Twitter vs Trump : le réseau social supprime encore un contenu relayé par le président américain

20 juillet 2020 à 10h38
0
© Pixabay

Cette fois-ci, la plateforme au petit oiseau bleu a dû désactiver une vidéo dans laquelle on pouvait entendre un morceau du groupe Linkin Park, dont le leader américain et ses équipes n'avaient pas obtenu les droits.

Donald Trump a encore frappé ! Le président américain, plongé dans un litige assez profond avec Twitter depuis plusieurs semaines, a vu une publication relayée via son compte personnel être désactivée ce week-end par les équipes de modération du réseau social, qui avaient été alertées par le groupe Linkin Park, qui a pesté contre l'utilisation - sans autorisation - de l'un de ses sons.

Twitter a accédé à la requête du groupe Linkin Park

Samedi, le responsable des réseaux sociaux et directeur adjoint de la communication de la Maison-Blanche, Dan Scavino, a publié une vidéo de campagne de Donald Trump dans laquelle on pouvait entendre le titre In the End, l'un des tubes du célèbre groupe de rock aux 6 millions de followers, Linkin Park.

Retweetée dans la foulée par le président américain, la vidéo a rapidement fait l'objet d'une contestation sur Twitter. Le groupe a ainsi déposé une plainte pour atteinte aux droits d'auteur, ce qui a entraîné le retrait de la vidéo.

Toujours présent sur le compte Twitter de Dan Scavino, le post affiche désormais et depuis ce week-end la mention suivante : « Ce média a été désactivé suite à un signalement du détenteur des droits d'auteur ». Le groupe a ensuite expliqué qu'il n'avait donné l'autorisation ni à Donald Trump ni à son équipe de campagne d'utiliser librement sa musique, et qu'il menaçait ces derniers de poursuites judiciaires.

Trump et Twitter, de l’idylle à la déchirure

Si le Bureau ovale n'a pas directement réagi à la désactivation de la vidéo, Twitter, de son côté, a communiqué et rappelé son attention au respect des droits d'auteur. « Nous répondons aux plaintes valables pour atteinte aux droits d'auteur qui nous sont adressées par les propriétaires de ces droits ou leurs représentants agréés », a déclaré un porte-parole de la plateforme.

Linkin Park n'est pas le premier groupe ou artiste à menacer Donald Trump de le poursuivre en justice. Les Rolling Stones avaient déjà donné en mettant en demeure le président des États-Unis de cesser d'utiliser leur titre You Can't Always Get What You Want lors de ses meetings.

Ces derniers mois, les relations entre Twitter et Trump se sont tendues, avec à la clé la suppression de plusieurs tweets du pensionnaire de la Maison-Blanche et vrai twitteur fou (85 000 tweets au compteur !), que ce soit pour atteindre aux droits d'auteur ou apologie de la violence, notamment en marge des protestations contre la mort de George Floyd, il y a plusieurs semaines.

Source : The Guardian

Modifié le 20/07/2020 à 10h43
17
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Bill Gates ne croit pas du tout aux avions et aux poids-lourds électriques
Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
scroll top