Bruxelles ouvre une consultation sur l'Internet des objets

13 avril 2012 à 16h16
0
007D000004484830-photo-www-world-wide-web-internet-logo-sq-gb.jpg
La Commission Européenne a ouvert une consultation sur l'Internet des objets afin de mieux connaître les enjeux éventuels pour les citoyens de l'Union.

En expliquant que le consommateur moyen dispose aujourd'hui d'au moins deux objets connectés (par exemple un smartphone et un ordinateur), la Commission Européenne explique dans un communiqué de presse que d'ici 2015, il en disposera de sept. Dans trois ans, la planète compterait alors 25 milliards de dispositifs avec une connexion sans fil, un chiffre qui pourrait doubler durant les cinq années suivantes.

« L'"internet des objets" (IdO) permettra aux objets du quotidien comme les téléphones, les voitures, les appareils électroménagers, les vêtements et même les aliments de disposer d'une connexion sans fil à l'internet au moyen de puces intelligentes et de collecter et transmettre des données », est-il ainsi expliqué. Les autorités de Bruxelles souhaitent clarifier pour le consommateur les enjeux en ce qui concerne le stockage de ces informations à caractère personnel ainsi que le potentiel économique et social de cette prochaine révolution numérique.

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique, estime que le déploiement de l'Internet des objets et son acceptation auprès des consommateurs ne peut se faire que dans un cadre juridique et éthique précis « et en offrant contrôle et sécurité aux citoyens ».

Cette consultation est ouverte jusqu'au 12 juillet. Par la suite, la Commission publiera ses recommendations en juillet 2013.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le haut débit arrive à Mayotte grâce au câble LION2
Intel : vers des Ultrabooks plus fins à 700 euros ?
Samsung détrônerait Nokia sur le marché du mobile
IBM rachète Varicent, spécialiste des outils décisionnels
Google prépare de puissants Chromebooks sans BIOS propriétaire
MobileMe / iCloud : toujours pas de push en Allemagne
Neufbox Evolution de SFR : l'extension à 200 Go désormais gratuite
Trojan.Encoder, un virus qui chiffre les données, touche l'Europe
Nicolas Sekkaki quitte la tête de SAP France
Après Ubuntu pour Android, Canonical veut son OS pour smartphone
Haut de page