Google passe de "territoires palestiniens" à Palestine

06 mai 2013 à 11h09
0
Google a abandonné, le 1er mai dernier, l'appellation « Territoires palestiniens » et identifie désormais la Palestine comme telle sur ses différents services. Si l'autorité concernée apprécie, Israël a nettement moins goûté ce changement.

Bien que Google se défende de toute visée politique, la décision a d'ores et déjà fait quelques remous. Le moteur de recherche a en effet abandonné, le 1er mai dernier, l'appellation « Territoires palestiniens » sur sa version palestinienne, au profit du nom « Palestine ».

Un porte-parole de la firme américaine a confirmé ce changement à la BBC, et commenté : « nous changeons le nom Territoires palestiniens en Palestine sur nos produits. Nous consultons une série de sources et d'autorités lorsqu'il s'agit de nommer les pays. Dans ce cas précis, nous suivons l'ONU, l'Icann, et l'ISO (*) ainsi que d'autres organisations internationales ».

En novembre dernier, l'ONU a accordé à la Palestine le statut d' « Etat observateur », lui reconnaissant donc le statut d'Etat, même s'il ne lui est pas permis de siéger à l'Assemblée générale.

0190000005952418-photo-google-palestine.jpg

L'Autorité Palestienne s'est réjouie, vendredi, de la décision de Google. « C'est un pas dans la bonne direction, un pas opportun qui devrait en encourager d'autres à donner la bonne définition et correctement nommer la Palestine, au lieu de territoires palestiniens », a déclaré l'un des conseillers du président Mahmoud Abbas à la BBC.

Israël appelle de son côté le moteur de recherche à reconsidérer sa position. « Ce faisant, Google reconnait intrinsèquement l'existence d'un Etat palestinien », écrit le ministre adjoint des affaires étrangères israélien, Ze'ev Elkin, dans une lettre ouverte adressée à Larry Page et citée par le Jerusalem Post. « Une telle décision n'est pas seulement erronée, elle pourrait aussi influer négativement sur les efforts menés par mon gouvernement en vue d'établir des négociations directes entre Israël et l'Autorité palestinienne ».

(*) ONU : Organisation des Nations Unies, Icann : autorité internationale de régulation des noms de domaine, ISO : Organisation internationale de normalisation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top