HTC plancherait sur un terminal couplant Chrome OS à Android

23 novembre 2011 à 17h51
0
Malgré les faibles ventes enregistrées par Samsung et Acer, le fabricant taïwanais HTC serait en train de plancher une machine accueillant le système Chrome OS de Google.

Plus précisément, HTC souhaiterait proposer, sur une nouvelle famille de terminaux, le système Chrome OS, articulant le navigateur Chrome autour du noyau Linux couplé à la plate-forme Android. Le magazine Digitimes, qui rapporte l'information, estime qu'en fin d'année, Acer et Samsung n'auront commercialisé qu'entre 25 000 et 30 000 Chromebooks.

Le terminal de HTC se placerait sur un marché hybride à mi-chemin entre la tablette et le netbook. En ce sens, l'on imagine qu'il disposera d'un écran tactile. Reste à connaître les caractéristiques techniques et le prix de vente de cette prochaine machine. Rappelons au passage que Google a profité des fêtes de fin d'année pour revoir à la baisse le prix de commercialisation des Chromebooks d'Acer et de Samsung.

Cette information, qui n'a pas été confirmée par le fabricant, doit donc être prise avec des pincettes. Notons d'ailleurs que Google planche déjà sur une version de son navigateur Chrome spécialement conçue pour le système d'exploitation mobile Android. L'une des stratégies suivies par HTC pourrait consister faire tourner le système Chrome OS sur une architecture ARM .
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top