Google fermera Reader et Snapseed pour Windows et Mac (màj)

14 mars 2013 à 08h51
0
Article mis à jour en bas de page


Google a de nouveau annoncé vouloir faire le ménage dans ses services et notamment en fermant son outil de veille Google Reader.

00AA000004892276-photo-google-menage-logo-balais-gb-sq.jpg
On s'y habituerait presque, chaque année, Google recentre davantage sa stratégie sur les produits les plus populaires et ferme ceux dont la base d'utilisateurs n'est pas jugée assez importante. Cette fois c'est le cas du lecteur de flux RSS Google Reader lancé en 2005. Sur son blog officiel, l'équipe explique que sa base d'utilisateurs a graduellement baissé au fil des années. « Au 1er juillet 2013, nous fermerons Google Reader ». Bien entendu il est possible d'exporter ses flux au sein d'un fichier OPML. Netvibes, mais surtout Feedly, pouvant être configurés pour retrouver une ergonomie similaire, sont deux alternatives possibles.

La semaine prochaine la firme fermera également l'application Google Voice pour BlackBerry, proposant d'effectuer des requêtes via la reconnaissance vocale. Il est recommandé de faire usage de l'application HTML5 jugée plus sécurisée et disponible à partir de BlackBerry OS 6.

Au mois de septembre, Google avait racheté Nik Software, éditant notamment l'application de photographie SnapSeed. Google souhaite se concentrer sur les éditions mobiles et annonce ne plus vouloir mettre à jour SnapSeed Desktop pour Windows et OS X. Les logiciels seront toujours fonctionnels pour les utilisateurs existants... du moins avant que Google n'annonce une fermeture définitive de ces applications.

Urs Hölzle, vice-président du département Technical infrastructure chez Google, ajoute que plusieurs interfaces de programmation et outils de développement ne seront plus disponibles. Dès le 16 septembre, les API de CalDAV necessiteront d'être enregistré auprès de Google qui affirme prendre en charge la plupart des modèles d'usage possibles. Les Search API, permettant de concevoir des applications de Shopping basées sur Product Search, sont également abandonnées, tout comme App Script.

Enfin, à partir du 1er juin il ne sera plus possible d'utiliser Google Building Maker permettant de dessiner des modèles en 3D pour Google Earth et Google Maps. Aussi, Google Cloud Connect, facilitant la migration depuis Microsoft Office vers Google Documents est jugé obsolète depuis la disponibilité du client de synchronisation de Google Drive.

Mise à jour
La fermeture de Google Reader ne laisse pas la Toile indifférente, et pour cause, c'est l'un des principaux outils permettant d'effectuer de la veille sur Internet en regroupant divers flux RSS. Google mettait à disposition des interfaces de programmation permettant d'interconnecter ses flux mais également son activité comme le suivi de lecture ou l'ajout d'article à ses favoris. Puisque certaines applications nécessitaient une authentification au compte Google, plusieurs connexions seront donc interrompues.

Cependant, certains éditeurs, à l'instar de Feedly ou Flipboard, annoncent sur leur blog officiel qu'ils faciliteront la migration. L'équipe de Feedly, proposant précisément l'un de ces sites tiers basés sur les API de Google Reader, explique plancher sur un service baptisé Normandy. Ce dernier ne sera pas hébergé sur les serveurs de Google App Engine et à partir du 1er juillet, les flux RSS et les diverses options seront automatiquement migrées. De son côté, Flipboard encourage les utilisateurs à se créer un compte et ajoute que les flux RSS seront automatiquement conservés sur ses serveurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Tesla Cybertruck, l’impressionnant pick-up électrique venu d’ailleurs
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Droit voisin : des éditeurs de presse français portent plainte
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top