantum Duo
  • Effets surround immersifs
  • Cohérence son et image
  • Triple entrée
  • Esthétique & éclairage gaming
  • Écoute de proximité seulement
  • Grave limité
  • Réverbération gênante à faible volume

Depuis quelque temps, et tout du moins sur le marché français, JBL concentre ses forces sur des produits grand public, accessibles et destinés à reproduire un son vivant, principalement des enceintes nomades , des barres de son et des casques . Dans la gamme identifiée « gaming » on retrouve ainsi huit casques et cette fameuse paire d’enceintes pour PC que nous testons aujourd'hui, tous classés sous la référence Quantum.

Le QuantumSOUND appliqué à l’ensemble de ces produits fait référence à des haut-parleurs spécifiques et à un traitement sonore permettant de s’adapter de façon optimale à un usage gaming. Avec les enceintes pour PC Quantum Duo, JBL va encore plus loin et intègre le Dolby Digital pour créer un environnement surround qui promet de vous transporter au cœur de l’action sans avoir à bouger de votre bureau. 

JBL Quantum Duo lifestyle
©JBL

Caractéristiques techniques générales

  • Enceintes d’ordinateur stéréo
  • Référence : JBLQUANTUMDUOBLKEU
  • Haut-parleurs enceintes : 1x woofer 63 mm, 1x tweeter 18 mm
  • Puissance : 20 Watts
  • Connectivité : Bluetooth 4.2, 1x entrée mini-jack, 1x entrée micro USB, 1x sortie casque
  • Autres : éclairage LED personnalisable
  • Dimensions (L x H x P) : 89 x 210 x 176 mm
  • Poids : 2,8 kg
  • Prix public indicatif au moment du test : 159 €

Design : à fond la carte gaming

L’univers du gaming est indissociable de l’éclairage RGB que l’on retrouve souvent sur et dans les tours PC. JBL s'empare ici de cette caractéristique en éclairant ses appareils audio Quantum de LED, qui encerclent le haut-parleur de grave et le potentiomètre de volume. L'éclairage est également visible à travers les grilles des côtés.

JBL Quantum Duo leds couleurs
©JBL

Le dessin des enceintes en lui-même est résolument moderne avec des formes et des découpes au cordeau, à tendance futuriste. Bref, ces enceintes s’accommoderont très bien d’un bureau dédié au jeu, aux côtés d’un clavier RGB par exemple. À noter que plusieurs commandes permettent de régler l’éclairage selon différents modes : une couleur fixe, à sélectionner avec la commande sensitive sur le dessus, ou plusieurs couleurs qui suivent les pulsations de la musique.

JBL Quantum Duo côtés
©Alban Amouroux pour Clubic

Équipement : de petits haut-parleurs chargés en bass-reflex

Les JBL Quantum Duo sont des enceintes deux voies avec un woofer de 63 mm accompagné d’un tweeter de 18 mm. Aucun des deux n’est protégé, ce qui colle bien à l’esprit technique du produit. L’amplification totale est de 20 Watts efficaces. Des chiffres suffisants pour des enceintes placées sur un bureau.

JBL Quantum Duo haut-parleurs
©Alban Amouroux pour Clubic

Les JBL Quantum Duo mesurent 21 cm de haut, ce qui ménage assez d’espace interne pour que les ondes des basses fréquences puissent résonner et s’extraire via l’évent bass-reflex évasé en face arrière. Les enceintes reposent par ailleurs sur de petits pieds en caoutchouc de couleur orange, qui visent à éviter de transmettre les vibrations au bureau. 

JBL Quantum Duo dessous
©Alban Amouroux pour Clubic

Connectivité : une liaison USB idéale pour le Dolby

Trois entrées classiques sont proposées ici : le mini-jack analogique 3,5 mm, l’USB et le Bluetooth. JBL fourni tous les câbles. Précisons que la liaison micro USB est à privilégier pour conserver les meilleures performances possibles, les enceintes se chargeant d’appliquer un décodage et une virtualisation Dolby. La liaison USB est compatible avec les ordinateurs PC et Mac ainsi que les consoles Playstation. Pour les Xbox, JBL conseille d’utiliser la liaison mini-jack.

JBL Quantum Duo arrière connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

Les enceintes sont reliées entre elles par un cordon captif du côté de l’enceinte maître, USB-C côté enceinte esclave. Laissant passer la puissance nécessaire, ce cordon est plus épais qu'un USB classique. On trouve également une sortie casque mini jack en face avant, juste en-dessous du potentiomètre de volume. 

JBL Quantum Duo cordons
©Alban Amouroux pour Clubic

Ergonomie : personnalisez les couleurs selon vos goûts

JBL a installé des commandes à deux endroits différents. Sur l’enceinte maître à placer à droite, la commande de volume en façade est entourée par deux touches sensitives. Celle de gauche sert à activer ou non le mode surround, celle de droite à régler la luminosité globale des LEDS. 

JBL Quantum Duo boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Sur le dessus de l'enceinte, on retrouve un sélecteur pour le mode d’éclairage, la bascule sur le Bluetooth et une touche marche/arrêt. Juste derrière, une zone horizontale sensitive permet de choisir la couleur des LED par un simple glissement du doigt. Nous l'évoquions la marque laisse le choix entre une couleur en particulier ou une variation continue faisant défiler toutes les couleurs disponibles. Notez qu'il n’y a pas d’application ni de commande supplémentaire passant par l’ordinateur ou le Bluetooth.

JBL Quantum Duo lumières RVB
©Alban Amouroux pour Clubic

Analyse : une bulle sonore idéale pour le gaming

Débutons avec notre playlist YouTube pour découvrir ce fameux son Quantum. En écoutes musicales, le centre sonore se situe au-dessus de la ligne horizontale que l’on pourrait tracer entre les deux tweeters. Cela permet aux voix et autres instruments de se situer au niveau du moniteur, en cohérence totale lors du visionnage de clips vidéo. Avec ou sans la virtualisation, la scène sonore s’étend largement en dehors du cadre des enceintes.  

En mode surround, l’effet de présence est assez saisissant même s’il n’est pas dénué d’artefacts. Globalement, l’immersion est au rendez-vous avec du son clairement projeté sur les côtés. La scène frontale, elle, gagne de la profondeur ; les enceintes semblent disparaître totalement pour laisser toute la place à la musique.  

JBL Quantum Duo face avant
©Alban Amouroux pour Clubic

Et cette virtualisation est active dès le plus bas niveau sonore des Quantum Duo. Cependant, à bas niveau justement, la réverbération ajoutée est plus forte que le reste de la musique, ce qui résulte en une sorte de bourdonnement métallique assez désagréable. Il devient toutefois inaudible dès que l’on augmente le volume. Bref, lors des écoutes à faible volume, nous vous conseillons de désactiver ce mode, accessible rapidement en façade.

Le niveau de grave dépend quant à lui de l’éloignement des oreilles par rapport aux enceintes. Pour un meilleur résultat, il est préférable de se rapprocher au plus près des enceintes. Dans ce cas de figure nous avons obtenu un grave dynamique et incisif, sans que cela n'ait d’effet négatif sur la scène sonore et le mode surround. Mais plus on s’éloigne et plus les basses s'amenuisent.

Conclusion : ce n’est clairement pas un kit pour sonoriser un téléviseur ou une petite pièce, et globalement, la promesse du son signature JBL est assez décevante à ce niveau. L’objectif affiché de la marque, c’est l’ordinateur et le gaming avant tout.

JBL Quantum Duo gaming
©JBL

En mode Dolby pour les films ou en mode Gaming, les effets de déplacements et d’éloignement sont très intéressants. Il est possible de suivre les objets sonores dans l’espace tout autour de soi, presque autour de notre tête. Avec notre extrait favori de Drive to Survive sur Netflix, on peut facilement entendre les voitures passer devant nous et s’éloigner. En jouant à Forza, on peut entendre les autres véhicules venir de la droite ou de la gauche sans aucun effort, même quand on est concentré sur le jeu. Quant à Gears 5 , l’immersion est totale avec des effets sonores ci et là qui nous ont quasiment fait tourner la tête hors de l’écran.

Cette application du décodage ou de la virtualisation Dolby est vraiment réussie pour de simples enceintes de PC, et ce même s'il faut rester à moins d'un mètre des enceintes pour maximiser le rendu des effets. On pourrait presque rapprocher le résultat obtenu avec écoute au casque, mais avec une sensation d’ouverture bien plus large. 

Prix et concurrence : des modèles plus imposants face à la JBL

Le prix de ces enceintes JBL Quantum Duo sans caisson les place face à des modèles plus imposants. Dans cette gamme, les Edifier R1700BT bénéficient d’un coffret en bois et d’un woofer plus grand, d’une télécommande et de la possibilité de régler la tonalité. Les Mackie CR3-XBT, elles, sont bien plus imposantes, procurant de meilleures sensations dans le grave. Il y également les PreSonus Eris E3.5 BT qui se situent à mi-chemin entre les JBL et les Mackie. 

Globalement, autour de 150 €, vous avez le choix entre plusieurs modèles d’enceintes nécessitant un peu de place sur le bureau que les JBL qui restent compactes. Les Quantum Duo sont toutefois les seules à miser sur le gaming avec le mode surround, les autres se limitant à la stéréo classique.

JBL Quantum Duo boite
©Alban Amouroux pour Clubic

L’avis de Clubic

Les enceintes pour PC JBL Quantum Duo remplissent quasiment le contrat de départ. La signature QuantumSOUND pour le gaming est réussie pour ce qui concerne la virtualisation. La sensation de présence au centre de l’action est aussi soignée, et on se retrouve entouré d'effets sonores. Il est alors facile de distinguer les sons sur les côtés et même d'évaluer leur distance.

En revanche, les basses nous ont laissés sur notre faim. Les Quantum Duo ne font pas le poids face à un kit avec caisson de basse séparé et même comparées à leurs concurrentes tarifaires directes. Si on les évalue strictement au regard de ces kits sans caisson, les JBL sont autant en retrait sur la prestance et le grave qu’elles sont supérieures sur l’immersion. On ne peut pas tout avoir, mais les Quantum Duo annoncent clairement la couleur !

JBL Quantum Duo

7

Ce kit JBL 2.0 est idéal pour celles et ceux qui cherchent à s’immerger dans l’action, que ce soit pour jouer ou pour regarder des vidéos. Il recrée une véritable ambiance virtuelle à 180° grâce à sa compatibilité Dolby. Seules les basses sont un peu en retrait.

Les plus

  • Effets surround immersifs
  • Cohérence son et image
  • Triple entrée
  • Esthétique & éclairage gaming

Les moins

  • Écoute de proximité seulement
  • Grave limité
  • Réverbération gênante à faible volume

Son 7

Connectivité 8

Ergonomie 7

Finitions 7

Modifié le 16/07/2021 à 14h27
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

HP Victus : la marque répond à nos questions sur sa toute nouvelle gamme gaming
NVIDIA-ARM : la Commission européenne pourrait mettre en péril le rachat en le retardant
AMD : les GPU RDNA 3 plus puissants, plus économes, premières séries de conception cette année
Vers des écrans gamer au taux de rafraîchissement incroyable de 480 Hz d’ici 2022
AMD : lancement des Radeon RX 6600 XT prévu le 11 août
Il faudra attendre 2022 pour un MacBook Air 13
Chrome OS : un caractère manquant dans le code crée un bug frustrant sur les Chromebook
AMD : des Radeon RX 6600 XT déjà listées au prix de 750 euros, bien avant leur lancement
Intel NUC 11 Extreme : la bête sort du canyon !
Bientôt des mini-PC propulsés par le Ryzen 9 5900HX, notamment chez Minisforum
Haut de page