Citizenfour : les coulisses de l'affaire Snowden aujourd'hui au cinéma

Ludovic Loth Contributeur
04 mars 2015 à 17h13
0
C'est à partir d'aujourd'hui que vous pourrez découvrir en salle Citizenfour, le documentaire de Laura Poitras. Objet étrange, ce film fait du spectateur le compagnon de chambre de Snowden, un héros à la mine d'ado, une bombe entre les mains.

Troisième film d'une trilogie documentaire post 11 septembre portée par Laura Poitras, Citizenfour dérange. La documentariste a pu capter le cheminement de la plus grande affaire d'espionnage à échelle mondiale : de la prise de contact initiée par l'ex-employé de la NSA, rouage échappé de la machine (pseudonyme Citizen Four), aux répercussions politiques de ses révélations tonitruantes.

Au cœur du film, huit jours d'échange et d'interview entre Edward Joseph Snowden, la réalisatrice Laura Poitras, Ewen MacAskill et Glenn Greenwald, tous enfermés dans une chambre d'hôtel à Hong Kong. C'est ce dernier, journaliste politique pour The Guardian et avocat, qui sortira les affaires successives au grand jour. Une histoire que l'on connait plus ou moins suivant son attachement à la question, mais que le documentaire remet en bonne place dans les esprits : la vie privée est affaire de tous.

De la haute trahison à l'Oscar

Outre la dizaine de récompenses obtenues l'an dernier dans les festivals indépendants, la surprise fut l'Oscar du meilleur documentaire obtenu le 22 février dernier. Un Oscar reçu à la barbe du gouvernement Obama par la réalisatrice, le journaliste Glenn Greenwald, et la compagne de Snowden. Reconnu d'utilité publique par l'ensemble des critiques, Citizenfour cumule également de vraies qualités cinématographiques.

Si le film fait preuve d'une indéniable pédagogie et prend le temps d'assembler les pièces du puzzle de l'identité numérique de chacun - de nos « metadata -, arrive le moment où il ne peut s'empêcher de choquer. Ce choc, c'est « seulement » la réalité, la proximité, le fait de vivre avec Ed Snowden, l'homme.

Bande-annonce de Citizenfour - VOST

Pour rappel, il ne s'agit en rien d'une reconstitution, les images sont celles tournées quelques heures avant la sortie des affaires. Il a alors 29 ans et ose mettre sa vie entre parenthèses afin de partager et d'expliquer au monde, par l'intermédiaire des trois journalistes présents, la récolte planétaire d'informations personnelles orchestrée par la NSA.

Snowden se révèle tel quel. Entre angoisse et détermination, il apparait réaliste, mais aussi profondément croyant, en l'humain... et en la puissance d'Internet. C'est le geek superhéros, l'administrateur système aux « Privileged Access », espion de série B malgré lui, la paranoïa de la haute trahison en plus.

0320000007934649-photo-citizenfour.jpg

« Je manipulerai un Rubik's Cube pour que vous puissiez m'identifier »

Ce film ferait un incroyable polar s'il n'était malheureusement pas réel. Le rythme instauré par Laura Poitras force la tension. Un rythme matérialisé par de longs plans sur les infrastructures de surveillances ou, en huis clos, sur un Snowden silencieux, qui contrastent avec la pugnacité des journalistes, Greenwald en particulier. La musique vient renforcer cette impression, les initiés reconnaîtront la patte de Trent Reznor et Atticus Ross de Nine Inch Nails, qui avaient notamment signé la bande originale de The Social Network ou de The Girl with the Dragon Tattoo.

Si la forme prise par ce documentaire permet au plus grand monde de se l'approprier, il ne s'agit pas non plus d'un documentaire pop-corn. Comprenez par-là que les deux heures du film nécessitent l'entière attention du spectateur. En outre, Citizenfour ne force pas la bonne morale, il l'ose. Il ose rappeler à tout un chacun que la liberté d'expression n'est valable que par le respect de la vie privée.

03E8000007935089-photo-citizenfour.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16
Projet Nightingale : la collecte de données médicales par Google passe mal
La version 1.0 du navigateur Brave est lancée : désormais, fini de jouer avec la vie privée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top