Automobile : le conducteur distrait par le high-tech ?

05 octobre 2017 à 14h21
0
Depuis quelques années déjà, les constructeurs automobiles ont compris que les acheteurs veulent de plus en plus de technologies et services dans leurs voitures. Certaines nouveautés sont véritablement utiles, notamment celles concernant les aides à la conduite et l'amélioration de la sécurité, tandis que d'autres relèvent peut-être plus du gadget. Pire : elles auraient tendance à distraire le conducteur.

Une étude menée par La fondation pour la Sécurité Routière de l'Association Automobile Américaine (American Automobile Association Foundation for Traffic Safety) sur ces nouvelles technologies embarquées montrerait qu'elles peuvent s'avérer dangereuses.

Des voitures connectées qui détournent l'attention du conducteur



L'étude publiée début octobre 2017 a été commissionnée par la fondation pour la Sécurité Routière de l'Association Automobile Américaine à l'université de l'Utah qui a testé 30 véhicules embarquant des nouveaux systèmes connectés. Désormais, il est en effet possible de naviguer sur Internet, d'envoyer des photos ou encore de mettre à jour son statut Facebook grâce à l'ordinateur de bord de la voiture connecté sur Internet par 4G.

Ces nouvelles utilisations n'apportent rien en termes de sécurité pour le conducteur. Selon l'étude, déjà critiquée par les constructeurs, elles entraîneraient au contraire une forte distraction du conducteur. Les chercheurs estiment qu'après avoir envoyé un e-mail, le conducteur est distrait pendant 27 secondes. Un laps de temps suffisant pour parcourir plus de 100 mètres en roulant à 40 km/h.

01F4000008427054-photo-voitures.jpg


Une faute partagée entre les constructeurs et les automobilistes



L'étude a analysé les 30 véhicules, des voitures de luxe embarquant les dernières technologies, en les classant de la catégorie « très distrayant » à « peu distrayant ». Les chercheurs ont estimé que tous les modèles étaient a minima « modérément distrayants » du fait des possibilités fournies au conducteur dans l'habitacle.

Un conducteur distrait est responsable, aux Etats-Unis, de 10 % des accidents du pays (3.477 décès sur les routes à cause d'un conducteur distrait en 2015). Pour l'Association Automobile Américaine, les constructeurs sont en partie responsables de ce problème puisqu'ils surenchérissent pour fournir les toutes dernières nouveautés à leurs clients.

Mais les conducteurs sont également responsables de leurs actions : ils ne devraient pas utiliser ces fonctions non nécessaires à la conduite lorsqu'ils sont au volant et qu'ils sont en train de rouler. L'Association Automobile Américaine propose que les constructeurs intègrent, par exemple, un système permettant de désactiver ces fonctions lorsque la voiture roule.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top