Twitter s'attaque au racisme et explique ses nouvelles règles

04 décembre 2020 à 12h20
16

Le réseau social à l'oiseau bleu va désormais bannir les tweets qui « déshumanisent » les personnes en fonction de leur race, ethnie et origine nationale, annonce Twitter dans une mise à jour de ses conditions d'utilisation.

C'est la troisième fois que le réseau social élargit vers de nouveaux groupes de personnes sa lutte contre les discours haineux, qui patine
toujours malgré les efforts.

Suppression de tweets en masse à venir

En juillet 2019, Twitter mettait à jour sa politique de lutte contre les propos haineux ou injurieux pour « inclure le langage qui déshumanise les autres en s'appuyant sur leur religion ou caste ». Depuis, cette règle a été étendue, en mars 2020, aux discours qui s'attaquent aux personnes en raison de leur âge, leur maladie ou leur handicap.

Cette fois, cette règle est élargie aux discours blessants, haineux ou
injurieux qui visent « la race, l'ethnie ou l'originale nationale » des utilisateurs de la plateforme.

Concrètement, Twitter annonce que les tweets de ce type seront immédiatement supprimés après signalement. En parallèle, l'entreprise utilisera des processus automatisés pour repérer les contenus haineux. Les utilisateurs publiant ce type de messages à plusieurs reprises pourront être bannis du site. Twitter a partagé plusieurs exemples du type de tweets visés par la mesure :

Twitter commentaires © Twitter
© Twitter

Lutte contre la haine en ligne : le combat perpétuel des réseaux sociaux

Ce n'est pas nouveau : l'éradication des discours appelant à la haine ou à la violence en ligne est le combat perpétuel des réseaux sociaux. En mars, et c'est peut-être l'une des raisons de cette mise à jour des conditions d'utilisation de Twitter, le réseau social subissait ainsi une augmentation de 900 % des messages offensants envers la Chine et ses citoyens.

Ce vendredi 4 décembre, nous apprenons également, par la voix de
Johanna Wright, vice-présidente de YouTube, que les commentaires offensants se multiplient sur le site de vidéos. « Depuis le début de l'année 2019, le nombre de suppression de commentaires haineux a été multiplié par 46. Au dernier trimestre, plus de 1,8 million de chaînes ont été supprimées pour violation de notre politique [d'utilisation], et plus de 54 000 d'entre elles le furent pour incitation à la haine. C'est le record de suppression pour discours de haine dans un seul trimestre et il est trois fois supérieur au précédent record (…) » écrit-elle dans un article de blog.

YouTube va ainsi proposer de nouvelles manières de réguler les commentaires, notamment en avertissant les utilisateurs de « rester respectueux », mais aussi en supprimant ceux-ci avant qu'ils n'apparaissent sur YouTube Studio, le bureau virtuel des créateurs.

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
15
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Samsung confirme qu'aucun nouveau Galaxy Note ne sortira cet été
Attendu en automne, le Surface Duo 2 disposerait d’un triple module photo
Qu'y a-t-il dans une batterie MagSafe ? Deux batteries et une bobine (ou presque)
Google clarifie la situation autour de Wear OS 3.0, découvrez si votre montre sera compatible
Marre de rayer l'objectif photo de votre smartphone ? Samsung va utiliser le Gorilla Glass DX pour le protéger
Google dévoile accidentellement de nouvelles fonctionnalités de son application photo
OnePlus Nord 2 officiel : le retour musclé du
L'OPPO Watch 2, sous ColorOS, sera annoncée le 27 juillet
Les batteries MagSafe d'Apple peuvent être utilisées pour charger les AirPods
Samsung Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : c'est confirmé, la conférence aura lieu le 11 août prochain
Haut de page