DHL s'équipe d'avions électriques pour se lancer dans des livraisons à basses émissions

05 août 2021 à 11h00
22
DHL Alice © DHL Express
© DHL Express

Ce mardi 3 août, DHL a annoncé avoir fait l'acquisition de 12 avions électriques Alice auprès de la start-up Eviation. Avec cette manœuvre, le géant de la livraison affiche son ambition de considérablement réduire ses émissions carbone. 

Au mois de février déjà, la firme annonçait un partenariat avec Volvo pour tester des camions de livraison électriques sur les routes européennes. 

DHL investit massivement pour réduire ses émissions

Et elle veut également réduire ses émissions dans les airs. « Nous pensons que l'avenir des opérations logistiques avec une flotte à zéro émission est viable. Dans ce plan, l'électrification joue un rôle crucial et contribue de manière significative à notre objectif global de durabilité », a ainsi déclaré John Pearson, le P.-D.G. de DHL. 

L’objectif pour l’entreprise est de se constituer une flotte d’avions électriques pour lui permettre de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et, de cette manière, de respecter l’Accord de Paris sur le climat de 2015. DHL va investir plus de 7 milliards d’euros pour y parvenir, afin d’électrifier ses systèmes de livraison et de construire des bâtiments neutres en carbone. 

Les appareils se concentreront sur les livraisons issues de l’e-commerce, secteur qui a littéralement explosé pendant la pandémie de Covid-19, et qui ne montre pas de signe de fatigue. 

Un avion idéal pour les trajets régionaux

Les 12 avions Alice seront livrés à DHL en 2024, tandis qu’Eviation prévoit un vol inaugural pour son modèle dès cette année. Alice est « le premier avion de transport régional entièrement électrique au monde. Construit pour faire du vol la solution durable, abordable et silencieuse », écrit Eviation sur son site Internet.

Les aéronefs seront idéaux pour les courts trajets : ne nécessitant qu’un seul pilote, ils pourront transporter jusqu’à 1 200 kilogrammes de cargo. Les avions Alice ont besoin de 30 minutes de charge pour une heure de vol et peuvent parcourir jusqu’à 815 kilomètres. 

Comme le précise le média spécialisé Aviacionline, les moteurs d’avions électriques nécessitent moins de maintenance, car ils sont composés de moins de pièces détachées que les moteurs traditionnels. Les recharges pourront, en outre, être réalisées pendant que la cargaison est retirée ou insérée dans l’appareil pour une optimisation du temps améliorée. 

Modifié le 05/08/2021 à 11h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des chercheurs ont découvert comment mieux détecter des deepfakes (et c’est une bonne nouvelle)
Pour les 40 ans du TGV, la SNCF dévoile son projet de train à grand vitesse du futur
Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
JetPack Aviation a trouvé un premier client militaire pour ses jetpacks, en attendant de faire voler son moto-speeder
Singapour teste Xavier, son « robot patrouilleur » anti-incivilités
Haut de page