L’ambassade virtuelle américaine est bloquée en Iran

07 décembre 2011 à 18h39
0
Les Etats-Unis ont annoncé le lancement d'une « ambassade virtuelle » en ligne destinée à être visitée par les iraniens. A peine mis en ligne, le site censé vanter la politique américaine a été bloqué.

015E000004808460-photo-us-virtual-embassy.jpg
Dans un communiqué, la diplomatie américaine a annoncé le lancement d'un site destiné aux internautes d'Iran. Cette ambassade virtuelle sert à « établir un pont entre les deux pays afin de promouvoir une meilleure compréhension commune » explique le ministère des Affaires étrangères des Etats-Unis.

Disponible en plusieurs versions, le portail a donc vocation à établir le dialogue entre internautes des deux pays mais également à promouvoir la politique d'intégration américaine notamment par le biais de visas. Concrètement, ce site est le corollaire de la cyber-politique américaine récemment adoptée et mise en avant par la secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Hillary Clinton.

Cette dernière avait expliqué en mai dernier que les Etats-Unis étaient prêts à aider les personnes qui souhaitent disposer d'une plus grande liberté dans l'utilisation du Web. A l'époque, la Maison-Blanche précisait que : « si vous voulez voir un monde où plus de pays ont accès à ces technologies, où les personnes peuvent les utiliser sans pour autant que cela nuise à leur vie privée, à leur sécurité ou à leur liberté d'expression, vous avez un partenaire aux Etats-Unis ».

L'initiative n'est pas passée inaperçue puisque les autorités iraniennes semblent déjà avoir bloqué le service en question. A la place du site figure désormais un message expliquant qu'en vertu de « la loi sur le cybercrime, l'accès à ce site n'est pas disponible ». Malgré ce verrouillage en règle, les internautes peuvent toujours y accéder s'ils disposent d'un service VPN.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top