Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019

10 décembre 2019 à 14h48
0
Contrôle technique

Le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) estime à « 10 000 le nombre de véhicules présentant un danger direct et immédiat qui ne sont pas passés au contrôle technique pendant l'année 2019 ». Le manque à gagner s'élève par ailleurs à environ 100 millions d'euros.

Le contrôle technique des véhicules séchés par les automobilistes ? Pas tous, mais certains. À tel point que le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) n'a pas hésité à envoyer un courrier à l'attention du Premier ministre Edouard Philippe, de manière à « lutter contre le comportement de report voire d'évitement du contrôle technique ». De ce fait, quatre propositions ont été formulées par l'organisation.

Des lourdes pertes estimées

Le CNPA propose ainsi :
  • L'automatisation des relances pour les propriétaires de véhicules dont le contrôle technique arrive à échéance.
  • La majoration de l'amende forfaitaire, pour en faire une véritable sanction dissuasive permettant de faire évoluer les comportements d'évitement du contrôle technique.
  • L'intégration du contrôle technique dans le périmètre de la vidéo verbalisation, pour identifier et verbaliser les véhicules en défaut.
  • Rendre obligatoire la présentation d'un contrôle technique de moins de six mois lors de la souscription à une assurance automobile.


Ces alternatives visent ainsi à pousser les usagers à se présenter auprès des centres spécialisés et des garages, dont le manque à gagner s'élève à environ 100 millions d'euros en 2019. Le CPA estime à 10 000 le « nombre de véhicules présentant un danger direct et immédiat qui ne sont pas passés au contrôle technique » au cours de ce cru, peut-on lire dans le communiqué de presse officiel.

400 000 contrôles techniques manquants

« Fin octobre 2019, nous sommes en retard de plus de 400 000 contrôles techniques périodiques par rapport à la même période l'an passé, c'est-à-dire des automobilistes qui auraient dû faire leur visite réglementaire et qui ne sont pas venus dans les centres », a quant à elle déclaré Karine Bonnet, présidente de Dekra Automotive SAS, lors du dernier Club Argus. Et de conclure : « Nous pouvons peut-être y ajouter un effet lié à la prime à la conversion ».

Source : L'Argus
Modifié le 10/12/2019 à 14h49
30
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top