Une recrudescence des vols de voiture par abus de confiance

04 février 2017 à 09h26
0
L'une des révolutions nées il y a quelques années avec Internet est l'économie collaborative. De la location d'appartements, avec AirBnb, au partage de nourriture en passant par la location de voitures entre particuliers et le covoiturage, Internet a permis de changer nos habitudes de consommation. Mais ces deux derniers nouveaux usages seraient en partie à l'origine d'une recrudescence des vols de voitures.

Si le covoiturage permet de voyager moins cher et que la location de voitures entre particuliers permet de payer une partie des frais du véhicule (assurance, essence, entretien...), ils pourraient intéresser aussi les voleurs.

Le vol par abus de confiance en pleine expansion en France

Le vol par abus de confiance reste assez rare mais semble, selon l'observatoire du groupe Traqueur spécialisé dans les services de sécurité et de tracking des voitures, en pleine expansion. Publié le 30 janvier 2017, le rapport pour l'année 2016 montre que le vol de voiture par abus de confiance a grimpé de 25 % en un an et se place désormais en deuxième position des moyens les plus utilisés pour voler une voiture.

0226000008647524-photo-covoiturage.jpg

Selon Traqueur, cette progression serait notamment due aux sites de covoiturage et de location entre particuliers, les voleurs ont plus facilement le moyen de se faire confier les clés du véhicule par leur propriétaire, ce qui favoriserait ensuite le vol par abus de confiance.

Toutefois, d'après BlaBlaCar, un acteur majeur parmi les sites de covoiturages, aucun cas de vol n'a été rapporté « par la communauté depuis le lancement de la plate-forme en France, il y a dix ans », et les auteurs de l'étude confirment qu'ils n'ont pas recensé de cas via BlaBlaCar parmi les cas recensés.

L'électronique reste le point faible des voitures

Si désormais 15 % des vols enregistrés par la société Traqueur ont été réalisés grâce à un abus de confiance, le groupe ne manque pas de signaler que la première technique de vol reste le « mouse-jacking ». Cette technique est simple : avec un appareil spécial, le voleur pirate l'ordinateur de la voiture et accède ainsi à l'intérieur. Sur certains modèles, il peut même démarrer le moteur.

Le « mouse-jacking » représente aujourd'hui 68 % des 8 000 vols (sur un parc de 270 000 véhicules) enregistrés en moyenne chaque année par Traqueur. La question de la sécurité informatique des voitures devient de plus en plus importante, au fur et à mesure que les voitures sont connectées : des spécialistes en sécurité informatique ont déjà réussi à prendre le contrôle total d'un véhicule en train de rouler, grâce à un simple ordinateur et à distance.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Le TOP des promos high-tech à saisir ce samedi soir en attendant le Black Friday
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
100€ de remise immédiate sur le Marshall Monitor II ANC chez Amazon
Une TV QLED TLC de 65 pouces à un prix imbattable pour le Black Friday (100 € ODR)
Idée cadeau Noël : la célèbre Fabrique à histoires Lunii est de retour en promo
Haut de page