Web sémantique : un nouveau départ pour Ask.com

27 juillet 2010 à 14h24
0
L'équipe chargée du développement de Ask.com annonce aujourd'hui l'ouverture d'une bêta pour une toute nouvelle version du moteur de recherche. Le service s'orientera cette fois davantage sur la recherche sémantique en permettant aux internautes de formuler une question pour obtenir une réponse en mixant les résultats traditionnels aux contributions directes de la communauté.

Tony Gentile et Lisa Kavanaugh, respectivement vice-présidents du produit et de la technologie, affirment dans un billet que le retour aux sources s'explique par une explosion du web communautaire. « Les gens utilisent le web comme moyen de communication, c'est pourquoi ils y posent beaucoup de questions (un phénomène notamment démontré par l'intérêt porté sur le système Q&R de Google, Facebook et tout un groupe de start-ups) ».

012C000003405672-photo-ask-q-a.jpg
012C000003405676-photo-ask-q-a.jpg

Crédits : ReadWriteWeb


Ces douze derniers mois les ingénieurs auraient ainsi peaufiné et localisé leur technologie de recherche sémantique afin de retourner immédiatement en tête des résultats une réponse directe à une question formulée par l'internaute. Ask.com bénéficierait d'ailleurs de 500 millions de réponses pour autant de questions. Il s'agirait à ce jour de la plus grosse base en son genre. Par ailleurs, Ask précise être en mesure de pouvoir générer automatiquement une réponse à partir du contenu d'une page web.

0096000003405604-photo-ask-jeeves.jpg
Ask ne lésine pas non plus sur les moyens puisque le service met à disposition une équipe d'experts spécialisés dans certains domaines qui seront en mesure de formuler des réponses aux questions plus pointues. Enfin le moteur s'inspire de Yahoo! Answers en permettant à la communauté de pouvoir elle-même participer à ce jeu en aidant les membres à trouver leurs réponses.

Pour Ask il s'agit donc d'un retour aux sources en donnant un coup de jeune à M. Jeeves, le fameux valet qui se portait toujours volontaire pour répondre à vos questions. Ask.com enregistrerait de 87 millions de visiteurs uniques chaque mois. Selon les derniers chiffres de MarkShare, le moteur n'aurait aujourd'hui que 0,78% de parts de marché à travers le monde derrière le chinois Baidu (3,06%) et devant AOL (0,49%).

Reste que le marché n'est pas dénué de concurrence. Yahoo! Answers bénécifie d'un fort trafic et le site enregistrait l'année dernière 200 millions d'utilisateurs à travers le monde et 15 millions de visiteurs uniques chaque jour. Google n'est pas en reste puisqu'en février dernier le géant a racheté le moteur social spécialisé dans l'échange question/réponse Aardvark pour 50 millions de dollars. Notons également Quora fondé en juin 2009 par Adam D'Angelo, l'ancien chef des opérations techniques de Facebook.

Pour vous inscrire sur la bêta rendez-vous ici.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top