L'armée britannique aussi veut se passer des énergies fossiles

Benoît Théry Contributeur
16 septembre 2019 à 07h12
0
armée soldat pixabay.png
© Pixabay

Des responsables de l'armée britannique ont affirmé leur volonté de se passer des énergies fossiles.

Le secteur aura son rôle à jouer dans la préservation de l'environnement. Mais ce programme « vert » doit aussi avoir des bénéfices logistiques et humains.

Une promesse de l'OTAN

Le chef d'Etat-major britannique, le général Mark Carleton-Smith, a déclaré : « notre programme d'équipement actuel est peut-être le dernier à dépendre des énergies fossiles ». Pour les forces armées concernées, la poursuite d'un programme visant à sauvegarder l'environnement est indispensable. En conséquence, les prochaines générations d'équipement devront reposer sur des sources d'énergie alternatives.

Le 29 août, une réunion à Helsinki entre des ministres de la Défense et des Affaires Etrangères a débouché sur une promesse des forces de l'OTAN de participer à la lutte contre le dérèglement climatique. La secrétaire générale déléguée de l'OTAN, Rose Gottemoeller, a cité cinq moyens que l'OTAN pourrait mettre à contribution de cet objectif, parmi lesquels « le soutien à la coopération scientifique et l'amélioration de l'efficacité énergétique et de la protection de l'environnement ».

À la suite de cet entretien, Mark Carleton-Smith a pris la parole à Londres, lors du Defence & Security Equipment International (DSEI), soulignant « l'impact profond » que le changement climatique pourrait avoir sur le mode opératoire des militaires. « Nous faisons déjà face, aujourd'hui, à des défis physiques, avec des restrictions de nos zones d'entraînement dues à des incendies beaucoup plus fréquents. Nous faisons face à des défis juridiques, comme la législation fixant un objectif "zéro émission" d'ici 2050. Et nous faisons également face à des défis de transition, comme avec les plateformes alimentées au carbone dont les activités sont bloquées ».

« Du bon côté de l'argument environnemental »

Outre ces éléments, à propos desquels le représentant affirme que l'armée britannique élabore « des solutions pour gérer tous ces problèmes », le développement d'une filière verte doit aussi apporter d'autres bénéfices. « Ce ne sont pas seulement de considérables bénéfices opérationnels », a déclaré Mark Carleton-Smith à Londres, « mais cela placera également l'armée du bon côté de l'argument environnemental, en particulier aux yeux de la nouvelle génération de recrues, qui base de plus en plus leurs décisions de carrière sur la réputation environnementale de leur employeur ».

Pour effectuer la transition, le responsable table sur le fait que « la génération suivante devra exploiter le leadership de l'industrie britannique dans le secteur des technologies environnementales propres ». Et d'ajouter : « Je crois que nous avons atteint un point de bascule dans la manière d'alimenter la prochaine génération de véhicules ».

Source : The Independent
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top