Rolls-Royce travaille sur des cargos télécommandés pour 2020

27 juin 2016 à 10h17
0
La marque Rolls-Royce travaille au développement de navires de charge téléguidés, c'est à dire sans personnel à bord. Réalité virtuelle et drones de surveillance seraient au coeur du processus de navigation de ces cargos qui pourraient être mis à flot à l'horizon 2020.

Rolls-Royce ne se contente pas de concevoir des voitures de luxe : l'entreprise britannique planche actuellement sur le développement de bateaux-cargos télécommandés, où l'équipage ne serait pas sur le navire, mais à des centaines de kilomètres de celui-ci. Grâce à la réalité virtuelle et à des drones de surveillance, l'équipe en charge de s'assurer du bon fonctionnement du navire pourrait avoir accès à des « ponts virtuels » lui permettant de régler les problèmes à distance. Plusieurs navires pourraient même être gérés par une seule et unique personne, limitant les problèmes de pénurie d'équipages.

0226000008484430-photo-rolls-royce-cargo.jpg

« La question n'est pas si c'est possible, c'est quand ce sera disponible » assure Oskar Levander, le vice-président de l'innovation chez Rolls-Royce. « Toutes les technologies nécessaires au développement des navires contrôlés à distance, et autonomes, sont disponibles. » L'entreprise travaille depuis l'année dernière sur ce projet, en collaboration avec différentes partenaires dont l'Advanced Autonomous Waterborne Applications Initiative qui développe les spécifications techniques des premiers cargos de ce type. Des tests ont actuellement lieu en Finlande pour déterminer la résistance des réseaux de capteurs nécessaires au bon fonctionnement des navires, et notamment l'influence du climat sur ces systèmes.

0320000008484428-photo-rolls-royce-cargo.jpg
La vision du centre de commandement des navires de charge de Rolls-Royce

« Nous allons voir arriver un navire contrôlé à distance pour un usage commercial d'ici à la fin de la décennie » estime Levander. L'étape suivante sera de développer des navires totalement autonomes permettant de réduire davantage la surveillance humaine : l'entreprise estime que le plus gros du travail sera effectué avec la conception des cargos télécommandés et que l'étape suivante ne sera presque qu'une formalité.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top