Les Snaps d'Ubuntu facilitant l'installation des applications se démocratisent

15 juin 2016 à 12h22
0
Le conteneur mis au point pas Canonical pour faciliter l'installation des applications est désormais fonctionnel pour les autres distributions, GNU/Linux.

A l'heure actuelle, les logiciels en cours d'installation sur une distribution GNU/Linux cherchent généralement des dépendances déjà présentes sur le système. Un composant peut effectivement avoir été installé par une autre application, ou directement par le système. Or sur les versions à support étendu, par exemple en entreprise, les mises à jour sont moins fréquentes. De fait, ces dépendances requises ne sont pas automatiquement mises à niveau ou sont simplement absentes. Il devient alors un peu plus compliqué d'installer la dernière mouture d'une application sur un système lui-même non mis à jour.

Pour corriger ce problème, la société Canonical, éditant la distribution Ubuntu, a présenté un peu plus tôt cette année les Snaps. Ces conteneurs présentent plusieurs avantages. D'une part le développeur peut proposer la dernière version de son logiciel, d'autre part, l'application est confinée dans un mode sandbox pour plus de sécurité.


Les Snaps peuvent contenir non seulement l'application mais également chacune des dépendances nécessaires pour son bon fonctionnement, même si ces dernières sont déjà présentes sur le système. Mais pour éviter un poids trop important, le développeur sera en mesure de ne proposer que les éléments des dépendances logicielles devant être mis à jour.

035C000008413206-photo-ubuntu-ban.jpg


Selon le blog Techcrunch, la technologie est désormais fonctionnelle pour les autres distributions GNU/Linux. Il faut dire que le processus n'est pas passé inaperçu et pour étendre sa compatibilité, Canonical a reçu le soutien de plusieurs acteurs majeurs du logiciel libre et notamment Dell, Samsung, the Linux Foundation, The Document Foundation, Krita, Mycroft ou encore Horizon Computing. Plusieurs contributeurs travaillant sur les distributions Arch, Debian, Gentoo et OpenWrt ont également mis la main à la pâte.

Les Snaps sont ainsi devenus fonctionnels sur les dérivés d'Ubuntu (Kubuntu, Lubuntu, Ubuntu GNOME/MATE, Kylin ou Xubuntu) mais également sur Arch, Debian et Fedora. La technologie est en cours de finalisation sur CentOS, Elementary, Gentoo, Mint, OpenSUSE, OpenWrt et Red Hat Entreprise Linux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
À Los Angeles, un robot policier ignore une femme qui demandait de l'aide

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top