Le Kindle, mis à mal par les scanners d'aéroports ?

Par
Le 21 novembre 2011
 0
00fa000004762446-photo-kindle.jpg
Selon le quotidien britannique The Telegraph, de nombreux utilisateurs du Kindle, le lecteur de livres électroniques d'Amazon, se seraient plaint d'une défaillance de leur terminal après que celui-ci ait subi un contrôle dans un aéroport. Les rayons-X permettant de vérifier le contenu des bagages pourraient être à l'origine du disfonctionnement, mais Amazon nie tout problème.

« Après avoir passé le scanner à rayons X à l'aéroport de Madrid, mon Kindle ne fonctionnait plus. J'ai lu un livre sur le chemin de l'aéroport, donc je ne vois aucune autre raison expliquant le problème » a déclaré Michael Hart, un utilisateur londonien de la liseuse d'Amazon. Selon lui, l'opérateur chargé de contrôler ses bagages aurait trop insisté sur ces dernières, pour déterminer la nature d'un objet - une radio - au sujet duquel il l'a interrogé par la suite. Le Kindle aurait ainsi reçu un rayonnement trop fort, qui aurait endommagé l'encre électronique de l'appareil.

Michael Hart n'est pas le seul adepte du Kindle à s'être plaint d'une telle situation, selon The Telegraph. Néanmoins, la théorie avancée par cet utilisateur serait erronée selon un expert en encre électronique interrogé par le quotidien : pour Daping Chu, président du centre de photonique avancée de l'Université de Cambridge, le problème viendrait plutôt de l'accumulation d'électricité statique dans les machines à rayons X, causée par le frottement d'une courroie en caoutchouc. « Si cette accumulation atteint un Kindle, il est concevable qu'elle puisse endommager l'écran » explique-t-il.

Ainsi, les minuscules capsules de particules magnétiques noires et blanches contenues dans le système d'affichage de la liseuse pourraient être mises à mal par de l'électricité statique, si elle est présente en quantité. « Une charge d'électricité statique contenue par un scanner d'aéroport pourrait atteindre 100 volts ou plus. Cela pourrait définitivement coller les particules à l'écran » a conclu Daping Chu.

Une théorie qu'Amazon a refusé de valider : selon le fabricant et commerçant, dont le Kindle est le best seller dans de nombreux pays, exposer la liseuse à un scanner d'aéroport « ne devrait pas poser de problème ». L'entreprise explique que « beaucoup d'utilisateurs de Kindle voyagent en avion chaque jour, et leur liseuse est examinée par la sécurité des aéroports sans problème. »

Des cas qui sembleraient donc isolés selon Amazon, qui remplace sans broncher les appareils qui subissent ce problème. Reste que cette situation risque de rendre un peu paranoïaques les adeptes de la liseuse en altitude.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top