Hulu : Yahoo en veut plus, Microsoft n'en veut plus

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000001775398-photo-logo-de-hulu.jpg
La plateforme de vidéo à la demande Hulu finira-t-elle par être revendue ? Quoiqu'il en soit, les potentiels repreneurs ne semblent pas intéressés par le prix de vente proposé.

Fondé par Walt Disney, News Corp, NBC Universal et le fond d'investissement Providence Equity Partners, Hulu est un site de vidéo à la demande à partir duquel l'internaute américain est en mesure de lire les derniers épisodes de série télévisée ou de louer un film produit par les studios partenaires. Au mois de juin nous apprenions que le conseil de direction avait reçu une sollicitation de la part d'une société tierce souhaitant racheter le portail. Selon certaines sources proches de cette affaire, les intéressés seraient Yahoo, Amazon, Google et Microsoft.

Quelques informations ont également été récupérées par le magazine Bloomberg sur le type d'accord que la direction de Hulu souhaiterait mettre en place. Celle-ci souhaiterait signer un partenariat au travers duquel une société tierce serait en mesure d'accéder durant cinq années au contenu vidéo proposé par les studios, dont deux ans d'exclusivité. Cela signifie donc qu'au bout de 24 mois, un autre acteur pourrait éventuellement signer un accord similaire. Par ailleurs, la direction de Hulu souhaiterait pouvoir continuer à publier ces contenus vidéo directement sur leurs sites Internet respectifs. Notons enfin qu'une autre exception viserait à permettre les fournisseurs de contenu à proposer l'accès à Hulu sur les télévisions connectées.

Selon le site Internet Business Insider, les termes de cet accord ne satisferaient pas Yahoo!. En effet, si la firme de Sunnyvale serait bien prête à débourser la somme de 2 milliards de dollars, celle-ci souhaiterait avoir l'exclusivité du contenu pour quatre ou cinq années et pas seulement 24 mois. Une source rapporte ainsi que sans cette extension d'exclusivité, l'affaire ne serait pas intéressante et il suffirait simplement à Yahoo de souscrire à des droits de streaming classique sans exclusivité.

De son côté Microsoft se serait finalement retiré des discussions. Pour la firme de Redmond il s'agissait de proposer davantage de contenu au travers de son kiosque de VOD sur la console de jeux XBOX. Pour l'heure les enchères continueront donc sans Microsoft qui aurait été largement convoité par le PDG de Disney Bob Iger. Cette initiative n'exclurait cependant pas un éventuel retour de l'éditeur dans cette affaire après ce second tour.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Test de Mozilla Firefox 4.0 : de retour au top ?
Haut de page