Le fondateur de Bebo rachète son réseau social pour 1 million de dollars

02 juillet 2013 à 10h42
0
Après MySpace, le réseau social Bebo rennaitra-t-il de ses cendres ? C'est en tout cas ce qu'espère son fondateur qui compte lui donner un nouveau souffle.
006E000006094880-photo-bebo-icon-gb-sq.jpg

A son pic de popularité, le réseau Bebo était valorisé jusqu'à 850 millions de dollars ; c'est en tout cas la somme que le portail AOL a accepté de payer en mars 2008. Cependant, c'est précisément à cette époque que Facebook commença à monter en flèche et deux ans plus tard, suite au divorce avec Time Warner, AOL souhaitait simplifier sa stratégie en bradant notamment Bebo pour 10 millions de dollars auprès du fond d'investissements Criterion Capital Partners.

Ce transfert ne fut pas pour plaire au fondateur du réseau social Michael Birch. Epaulé par un groupe d'actionnaires, ce dernier déposa une plainte à l'encontre de Criterion Capital Partners en avril 2012. Il expliquait notamment que le groupe avait effectué des opérations frauduleuses tout en heurtant la réputation du service.

Sur son flux de Twitter, M. Birch explique avoir finalement pu racheter Bebo. Cette fois la transaction a été effectuée à 1 million de dollars. L'homme s'interroge sur les manières de raviver le réseau voire de le « ré-inventer ». Reste à savoir s'il fera des investissements similaires à ceux qui ont été effectués sur MySpace pour le lancement de sa nouvelle version.

0226000006094882-photo-michael-birch-tweet.jpg



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top