Un "troll" anglais condamné à 4 mois de prison

0
00FA000004579936-photo-sean-duffy.jpg
Troller n'est pas jouer : c'est l'amère conclusion de l'expérience de Sean Duffy, un britannique qui s'est acharné sur le cas d'une adolescente décédée par le biais des réseaux sociaux. Ce « troll » du Web a été condamné à 18 semaines de prison et 5 ans d'interdiction de réseaux sociaux.

Sean Duffy, 25 ans, s'est acharné pendant plusieurs semaines sur la page Facebook créée par les parents de Natasha MacBryde, une adolescente de 15 ans qui s'est suicidée en se jetant sous un train après avoir été victime de harcèlement. Sean Duffy ne connaissait absolument pas la jeune fille, mais ça ne l'a pas empêché de poster des insultes sur le réseau social, ou encore de réaliser des montages vidéo de mauvais goût en collant la photo de la victime dans des images du dessin animé Thomas and friends, dans lequel le héros est une locomotive...

La BBC, qui rapporte l'affaire, souligne par ailleurs que l'adolescente se serait suicidée suite à de la cyber intimidation (cyberbullying), rendant d'autant plus difficile la nouvelle épreuve que sa famille a dû surmonter.

Rattrapé par la justice, Sean Duffy a plaidé coupable. Selon le Guardian, le britannique de 25 ans n'en était pas à son coup d'essai et avait déjà « trollé » de la même manière sur les pages d'autres adolescents décédés, en 2009 et 2010. Selon son avocat, Sean Duffy serait atteint du syndrome d'Asperger, le rendant inconscient du mal qu'il fait aux familles des victimes en « trollant » sur les réseaux sociaux.

Une situation qui ne l'a pas empêché d'écoper d'une peine de prison de 4 mois, et l'interdiction d'utiliser les réseaux sociaux tels que Facebook, MySpace ou encore Youtube pendant 5 ans.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page