Google Maps boudé par les développeurs ?

07 juin 2012 à 08h22
0
00E6000005220840-photo-decarta.jpg
Alors que Google annonce une nouvelle version de son service de cartographie, les développeurs se tourneraient vers d'autres solutions.

En annonçant ses nouveautés hier soir, Google a en quelque sorte volé la vedette à Apple qui, selon plusieurs rumeurs, s'apprêterait à lever le voile sur son propre service de cartographie développé en interne. Cependant, malgré sa position dominante sur le marché, Google semble observer quelques problèmes au sein de sa communauté de développeurs.

Au mois d'avril 2011, en mettant à jour les conditions d'utilisation de ses interfaces de programmation de son service de cartographie, Google expliquait que l'usage de celles-ci deviendrait payant à partir du mois d'octobre 2011. Un développeur souhaitant tirer parti des fonctionnalités et des serveurs de Google Maps pouvait générer un nombre illimité de requêtes gratuitement. Selon ces nouvelles règles d'utilisation, les éditeurs dont la base d'utilisateurs génèrent plus de 25 000 cartes classiques par jour ou 2500 cartes personnalisées doivent désormais s'acquitter de droits.

Foursquare ou encore Apple se sont tournés vers des solutions alternatives. Le projet open source OpenStreetMap a également gagné en popularité. Mais il n'est pas le seul. Sur son blog officiel, la société deCarta explique que la moitié de nouveaux développeurs utilisant ses API ont précisément migré depuis Google Maps. Plus précisément, une enquête menée sur les trois derniers mois révèle que sur 488 nouveaux développeurs, 52% d'entre eux ont été déçus des décisions de Google.

05220844-photo-decarta.jpg


L'étude interne montre par ailleurs que si beaucoup de ses développeurs n'étaient pas directement concernés par cet usage payant, ces derniers souhaitaient néanmoins davantage de transparence mais également plus d'outils ou d'éléments de différenciation par rapport à Google Maps.

Nokia, Navteq ou encore MapQuest pourraient également bénéficier des changements opérés au sein de Google Maps. Thor Mitchell, responsable produits des API de Google Maps, explique que cette décision était en tout cas inévitable au regard de la forte croissance annuelle enregistrée sur les serveurs de Google.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top