Google fermera les applications de Meebo dans un mois

11 juin 2012 à 16h43
0
00C8000005159994-photo-meebo-logo-sq-gb.jpg
Le service de messagerie instantanée Meebo - récemment racheté par Google - fermera prochainement ses applications.

En début de mois nous apprenions que Google avait bel et bien finalisé le rachat de la société Meebo pour une somme estimée à 100 millions de dollars. ette acquisition permettrait à Google de renforcer son réseau communautaire Google+. Meebo propose une messagerie universelle permettant d'y configurer ses différents comptes (Y! Messenger, Microsoft Messenger, GTalk, Jabber, Facebook...) et d'accéder à une liste de contacts unifiée directement depuis une application web. Google serait cependant davantage intéressé par la Meebo Bar permettant à des développeurs web d'intégrer les fonctionnalités de messagerie directement aux sein de leurs sites.

Meebo annonce désormais qu'au 11 juillet, les fonctionnalités de messagerie instantanée de Meebo Messenger sur le web ainsi qu'au travers des applications pour iOS, BlackBerry et Android ne seront plus disponibles. Par ailleurs, Google fermera également le widget Meebo Me ainsi que les fonctionnalités de partage.

Les internautes sont invités à récupérer leurs archives de conversation à partir de ce lien. Parmi les autres services web pouvant potentiellement remplacer Meebo Messenger, notons Trillian for Web, eBuddy, KoolIM ou Imo.im.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Réseau social : Yatedo récolte un avertissement de la Cnil
Air France et KLM annoncent l'arrivée d'une connexion en vol dès 2013
Lenovo propose des forfaits 3G sans engagement via ses ThinkPad
Windows 8 : des optimisations mais aussi des restrictions pour la vidéo
Buffalo MiniStation Thunderbolt : un disque dur interopérable, oui mais à quel prix ?
Computex 2012 : nouveaux ventirads CPU chez Silverstone
Un émulateur iOS non officiel pour le Playbook
Guerre des brevets FRAND : Nokia, HP et Verizon demandent une trêve
Vie privée : le vote proposé par Facebook n'a attiré personne, faute de visibilité
Twitter s'enrichira de pages thématiques
Haut de page