Un vice-président de Google bat le record de chute libre de Felix Baumgartner

27 octobre 2014 à 12h49
0
Vice-président de Google, Alan Eustace a battu vendredi dernier le record mondial de saut en parachute le plus haut et celui de la plus longue chute libre, tous les deux détenus auparavant par Felix Baumgartner dans le cadre de son saut de 2012.

Tout le monde, ou presque, se souvient du saut depuis la stratosphère réalisé en 2012 par l'Autrichien Felix Baumgartner. Un défi sponsorisé par Red Bull, et retransmis en direct : le parachutiste s'était élevé à une altitude de 39 045 mètres avant de descendre en chute libre à une vitesse maximale de 1357,6 km/h. Si Felix Baumgartner n'était pas le premier à réaliser cette expérience - Joseph Kittinger l'avait déjà fait en 1960, dans le cadre du projet Excelsior - la médiatisation de son saut a ancré ces records dans les mémoires.

Mais c'était sans compter sur Alan Eustace : le vice-président de Google, âgé de 57 ans, a planché pendant 3 ans et dans le plus grand secret sur la planification de son propre saut depuis la stratosphère. Ce dernier a eu lieu vendredi dernier, encore une fois en toute discrétion : Alan Eustace s'est élevé à 41 419 mètres d'altitude, soit 2374 mètres plus haut que Felix Baumgartner. Pour ce faire, le cadre de Google s'est contenté d'un ballon gonflé à l'hélium capable d'atteindre la stratosphère, et muni d'un petit explosif, ce qui lui a permis d'entamer sa chute au moment où il le désirait.

03E8000007710795-photo-ascension-alan-eustace.jpg
L'ascension d'Alan Eustace - Photo : Credit J. Martin Harris Photography/Paragon Space Development Corporation

Eustace a ainsi pu battre le record du saut en parachute le plus haut et de la plus longue chute libre, mais Baumgartner garde tout de même un record à son nom : celui de la vitesse maximale de chute. En effet, l'Américain n'a chuté, au maximum, qu'à « seulement » 1322,9 km/h, là où l'Autrichien est allé jusqu'à 1357,6 km/h. Il s'en est fallu de peu ! Cependant, Alan Eustace a tout de même allègrement passé la vitesse du son.

L'Américain a expliqué avoir refusé un soutien étendu de Google, pour réaliser son projet d'une façon beaucoup plus discrète que celui de Felix Baumgartner, qui était financé par Red Bull. Le budget n'était également pas le même, et Alan Eustace a travaillé avec une équipe d'ingénieurs très réduite pour concevoir le système d'élévation ainsi que sa combinaison. Une discrétion qui ne l'empêche pas de parler, désormais, de son ascension : « C'était incroyable. Magnifique. J'ai vu l'obscurité de l'espace et les différentes couches de l'atmosphère, ce que je n'avais jamais pu voir auparavant » a-t-il déclaré au New York Times. On veut bien le croire. La vidéo ci-dessous permet de se faire une idée du déroulé de l'événement.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top