Nissan transforme une Leaf en poste de secours mobile procurant de l'électricité sur le lieu de catastrophes

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
04 octobre 2020 à 16h32
17
Nissan Leaf V2G secours © Nissan

Et si les voitures électriques devenaient un poste de secours ambulant pouvant alimenter le matériel des équipes de secours grâce à la technologie V2G ?

C’est l’idée, pas si folle, de Nissan, qui a transformé une LEAF 100 % électrique en véhicule d’intervention pour les services de secours devant intervenir sur le lieu de catastrophes.

Le Vehicule-to-Grid au secours de la population

Nissan a trouvé la meilleure démonstration possible pour présenter les nombreux avantages de la technologie Vehicule-to-Grid (V2G). Pour ce faire, le constructeur japonais a transformé sa Nissan LEAF en véritable véhicule d’intervention pour les secours en cas de catastrophes.

Le véhicule ainsi transformé permet de délivrer l’énergie électrique nécessaire au matériel des équipes d’intervention, qu'il s'agissent de projecteurs, d'instruments de mesures ou tout autre équipement leur permettant d’agir rapidement.

Baptisée RE-LEAF, le projet est ainsi décrit par le constructeur : « La Nissan RE-LEAF est un concept de véhicule d'intervention d'urgence 100 % électrique, conçu pour fournir une alimentation électrique mobile suite à des catastrophes naturelles ou des événements météorologiques extrêmes ».

Re-Leaf : la Nissan LEAF sauce tout terrain

Pour être à-même de mener à bien sa mission, Nissan a revu les spécifications de sa LEAF, la faisant passer du statut de sage berline compacte à celui de SUV passe-partout. La garde au sol est surélevée et des pneus robustes viennent améliorer la capacité de franchissement de la voiture alors que des protections de soubassement protègent son châssis, permettant d’intervenir rapidement sur des zones encombrées.

Le constructeur précise : « La RE-LEAF peut être conduite au centre d'une zone sinistrée et fournir une alimentation de secours pour faciliter le processus de récupération. Le système de gestion d'énergie intégré peut faire fonctionner les équipements médicaux, de communication, d'éclairage et autres équipements de survie ».

Un concept intelligent mettant la technologie des véhicules électriques à disposition du sauvetage des vies en zone difficile.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
12
Etre_Libre
Bien vu
SlashDot2k19
Faut bien que ça serve à quelque chose.
symy
A vérifier par les connaisseur de ce genre de calcul, mais quid de l’autonomie d’alimentation du matériel via les batterie (après la consommation du trajet à déduire selon), comparer à la génération de courant produit par un véhicule thermique via un générateur intégré (autre que le 12v d’origine). Je suis pourtant un défenseur de l’elec en général, mais là pour de l’urgence… le compromis thermique me semble + efficient.
Blackalf
Ils y ont pensé aussi. ^^<br /> Leblogauto.com – 9 Nov 18<br /> Sao Paulo 2018 : Nissan Frontier Sentinel concept - Leblogauto.com<br /> Nissan a présenté au salon de Sao Paulo un pickup préparé par le studio de design de Nissan au Brésil. Un concept d’un aménagement pour les missions de secours. Le Nissan Frontier, vous le connaissez sous le patronyme de Navara ou&nbsp;NP300. Pour...<br />
jardinero
Plus facile de trouver de l’essence que de l’électricité en zone dévastée, mais ce n’est que mon avis .<br /> Faut voir à l’usage.
notolik
Et après 12mn, le véhicule est en rade, et non seulement il faut attendre les groupes électrogènes, mais en plus il faut bouger 2T «&nbsp;à la main&nbsp;»…<br /> Les VPC, VSR et VSAV de nos pompiers me semblent mieux adaptés. Mais ça ne fait de la pub à personne de le dire.
rexxie
Après 2 jours tu veux dire.
notolik
2 jours d’éclairage LED et de recharge de portable, sans aucun doute (et ce qui est déjà bien).<br /> Mais s’il faut «&nbsp;alimenter&nbsp;» des cisailles, des vérins, des coussins, des scies, des pompes…<br /> (surtout les compresseurs pneumatiques/hydrauliques nécessaires à leur fonctionnement)<br /> C’est mort.<br /> Et nos secours disposent déjà de véhicules plus performants pour installer une commanderie, une infirmerie, une cantine, ou un hôpital de campagne.<br /> Comme si l’urgence pouvait se soucier de la consommation/pollution au détriment de l’efficacité.
rexxie
Avec une batterie de 62 000 watts / heure, tu fais rouler bien plus que du LED et des ordis. Tu crois que ce sont des débiles qui ont fait ce projet?<br /> On peut aussi déployer des unités solaires mobiles taillées exprès pour les urgences aussi.<br /> Electrek – 21 Feb 20<br /> Tesla partners with solar firm and Atlassian founder to quickly deploy energy...<br /> Tesla is partnering with a solar firm and Atlassian founder Mike Cannon-Brookes to quickly deploy energy systems in order to help the communities affected by the devastating wildfires in Australia. Cannon-Brookes was actually instrumental in bringing...<br />
KlingonBrain
2 jours d’éclairage LED et de recharge de portable, sans aucun doute (et ce qui est déjà bien).<br /> Avec l’énorme batterie d’un véhicule électrique, tu peux alimenter des lampes et des portables pendant bien plus que 2 jours.<br /> Comme si l’urgence pouvait se soucier de la consommation/pollution au détriment de l’efficacité.<br /> Oui, clairement, à ce stade ce serait de l’extrémisme mal placé. Un bon groupe électrogène fera bien mieux.<br /> Cela dit, si un véhicule électrique peut fournir de l’appoint, ça peut toujours être utile.<br /> Parce que le problème typique des groupes électrogène, c’est qu’ils ne fonctionnent pas souvent. Et c’est assez courant d’avoir du mal à les démarrer quand on en a besoin. Les longues minutes passées à «&nbsp;reveiller&nbsp;» le bouzin peuvent avoir des conséquences.
notolik
Ben sur 2 jours ça fait du 1,2 Kw <br /> Suffisant pour de la lumière et du petit matériel électrique (ce qui est déjà bien), mais archi insuffisant pour le matériel de sauvetage à proprement parlé.<br /> Il faudra quand même des groupes, des compresseurs, …<br /> Des panneaux solaires mobiles, c’est déjà une meilleur idée. En tout cas pour tout ce qui n’est pas trop nomade le jour.
rexxie
De toute évidence tu exagères beaucoup (trop), une maisonnée au complet dépense environ 10-20 kWh / jour.
notolik
De toute évidence on va demander au secours de dormir la nuit, comme à la maison.<br /> Et de ne pas utiliser l’électricité de la maison quand ils sont au travail.<br /> Et on va limiter leur nombre à 4 + le chien, comme à la maison.<br /> Ou alors ont ne leur donne que des moyens thermiques, puissants, adaptés, portatifs, sans cables et rechargeables avec 2 litres toutes les x heures… Et on interdit les SUV pour équilibrer le bilan carbone que cette pollution inutile, catastrophique et inadmissible engendre.<br /> Heureusement que c’est l’expérience qui guide le choix de leur matériel et pas une recherche google.
titepa
Cette mode de vouloir mettre de l’électrique partout …<br /> L’énergie massique de l’essence étant très supérieure à celle des batteries, un simple groupe électrogène fonctionnant à l’essence est 40 plus efficace que ce système batteries + onduleur (pour une même puissance fournie autonomie multipliée par 40 ou puissance multipliée par 40 pour une même autonomie). Je ne parle même pas du rapport énergie fournie / prix qui est catastrophique pour le système batteries.<br /> En résumé: une efficacité nulle pour un prix exorbitant. Je ne vois pas quel service de secours pourrait s’en équiper … que de la com !
rexxie
Cette énergie théorique potentielle est en très grande partie perdue en surchauffement, en frottement et en résidus toxiques de la combustion et de la complexité des engins à pétrole.<br /> Le moteur électrique est de 4 à 5 fois plus efficace à utiliser son énergie en pratique.<br /> Le moteur à explosion ne vient pas à la cheville du moteur électrique quant à la puissance efficace, comme le démontrent les trains et les camions miniers géants qui sont propulsés par leurs moteurs électriques. Les engins diesels embarqués ne servent que de génératrices dans ces engins hybrides-série, car de tels monstres uniquement thermiques seraient impossibles.
Gilles_Rouzaud
La technologie décrite n’est PAS du V2G mais du V2L (Vehicle to load). En effet, le V2G est la fonction qui permet de restituer l’énergie de la batterie du véhicule pour la réintégrer dans le réseau quand celui-ci est «&nbsp;souffrance&nbsp;» par une demande d’énergie plus importante que ce qu’il peut fournir (en gros une réserve d’énergie). ça passe forcement par une borne bidirectionnelle ou l’auto sera raccordé avec son câble. Le V2L permet via une prise 230v implantée sur ou dans le véhicule, d’alimenter un ou des équipements comme décrit dans l’article. La nouvelle Honda e à une prise 230v, 1500 w dans l’habitacle qui permet d’alimenter un PC, un mini frigo, voir même permettre de recharger un autre véhicule électrique (voir une vidéo sur YouTube, honda-e / Tesla model 3).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Monster Hunter The Movie : un premier teaser pour la Comic Con Russia
Un PC x86 au format Raspberry Pi : c'est le Rock Pi X
Crash Bandicoot 4 : It's About Time disponible en promo sur PS4 et Xbox One
Avec la PS5, tous les joueurs valideront avec la touche
Le prochain James Bond, No Time to Die, est à nouveau repoussé à avril 2021
Dormio, le bracelet du MIT qui permettrait de manipuler ses rêves
Mercedes-Benz dévoile son concept de véhicule électrique inspiré du film Avatar
Earthworm Jim : le jeu le plus GROOOVY de notre enfance ?
Le constructeur chinois Xpeng Motors annonce un nouveau véhicule volant
Bon plan VPN pas cher : le service Surfshark s'affiche à -81 % ce week-end !
Haut de page