Quand Google se fait médecin

23 juin 2016 à 15h23
0
Google annonce avoir ajouté une nouvelle fonctionnalité au sein de son moteur de recherche pour identifier rapidement les symptômes des maladies.

A l'heure actuelle, pour rechercher les symptômes précis d'une maladie, l'internaute peut être vite submergé de résultats découlant de sites et de forums dont il est difficile de juger la crédibilité. Sur son blog officiel, Google explique qu'environ 1% des requêtes portent précisément sur des symptômes de maladie. A l'échelle de Google cela représente donc des millions de recherches.


Outre-Atlantique, les internautes pourront bientôt saisir leurs symptômes sur Google et le moteur affichera une liste de troubles possibles ainsi qu'une description. Google précisera s'il est possible de s'auto-médicamenter ou si le traitement nécessite une ordonnance du médecin.

0258000008481966-photo-google.jpg


Il s'agit donc d'étendre le Knowledge Graph en puisant au sein de sources de qualité qui seront mises en avant au-dessus de la liste des résultats classiques. En parallèle, la société affirme avoir travaillé avec une équipe de médecins ainsi que des experts de l'école médicale d'Oxford et de la Clinique Mayo.

Cette nouveauté sera premièrement déployée sur mobile et sera ensuite disponible sur les éditions internationales du moteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top