Un nouveau cycle de développement pour Ubuntu ?

0096000003776856-photo-ubuntu-logo-sq-gb.jpg
Alors que les éditeurs de navigateurs ont décidé d'accélérer le développement de leur logiciel, Canonical pourrait également revoir le cycle de production sur la distribution GNU/ Linux Ubuntu.

Le cycle actuel proposé par Canonical consiste à mettre à disposition une nouvelle version d'Ubuntu tous les 6 mois avec une publication généralement disponible fin avril et fin octobre. Cependant, sur son blog officiel, Scott James Remnant, membre du conseil technique d'Ubuntu et autrefois responsable du développement, souhaite casser la tradition et, à la veille de l'Ubuntu Developer Summit, plancher sur un nouveau modèle.

L'une des critiques formulées par ce dernier concerne le manque de souplesse pour les développeurs. Il explique ainsi que les grands travaux sur la version 12.04 ne débuteront probablement pas avant mi-novembre avec une première version d'évaluation aux alentours du 16 février. « Cela fait seulement 13 semaines de développement », explique M. Remnant. Il ajoute qu'un développeur souhaitant remplacer une fonctionnalité par une autre ne peut simplement prendre son temps et sauter une publication.« La feuille de route d'Ubuntu porte énormément d'importances aux fonctionnalités ciblées pour chacune des publications  », explique-t-il avant d'ajouter que les salaires et les bonus des développeurs d'Ubuntu embauchés par Canonical dépendent précisément de leurs aptitudes à correctement finaliser leurs fonctionnalités à temps.

Si « votre nouvelle fonctionnalité prendra 12 mois de développement (...), ce que vous ne faites pas, c'est passer 12 mois à la développer. », déclare ainsi M.Remnant. Et d'ajouter : « Vous vous dépêcherez de la concevoir en 12 ou 13 semaines, ce qui signifie que cela vous prendra à peu près 4 cycles avant que cette dernière soit prête au lieu de 2 ».

En généralisant ce rythme de développement, M. Remnant considère que 3/4 des versions d'Ubuntu s'avèrent tout simplement instables et il entend alors proposer un autre rythme qui consisterait à publier une nouvelle version tous les mois directement après Ubuntu 11.10. Chaque nouvelle mouture serait identifiable par sa date : 11.11 (novembre 2011), 12.02 (février 2012)... A l'instar de Firefox ou de Chrome Canonical proposerait d'autres canaux de distribution. Ainsi les testeurs pourraient modifier leur source.list afin de récupérer les versions bêta mises à jour toutes les deux semaines tandis que les développeurs bénéficieraient de la branche alpha avec des images disques quotidiennes. Ubuntu suivrait alors le rythme de développement de Debian.

Reste à savoir ce qu'en penseront les autres autorités de Canonical mais également les développeurs qui prendront part aux discussions du sommet UDS, lequel se déroulera du 31 octobre au 4 novembre prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web afin d'appliquer plus facilement la censure
Euro numérique : le respect de la vie privée est la principale préoccupation des Européens
Tesla règle ses comptes (à l'amiable) avec son ex-employé parti chez Xpeng
Une pénurie de HDD / SSD ? Les cryptos et le proof of space en cause
Le Bitcoin, outil privilégié pour financer des activités criminelles ? C'est faux, d'après un rapport d'un ancien patron de la CIA
Haut de page