Yahoo publie le contenu de trois requêtes émanant du FBI

02 juin 2016 à 16h32
0
On le sait, les fournisseurs de services sont souvent sollicités par les agences de renseignement dans le cadre de leur enquête. Mais à quoi ressemblent ces fameuses requêtes top-secrètes ? Yahoo vient d'en publier trois.

Dans leurs rapports de transparence, les sociétés high tech publient régulièrement le nombre de requêtes émanant des autorités et visant à accéder aux données des comptes des utilisateurs. Parfois, ces requêtes sont invalidées parce que la procédure judiciaire n'a pas été respectée. Mais par moment, les agences gouvernementales finissent par récupérer ces données personnelles. Dans ce cas, l'internaute est généralement prévenu par le prestataire de service.

Ces requêtes sont classées confidentielles pendant un moment et pour illustrer leur nature, la société Yahoo a décidé de publier trois lettres dont le contenu n'est plus protégé par un accord de confidentialité.

  • Téléchargez Yahoo pour iOS

Les noms et adresses email ont été masqués. L'une de ces lettres liste les données que le FBI souhaitait récupérer, à savoir : le nom de l'internaute, la date d'ouverture du compte, son adresse physique, les autres identifiants associés au compte, les méthodes de paiement, toutes les adresses email associées, l'adresse IP, le numéro de téléphone, ou encore le fournisseur d'accès à Internet.

Une autre de ces lettres prévient la société qu'une enquête a été ouverte sur l'un de ses utilisateurs et demande à Yahoo de ne pas fermer ou interrompre son compte. Retrouvez ces documents sur cette page (PDF).

035C000008134372-photo-yahoo-hq-ban.jpg


En septembre 2014, Yahoo avait décidé de lever le voile sur les pratiques des agences gouvernementales en publiant 1500 pages sur une affaire classée confidentielle jusqu'en 2013. Plus précisément, la firme de Sunnyvale expliquait qu'en 2007 et 2008 elle s'était opposée aux demandes du FISC (ou FISA Court), la cour fédérale américaine chargée de superviser les mandats de surveillance pour le FBI ou la NSA.

Seulement les autorités avaient notamment menacé d'infliger une amende quotidienne de 250 000 dollars à la société si cette dernière refusait de respecter les injonctions de la cour visant à accéder aux données des internautes. Yahoo explique que cette pression l'a obligé à se soumettre à ces demandes. La firme a continué ses procédures d'appel et a finalement perdu devant la cour FISA.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
Pampers se lance dans les

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top