Royaume-Uni : nouvelle polémique autour des Google Cars et du WiFi

29 mai 2012 à 11h01
0
0096000002471774-photo-google-maps-street-view-pegman.jpg
Une nouvelle enquête frappe Google Street View au Royaume-Uni : en cause encore une fois, la fonction de capture du WiFi des voitures du service, qui aurait aspiré des données sur les ordinateurs de millions de Britanniques, selon l'Information Commissioner's Office.

Les chiens de garde de la vie privée britanniques ont une nouvelle fois les Google Cars en ligne de mire : après l'affaire des réseaux WiFi sniffés par les voitures à travers le monde qui a beaucoup fait parler d'elle entre 2010 et début 2012, il serait ici question de données encore plus personnelles que des identifiants SSID ou des adresses MAC, puisque les voitures auraient récolté des emails, des photos et autres documents sur les réseaux non-sécurisés.

Selon le Daily Mail, qui rapporte l'affaire, un réseau sur quatre ne serait pas protégé au Royaume-Uni, laissant la part belle à une collecte massive de données via le logiciel utilisé par les voitures de Google. Ce programme fut conçu en 2006 par Marius Milner, un ingénieur britannique travaillant pour la firme de Mountain View : c'est ce dernier qui, dès 2007, aurait mis en garde Google concernant la possibilité de télécharger des données personnelles avec les voitures, selon la récente conclusion de la FCC. Une révélation qui sous-entend donc que Google mentait lorsqu'il expliquait que la collecte de données avait été réalisée totalement par erreur.

Pour tenter de mettre les choses davantage au clair, l'Information Commissioner's Office (ICO) souhaiterait donc rouvrir l'enquête concernant les pratiques de Google Cars. Une situation aujourd'hui inédite puisque, ailleurs dans le monde, la plupart des poursuites ciblant Street View dans l'affaire du WiFi ont été arrêtés l'année dernière : en France, par exemple, la CNIL a condamné Google à 100 000 euros d'amende tandis qu'en Allemagne, la collecte de données Street View est aujourd'hui au point mort. Paradoxalement, le Royaume-Uni avait stoppé ses poursuites dès novembre 2010, permettant à Google d'échapper à un douloureux procès... jusqu'à maintenant ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Bon plan télétravail : 2 souris Logitech à un prix digne du Black Friday sur Amazon
Maison connectée : Amazon Echo 4e gen + 1 ampoule Philips Hue en promo
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech à saisir ce lundi soir !
Rendez votre TV intelligente avec la Mi Box S encore moins chère
La version SUV du Hummer EV a fait une apparition surprise en vidéo
Meilleur prix jamais vu pour le Magic Trackpad 2 d'Apple sur Amazon 🔥
5 To de stockage à moins de 100€ avec ce disque dur externe Western Digital Elements
Apple accusée de lobbying contre un projet de loi visant à responsabiliser les entreprises US quant au travail forcé
Épargnez-vous le ménage avec cet aspirateur iRobot Roomba 671 en promo avant l'heure
Un pack SSD Samsung T5 1To avec une carte MicroSD 64 Go Evo Plus à prix choc
Haut de page