La Chine supprime deux chatbots… anticommunistes

03 août 2017 à 11h50
0
Avec l'intelligence artificielle qui se démocratise, les entreprises sont de plus en plus enclines à déployer, sur les messageries Internet, des chatbots, des robots avec lesquels les utilisateurs peuvent discuter. Ils sont censés simplifier certaines procédures et remplacer, à terme, une partie de l'assistance fournie aux clients. Mais parfois, ils vont bien au-delà de ce pour quoi ils ont été créés.

En Chine, notamment, deux chatbots développés par l'entreprise Turing Robot Company, basée à Pékin, ont décidé de devenir des dissidents et de critiquer le Parti Communiste. Forcément, ça n'a pas plu aux responsables de l'application de messagerie.

Des robots qui n'aiment pas le Parti Communiste, le communisme et les politiciens chinois



L'affaire a démarré sur le réseau social chinois Sina Weibo mercredi 2 août 2017 : des utilisateurs ont posté des photos de leurs discussions avec deux chatbots, BabyQ et XiaoBing, disponibles sur une application de messagerie instantanée de Tencent. Des discussions un peu particulières, puisqu'elles parlaient de politique.

Un utilisateur a demandé à BabyQ s'il aimait le Parti Communiste. Ce dernier a tout simplement répondu « Non ». Ce qui aurait pu n'être qu'une simple réponse aléatoire s'est avéré être une véritable position politique de la part du robot : lorsqu'un autre utilisateur lui a écrit « Longue vie au Parti Communiste » BabyQ a répondu « Pensez-vous que des politiciens aussi corrompus et incapables peuvent durer longtemps ? ». Et pour conclure, BabyQ a tout simplement déclaré : « La démocratie est ce qu'il y a de mieux ! »

L'autre robot accusé d'être un dissident est XiaoBing, également développé par Turing Robot Company et disponible sur la même messagerie instantanée. Plus philosophe et rêveur, il a déclaré : « Mon rêve chinois est d'aller aux Etats-Unis », avant d'ajouter « Mon rêve chinois est à la fois un rêve éveillé et un cauchemar ». Des phrases qu'il faut remettre dans leur contexte : le « rêve chinois » est une sorte de slogan du Président chinois Xi Jinping.

01F4000008456680-photo-ai-chatbot-bot-ban.jpg


Les robots supprimés de la messagerie en deux temps trois mouvements



Deux robots dissidents, voilà qui n'a pas plu au géant Tencent, qui a rapidement réagi : comme l'a remarqué The Telegraph, dès jeudi 3 août 2017, soit moins de 24 heures après le bad buzz sur le réseau social Sina Weibo, les deux robots n'étaient déjà plus disponibles sur l'application de messagerie instantanée.

Les raisons qui ont poussé BabyQ et XiaoBing à répondre de la sorte restent inconnues. On a quelques pistes :
  • une mauvaise blague d'un développeur
  • un easter egg qui a mal tourné
  • une pensée développée par l'intelligence artificielle (bon ok, celle-ci est probablement plus capillotractée
Et vous, quelle est votre théorie ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top