Plus de 99 % des supercalculateurs sous Linux

Dimitri PAVLENKO
01 juillet 2017 à 09h06
0
Bien qu'en croissance, Linux n'équipe qu'une infime partie des ordinateurs personnels dans le monde. En revanche, depuis maintenant plusieurs années, dès que les machines franchissent la barre du pétaflop en termes de puissance, le manchot règne sans partage ou presque : 498 des 500 machines les plus puissantes du monde l'ont choisi comme OS.

Les deux machines rescapées de cette domination de Linux dans l'élite mondiale informatique ont choisi Unix.

Unix balayé en 20 ans



Alors que sur le marché des ordinateurs personnels et de bureau, Windows se taille encore, et de loin, la part du lion, loin devant Apple, dans l'univers discret des supercalculateurs, c'est Linux le patron. Sa domination est écrasante : 498 des 500 superordinateurs les plus puissants de la planète ont choisi Linux pour fonctionner. Seul IBM a choisi un autre OS, en l'occurrence Unix, pour deux machines que la société possède et qui figurent dans ce Top 500.

Windows et Apple n'apparaissent même pas dans ce classement. La raison en est simple : leurs OS propriétaires ne sont d'une part pas adaptés pour des machines toutes uniques en leur genre, et ils obligeraient d'autre part les exploitants de ces machines hors normes à payer une ou plusieurs licences. Gratuit, Linux permet ainsi de s'éviter une dépense inutile.

01F4000001304028-photo-supercalculateur-cray-tx5.jpg


Linux champion des systèmes non standard



Radins, les ingénieurs opérant les supercalculateurs ? L'économie est certes appréciable pour le porte-monnaie des institutions qui possèdent ces machines coûtant souvent plusieurs millions de dollars. Mais c'est surtout la souplesse de Linux qui fait sa force. Gratuit et facile à personnaliser, le noyau qui fête cette année ses 25 ans s'adapte aisément à des architectures aussi atypiques que les supercalculateurs.

Les connaisseurs se demanderont : Linux, oui, mais quel OS exactement ? La grande majorité des supercalculateurs du Top 500, plus de 80 %, utilisent des offres constructeurs (Cray, Bull), ou celles issues du monde Linux comme SUSE ou Red Hat. Les OS communautaires rencontrent eux aussi le succès, comme CentOS qui équipe 9 machines du classement.

Sur Linux, Skype teste les appels vidéo
Linux fête ses 25 ans
Supercalculateurs : la Suisse double les Etats-Unis
Top500 supercalculateur 100% chinois le plus rapide du monde


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top