🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Critique Le Livre de Boba Fett : Mandalore, c'est quoi ce binks ?!

09 février 2022 à 18h30
27
The Book of Boba Fett © Disney+
© Disney

Le Livre de Boba Fett, la série dérivée de The Mandalorian, a énormément fait parler les spectateurs et les fans de Star Wars. Malheureusement, cela aura le plus souvent été pour de mauvaises raisons. On fait le point dans cette critique !

Le livre de Boba Fett
  • Vous avez aimé The Mandalorian et regarderez la saison 3
  • Vous ne vivez que pour Tatooine et Boba Fett
  • Vous êtes Robert Rodriguez
  • Vous n'avez pas aimé The Mandalorian
  • Vous n'aimez pas les longs flashbacks inutiles
  • Vous attendiez une passionnante histoire de pouvoir

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Fiche technique Le livre de Boba Fett

Informations

Titre original
The Book of Boba Fett
Genre
Science-Fiction, Action, Aventure
Réalisation
Jon Favreau
Editeur
Lucasfilm, Golem Creations
Plateforme
Disney+
Nombre de saisons
1
Nombre d'épisodes (Total)
7
Classification
Déconseillé / interdit aux moins de 12 ans

Le livre de Boba Fett entrer l'accusé

De retour sur Tatooine après les événements de The Mandalorian , le légendaire chasseur de primes Boba Fett et la mercenaire Fennec Shand doivent trouver leur voie et assoir leur pouvoir sur l'ancien territoire de Jabba le Hutt.

Si Disney+ n'est pour le moment pas très loin du sans-faute avec ses séries Marvel (du moins à notre humble avis), le constat est un peu plus contrasté pour ce qui est de l'univers Star Wars. Certaines séries animées comme The Clone Wars , The Bad Batch et, dans une moindre mesure, Star Wars : Visions sont convaincantes, mais il aura fallu à d'autres, comme Rebels ou The Mandalorian, quelques saisons et épisodes pour réussir à convaincre.

« Le livre de Boba Fett est une série bancale, coupée en deux »

Et voilà qu'arrive Le Livre de Boba Fett, une série atypique à bien des égards. Teasée à la fin de la saison 2 de The Mandalorian, elle fait à la fois office de spin-off et de suite, une particularité qui sera davantage abordée plus bas, dans un petit encart « spoilers ». Notez simplement qu'il vous faudra avoir vu Le Livre de Boba Fett avant de regarder les futurs épisodes de The Mandalorian, mais que vous aurez aussi besoin des premières saisons de la série consacrée au Mandalorien pour comprendre l'histoire qui nous intéresse ici…

Boba Fett © Disney+
© Disney

Disney+ s'adresse donc ici clairement aux spectateurs susceptibles de regarder les deux séries Star Wars en live action, ou semble en tout cas vouloir inciter ces utilisateurs à le faire - ce qui n'est pas forcément mieux. De fait, aux habituelles références inoffensives à d'autres films et séries animées Star Wars viennent cette fois s'ajouter des liens directs avec The Mandalorian, qui ne se comprennent que si vous êtes à jour de cette dernière. Vous voilà prévenus.

Un scénario qui laisse Grogu

Outre ces liens un peu forcés, le problème de la proposition est que The Book of Boba Fett n'est pas une très bonne série. À moins éventuellement d'être un fan absolu du chasseur de primes qui donne son nom à la série, voire de Tatooine, planète vue et revue où se passe la vaste majorité de l'intrigue. Et puisque la question vous taraude : non, notre « héros » n'est finalement pas mort dévoré, comme le suggère le film Le Retour du Jedi.

Boba Fett © Disney+
© Disney

Le personnage toujours incarné par Temuera Morrison est désormais accompagné par la badass et directe Fenec Shand (Ming-Na Wen), et a d'ailleurs bien besoin d'elle et de ses quelques punchlines pour compenser son absence quasi totale de profondeur et d'intérêt. N'en déplaise aux fans, le personnage de Boba Fett, à l'image de sa série d'ailleurs, n'a que très peu de reliefs et ne suscite que trop rarement de l'empathie. Comme dans les débuts de The Mandalorian, il ne se passe pas grand-chose de concret dans les premiers épisodes : l'ennui est de mise et le manque d'intérêt grandit…

Boba Fett © Disney+
© Disney

D'autant que la réalisation ne vient en rien compenser le naufrage scénaristique du Livre de Boba Fett. En dehors de quelques scènes réussies (trop rares), le montage de la majorité des combats est indigeste et coupé dans tous les sens, tandis que la course poursuite dans l'épisode 3 est absolument affligeante.

De même, si on comprend la volonté de redonner vie au Tatooine des vieux films en utilisant certains costumes d'aliens old school, l'ensemble sonne finalement bien pauvre et en total décalage avec les nouveautés, évidemment plus modernes.

Une série qui sent le Fennec

Les pires épisodes de la série sont ceux réalisés par Robert Rodriguez, dont la carrière en dents de scie se trouve assurément dans un creux ici. Si vous êtes allergiques aux flash back soyez prévenus : il y en a énormément, afin d'illustrer ce qu'a fait Boba Fett entre l'Episode VI et The Mandalorian. Une fois encore, l'intérêt de cette mise en scène nous laisse sceptiques, en cela qu'un seul épisode aurait suffit pour faire le tour de la question.

Boba Fett © Disney+
© Disney

Heureusement, plusieurs héros arrivent à la rescousse à partir de l'épisode 5 pour sauver les meubles et doper cette histoire de prise de pouvoir, qui ne parvient jamais à décoller.

À partir d'ici nous allons nous adresser à celles et ceux qui ont vu les deux saisons de The Mandalorian, sans pour autant trop spoiler Le livre de Boba Fett, pas de panique. Si vous n'êtes pas concernés, vous l'aurez compris : vous pouvez passer votre chemin, ce spin-off n'a aucun intérêt pour vous.

Boba Fett © Disney+
© Disney

Zone spoilers et jantes alu

Dès l'épisode 5 (fort bien réalisé par Bryce Dallas Howard, soit dit en passant) le Mandalorien fait son entrée dans la série du chasseur de prime, effaçant d'ailleurs totalement le monolithique Boba Fett. Qu'on se le dise, les épisodes 5 et 6, où le personnage titre est à peine présent, sont les meilleurs de la série et semblent finalement faire office de début de saison 3 pour The Mandalorian. Le septième et dernier épisode mélange davantage les univers des deux mercenaires, pour un résultat… moyen.

On y retrouve également le plus mignon des sacs de pommes de terre Grogu et pas moins de cinq autres personnages plus ou moins importants dans l'univers Star Wars. Les fans relèveront notamment, et sûrement avec plaisir, de sympathiques références à The Clone Wars et à l'Episode I. Ce n'est toutefois rien de plus qu'un aveu de faiblesse de la production qui a besoin de ressortir l'artillerie lourde pour tirer les spectateurs de la léthargie dans laquelle ils se trouvent depuis le lancement du Livre de Boba Fett. Un montage de cinq minutes où l'on voit le Mandalorien faire du tuning sur un vaisseau est presque plus intéressant que tous les épisodes précédents combinés… Et on le regrette.

Lorsque l'intrigue du dernier épisode revient sur Tatooine, la production semble se dire soudainement : « Pétard, c'est vrai que la série s'appelle Le livre de Boba Fett ! » et se force alors à s'intéresser (et nous avec) au personnage. En résulte donc une série bancale, coupée entre une première moitié centrée sur Boba Fett, aussi inintéressante qu'inutile, et une seconde bien meilleure, indispensable à regarder pour la suite de The Mandalorian

5

Voilà une œuvre bien difficile à noter. La première moitié, ni très intéressante ni très bien réalisée en dehors d'une solide attaque de train, ne vaut guère plus de 4. Mais la seconde, plus captivante et réellement utile pour la suite de l'univers Star Wars, grimpe davantage vers 6 ou 7. Ce sera donc 5.

Les plus

  • Vous avez aimé The Mandalorian et regarderez la saison 3
  • Vous ne vivez que pour Tatooine et Boba Fett
  • Vous êtes Robert Rodriguez

Les moins

  • Vous n'avez pas aimé The Mandalorian
  • Vous n'aimez pas les longs flashbacks inutiles
  • Vous attendiez une passionnante histoire de pouvoir

Les sept épisodes de Le livre de Boba Fett sont disponibles sur Disney+ .

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
21
Doomy
Très bonne critique, la phrase avec le tuning du vaisseau + intéressant que les 4 premiers épisodes m’a bien fait rire, c’est exactement ça haha.
icejedi
Même si je suis globalement d’accord avec ce qui est dit, pourquoi une critique d’une série dont la saison 1 n’est pas finie ? Vous êtes à ce point en pane d’article ?<br /> C’est un peu comme critiquer le goût de la pâte avant que les crêpes ne soient cuites <br /> Sinon, pour peu d’aimer le lore SW, les flashbacks sont intéressants. C’est vrai que les épisodes ne sont pas toujours très passionnants, et y’a quelques trucs bien WTF, mais au final je passe quand même un bon moment devant the Book of Boba Fett, plus que devant la plupart des autres séries ^^
aGa
La saison 1 est terminée.
AtomosF
Elle est finie depuis ce matin,<br /> Et puis même avec 6 épisodes sur 7 ca suffit pour se forger un avis et faire une critique.
Frederic_Moreau1
Sisi c’est fini, le dernier épisode est sorti ce jour et il ne rattrape malheureusement pas le massacre…
Frederic_Moreau1
Pour ma part une vraie déception alors qu’ils avaient de l’or entre les mains…tout est prévisible, c’était mièvre, que des poncifs, des clins d’œil bourrins et mentalité Disney noeunoeux de a à Z…10% d’esprit SW(les personnes et les images) le reste, totalement bateau à la sauce Disney…mais bon, c’est pas le premier loupé de Disney sur la franchise malheureusement. (je vais pas trop donner d’ex. pour pas trop spoiler, mais bon déjà, que foutent les golos de Bioman la dedans déjà?)…mais j’imagine que les moins de 10 ans auront frémi ou ris…pas moi. J’avais pourtant bien aimé le Mando, d’un autre niveau même si pas parfait non plus.
Bondamanmanw
C’est simple il fallait rester sur The Mandalorian et ne pas faire cet écart inutile avec en plus des personnages, des animaux qui font carton-pâte.
ramses_deux
On oublie souvent que son propre avis ne fais pas loi!<br /> Et quand je lis certains commentaire, j’en ai la preuve.<br /> Le dernier épisode du livre de Boba Fett est juste énorme.<br /> Ceux qui ne l’on pas vu, ou n’ont pas vu la série : Ne vous fiez pas aux avis des autres (ni même au miens d’ailleurs).<br /> Allez-y. Regardez. C’est tout.<br /> Il faut arrêter de vouloir tout critiquer a tout prix, surtout pour les mauvaises raisons.<br /> Favreau est un narrateur incroyable, et il l’a encore prouvé.<br /> Concernant l’histoire de Boba Fett et de son echappee du Sarlacc, c’est tout le point de cette serie. Et personnellement je trouve même que le sauvetage par les hommes des sables a même été un peu trop rapide. Mais cela n’est que mon avis.<br /> Regarder une série SW, c’est fait pour se décontracter et passer un bon moment. Surtout quand Favreau met un point d’honneur a retranscrire a l’écran exactement le contenu des Nouvelles de Star Wars, qui sont parues peu de temps après la première trilogie!<br /> SW ce n’est certainement pas destine a insuffler a l’audience des réflexions métaphysiques du pourquoi suis-je.<br /> Pétez un bon coup et relaxez vous.
Blackalf
Donner ton avis, oui…critiquer celui des autres, non.<br /> 5. Restez courtois<br /> Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.<br />
mcbenny
Je partage assez votre avis mais j’ai une explication.<br /> Les séries actuelles (depuis debut 2000 à peu près) présentent une véritable histoire au long cours : regarder l’épisode 5 sans avoir vu les 4 précédents, dans l’ordre, n’a à peu près aucun intérêt.<br /> Si vous jetez un oeil aux séries d’avant (ne serait-ce que X-Files, Code Quantum, Sliders, ou toutes les séries des années 80), on n’a plus du tout le même objectif : un ensemble de personnages est là, et on raconte une histoire par épisode avec ces personnages. Pas besoin de les voir dans l’ordre, et même un épisode seul peut être un divertissement compréhensible. Ce n’est pas « décousu », ce sont juste des aventures d’un lot de personnages, on ne cherche pas à évoluer dans une grande histoire ou à dénouer un noeud particulier. Petit bémol là-dessus pour X-Files quand même.<br /> Eh bien à mon avis, le Livre de Boba Fett, c’est un peu ça : des personnages, un lieu, et des épisodes « au hasard », pas d’ordre particulier. Et le principe du héros qui dors et se remémore le passé est idéal pour ça. On peut raconter n’importe quelle histoire à n’importe quel moment.<br /> Maintenant on peut aussi être un peu cynique et imaginer qu’un paquet de scénaristes a planché sur des idées, indépendamment, simplement à partir d’une description commune de personnages/lieux/relations, et les producteurs sélectionnent les histoires à réaliser. Donc pas d’histoire suivie, juste des personnages et un contexte général.<br /> CQFD
Bibifokencalecon
(Attention: Spoiler)<br /> Personnellement, en tant que fan de SW et appréciant énormément Boba Fett (et les Mandalorians en général), j’ai vraiment apprécié la série mais je reconnais qu’elle n’est pas à la portée de tout le monde et ne répondait pas aux attentes de bien des fans récents ou anciens de SW. Je reconnais aussi des passages un peu à vide ou mal ficelés dans certains épisodes.<br /> Mais au niveau du développement du personnage, je suis entièrement satisfait.<br /> La première partie de la saison (épisode 1 à 4) :<br /> J’ai apprécié les flashbacks des souvenirs de son enfance (la perte de son père) et de sa vie avec les Tuskens qui nous font comprendre que Boba Fett a profondément changé : il a réalisé que sa vie de chasseur de primes ne lui satisfaisait pas, qu’il n’avait pas réussi non plus à trouver un bon équilibre comme son père (avoir une famille, créer un avenir), et donc aucun vrai but dans sa vie. Fonder une « famille » (au sens large) basé sur la confiance mutuelle, le respect et l’honneur est ce qu’il recherche dorénavant.<br /> Quand on connaît sa jeunesse (à travers Clone Wars) et sa vie de chasseurs de prime (à travers les Comics de l’univers officiel), cela fait un bon raccord avec son évolution : la vengeance guidant son chemin et le besoin de s’entraîner pour y parvenir en reprenant le même métier que son père, puis simplement continuer dans cette voie sans se poser de questions : il était efficace et compétent dans ce qu’il faisait.<br /> J’ai aussi apprécié de voir les « cyberpunk kids » (et même les fameux scooters) parce que cela donnait plus de profondeur à la vie des jeunes désoeuvrées sur une planète perdue comme Tatooine.<br /> On comprend qu’il est resté plusieurs années dans le Sarlacc et qu’il en a eu de profondes séquelles physiques (nécessitant donc la cuve de Bacta). Cela explique aussi en aparté pourquoi il s’est fait discret (sans son armure et vivant auprès des Tuskens). On raccorde tranquillement avec la Saison 2 du Mandalorian.<br /> Même le style lent de la réalisation me convient parce qu’elle est adaptée à l’ambiance et à ce que traverse le personnage. Ce style lent change lorsque Boba est complètement rétabli physiquement (et donc aussi mentalement puisque les flashbacks cessent).<br /> La seconde partie de la saison (épisode 5 à 6) :<br /> L’histoire de Boba n’avance pas vraiment (à part le fait qu’il est en train de préparer sa contre-offensive contre les Pykes) mais on retrouve et on reconnecte avec Mando, sur ce qu’il traverse et ce qu’il devient. On comprend que lui aussi est en train de devenir une nouvelle personne n’ayant plus de clan mais formant une nouvelle famille avec Grogu.<br /> Même le choix de son vaisseau (un chasseur intercepteur) est très bon. Il n’est plus non plus un chasseur de primes (on le voit l’être uniquement parce qu’il avait besoin d’une information). Il se rapproche de Boba Fett avec qui il partage des liens forts d’honneur, respect et courage, mais aussi de transformation personnelle.<br /> La partie finale (épisode 7) :<br /> Un bon western à l’ancienne (style SW) où Boba Fett démontre qu’il est toujours un excellent combattant et où chaque personnage secondaire rencontré dans la série à son moment de gloire.<br /> On comprend aussi que Boba comme Mando ne partagent pas seulement des valeurs Mandaloriennes communes, mais un profond respect mutuel. On se doute donc que Boba réapparaîtra aussi dans les futures saisons du Mandalorien.<br /> C’est aussi un plein d’actions qui tranchent avec la 1ère partie car… Boba est désormais « guéri », sait ce qu’il veut et ce qu’il doit faire. Il a réussi à obtenir ce qu’il voulait : former une « famille » entouré de membres de confiance basé sur le respect, le courage et l’honneur. Les citoyens le respectent pour ce qu’il ait, sans peur ou crainte.<br /> On comprend à la fin que diriger Mos Espa ne l’intéresse pas vraiment, mais qu’il veut en rester le Protecteur. Cela ouvre donc bien des possibilités pour le futur.<br /> C’est une bonne fin de 1ère saison.<br /> Ma conclusion<br /> Sur le fond, c’est un arc de rédemption pour Boba Fett. Je sais que beaucoup de fans sont déçus ou auraient voulu un autre développement, et j’ai vu les critiques aussi être extrêmement dures.<br /> Mais souvent ce sont les mêmes arguments qui sortent :<br /> Boba devrait être plus fort, violent, rude, sûr de lui. Mais il l’est toujours comme le démontre le dernier épisode. C’est simplement qu’il n’est plus un chasseur de primes traquant, tuant ou intimidant ses adversaires. Il utilise une force « calme » et reste sûr de lui. Il n’a jamais été un assassin ou un tueur sanguinaire, mais un professionnel efficace et méthodique.<br /> Boba devrait être plus intelligent face à ses adversaires. Là encore, je l’explique simplement par le fait qu’il s’est formé à traquer, chasser, capturer et intimider. Ici, il apprend à utiliser ses mêmes compétences pour devenir un leader juste et à travers le respect, mais surtout pour protéger un groupe. Une approche qui l’oblige à se réadapter et… à faire confiance à des coéquipiers.<br /> Pour moi, tout est bon dans ce choix de développement parce que je n’avais pas besoin que Boba Fett reste un « simple super chasseur de primes » (et le voir traquer / capturer des primes) ou encore à rechercher une vengeance quelconque contre les Nite Owls ou Luke.<br /> Boba est un Mandalorian, il ne fait plus qu’un avec l’héritage de son père, et il a un but plus grand que lui désormais.
alsaco67
".a énormément fait parler les spectateurs et les fans de Star Wars. "<br /> Ah bon, « énormément » ?? quelles sont vos sources ? Combien de spectateurs et fans ?<br /> J’ai vu au ciné , à leurs sorties , les premiers Star Wars et me considère comme fan de la franchise, mes enfants aussi du coup …<br /> Nous trouvons ces séries dérivées très bien faites et prenons plaisir à les regarder.<br /> Qu’on laisse les uns et les autres aimer ou pas ces séries, en quoi cela gêne et où l’intérêt de tenter de démontrer que c’est nul ?<br /> Chacun sa perception, c’est quoi cette manie à vouloir convaincre que les autres se trompent s’ils apprécient ?<br /> Il y aurait beaucoup à dire sur les films en revanche, j’en trouve 6 à la limite du regardable.
a-snowboard
En vrai j’ai passé un bon moment.<br /> Le côté lent, ça m’a bien plu. Ça change aussi de tout ce qui est nerveux et autre.<br /> Il y a juste un ou deux épisodes, ou le flashback prends tout l’épisode, ça m’a un peu saoulé. Mais le contenu était intéressant. Donc bon.<br /> Et pareil, un épisode complet sur le mandalorien alors qu’on est sur boba feet, j’ai Pas trop compris.<br /> Après j’suis pas un fan de star wars. Enfin j’aime bien. J’ai vu les films, et le mandalorien mais ça s’arrête là.<br /> Je prends mon pied et basta
ar-s
Et bien avec tout ce que j’ai pu lire ici et ailleurs, et vu comme Boba est un personnage emblématique de mon enfance, je vais me passer de cette série pour ne pas casser le mythe.
Popoulo
@~ Ar-S ~ : Pour ne pas casser le mythe SW et en garder de bons souvenirs, je me suis finalement arrêté à la Guerre des Etoiles, l’Empire contre-attaque et le Retour du Jedi. Mais j’avais essayé de regarder les autres et ai trouvé ça tellement fade que j’en ai fini aucun. On ne parlera même pas des séries diverses et avariées tirées de cet univers.
molotofmezcal
C’est sur que cette série est plus à prendre en compte dans son ensemble avec The Mandalorian… elle pourrait même s’appeler The Mandalorian 2.5 . .<br /> Ceci dit, même si les deux personnages principaux manquent de profondeurs, j’ai quand même bien apprécié cette saison (bon excepté le gang de jeunots aux scooteurs fluos. .).<br /> +1 pour Cad Bane qui en impose je trouve, même si son rôle s’est limité à 2 duels de western :D.
HAL1
Frederic_Moreau1:<br /> J’avais pourtant bien aimé le Mando, d’un autre niveau même si pas parfait non plus.<br /> Je suis on ne peut plus d’accord sur le côté « pas parfait » de The Mandalorian. J’ai toujours été étonné par les bonnes critiques qu’a reçues cette série. Pour ma part, je l’ai trouvé globalement très très moyenne, et à mon avis les deux derniers épisodes (ou le dernier épisode en deux parties) étaient totalement nuls. Au point que je n’ai pas regardé la deuxième saison.<br /> Selon moi, c’est typiquement le style de série qui, si elle n’avait pas le « vernis Star Wars », serait passée inaperçue et n’aurait pas reçu le quart des éloges qu’elle a eues…
icejedi
HAL1:<br /> Au point que je n’ai pas regardé la deuxième saison.<br /> Après, The Mandalorian est apprécié surtout grâce à la saison 2
HAL1
Mmhhh, au moment de regarder la saison 1, alors que la deuxième n’était pas encore sortie, je me souviens avoir vu de nombreuses critiques positives, et parfois même dithyrambiques, à son sujet…
angenoir
non cette serie n’est pas une bouse …mais on peine a depasser la mediocrité
BBart
Personnellement, je trouve que cette série est très bonne, j’ai du mal à comprendre les avis négatifs. C’est juste un peu trop court 7 episodes,
Bibifokencalecon
Le Mandalorian, saison 1 comme saison 2, est très inégal en qualité d’épisodes. Parfois très mous avec peu d’intérêt, parfois très divertissants et bien construits.<br /> Mais la série se positionnait comme un changement de direction :<br /> un nouveau personnage énigmatique puis emblématique tout en rappelant Jango / Boba Fett, faisant aussi graduellement un raccord avec la société et l’histoire des Mandalorians<br /> racontait l’histoire sous la forme d’un Western dans une période non-exploitée par les films et séries TV<br /> se concentrait sur la Bordure Extérieure, avec les impacts géopolitiques après la chute de l’Empereur. L’Empire existe toujours mais est fortement diminuée et se cache dans des mondes éloignés.<br /> Évidemment, avec la touche « Baby Yoda » qui s’est révélé être bien plus intéressant qu’un simple « animal de compagnie ».<br /> L’histoire tourne et se construit autour de ces 2 personnages. Mando évolue et se redéfinit grâce à lui. Grogu lui donne un sens à sa vie. Il remet progressivement en question son enseignement auprès des « Children of the Watch » tout en suivant les valeurs mandaloriennes et son code d’honneur. Son armure évolue en même temps, démontrant qu’il passe de l’élève en apprentissage à l’adulte définissant sa propre voie. La relation entre lui et Grogu n’est pas celle d’un père-fils, ou d’un mentor-élève, mais davantage d’un grand frère avec un petit frère.<br /> Pour les fans de SW, c’est globalement du bonbon parce que l’on retrouve aussi progressivement bien des personnages populaires ou connus. Le héro n’est pas « surpuissant », il n’est ni mauvais ni bon. On peut le considérer comme étant aligné « chaotique bon ».<br /> Et il est vrai que certains épisodes ont littéralement fait exploser sa côte de popularité faisant oublier les autres défauts de la série, surtout avec la saison 2 : l’épisode de la réapparition de Boba, ou encore celle de la réapparition de Luke.
HAL1
Merci pour ton message très détaillé. Comme tu peux t’en douter, je suis en désaccord avec toi sur plusieurs points. <br /> Je ne vais parler que de la saison 1 ci-après, car c’est la seule que j’aie vue.<br /> En premier lieu, je n’ai trouvé aucun épisode « bien construit ». Certains sont en effet divertissants, mais il n’y a quasiment jamais de surprise, que ce soit au niveau de l’histoire ou de la structure des épisodes.<br /> Ensuite, le personnage du Mandalorien n’est franchement pas intéressant. J’ai eu beaucoup de mal à ressentir quelque chose pour lui, il est creux et basique. Et je ne te rejoins pas sur le côté « ni mauvais ni bon ». Il apparaît très vite qu’il est gentil. Un gentil « typé Disney », j’ai envie de dire.<br /> Finalement, une des plus grandes déceptions est probablement Grogu. À part être mignon, il ne sert à rien, et sa relation avec le personnage principal est tellement superficielle qu’il est difficile de ne pas penser qu’il a été créé uniquement pour vendre des jouets.<br /> J’aime bien Star Wars, et surtout son univers. Mais les films 7, 8 et 9 et une série comme The Mandalorian me donnent l’impression que ce n’est plus rien d’autre qu’une vache à lait, que Disney tente de traite jusqu’à la dernière goutte. Les Épisodes 1, 2 et 3 étaient bourrés de défauts, mais au moins ils apportaient de la nouveauté et de la « magie », en se concentrant avant tout sur l’idée de raconter une histoire.<br /> Quelle histoire raconte The Mandalorian ? Personnellement, je cherche toujours…
Gloumouf
Pas de soucis pour moi, je n’ai regardé que les épisodes 5 et 6 (je ferais surement le 7 à l’occaz) et c’était très bien. Surtout le 5 <br /> Maintenant, passez aux choses serieuses, diffusez la saison 3 de Mando!
AtomosF
Saison 3 prévue en fin d’année, mais niveau choses sérieuses il y aura Obi Wan avant, face à un Dark Vador très en colère Ca promet !
litleplayer
Lol j’ai vraiment aimé madalorian et boba et j’ai détesté wanda vision et hawkeye comme quoi les goût et les couleurs
Proutie66
Pour ma part j’ai bien aimé…<br /> Visuellement, une claque. Cela fait plaisir de voir Mando / Boba etc.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

She-Hulk : Disney+ vous donne rendez-vous en août pour cette avocate Marvel pas comme les autres
Sandman, Cyberpunk, Umbrella Academy... Netflix annonce sa Geeked Week à grand renfort de trailers
Chez Netflix, si vous n’aimez pas le contenu, vous pouvez démissionner
The Boys, saison 3 : en juin, ça va cogner sur Prime Video
For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Haut de page