Insolite : AOL lève le voile sur ses CD de connexion vintages

le 28 décembre 2010 à 16h56
0
00FA000003877170-photo-aol-cd.jpg
17 ans après l'envoi des premiers CD promotionnels AOL, les anciens responsables du fournisseur d'accès à Internet donnent quelques informations concernant cette longue campagne marketing qui fait partie intégrante du folklore d'America Online. Une démarche des plus coûteuses, mais qui a fait ses preuves !

Qui n'a pas encore, au fond de ses tiroirs de bureau, quelques CD AOL proposant une centaine d'heures de surf gratuites à condition de s'enrôler auprès du FAI ? C'est en 1993 que le portail, qui a fêté ses 25 ans début 2010, a commencé à envoyer ses fameuses galettes à travers les Etats-Unis. Une démarche promotionnelle rapidement étendue au reste du monde, avec pour seul objectif d'enrôler le plus de nouveaux internautes possibles sur la toile.

Une opération devenue culte depuis, mais dont les ficelles financières n'avaient jusque-là jamais été dévoilée... Jusqu'à ce qu'un internaute curieux pose simplement la question sur le site communautaire Quora la semaine dernière, rapporte TechCrunch.

« Combien a coûté la distribution de tous les CD AOL dans les années 1990 ? Quelqu'un a une idée ? » : En effet, quelqu'un a bien une idée, en l'occurrence Steve Case, le co-fondateur en ancien PDG d'AOL. Ce dernier a répondu au sujet posté sur Quora pour donner quelques éléments de réponse. « Je ne me souviens pas du montant total des dépenses, mais je me souviens que dans les années 90, notre objectif était d'utiliser 10% de notre chiffre d'affaires pour recruter de nouveaux abonnés ». L'ancien chef de file du portail ajoute qu'à l'époque, la durée moyenne d'un abonnement était de 25 mois et qu'un client rapportait environ 350 dollars durant cette période. 35 dollars étaient alors réinvestis pour aller à la pêche aux nouveaux abonnés.

Mais Steve Case n'est pas le seul ancien employé d'AOL à avoir répondu à la question : Jan Brandt, ancienne responsable marketing de la firme, ajoute que la campagne aurait coûté « plus de 300 millions de dollars » : « à un moment donné, 50% des CD produits dans le monde portaient le logo d'AOL. Nous recrutions de nouveaux abonnés au rythme de un toutes les 6 secondes » ajoute-t-elle. Des informations néanmoins difficiles à vérifier aujourd'hui.

Une campagne qui se révèle donc onéreuse après coup, mais qui a néanmoins porté ses fruits. Steve Case souligne que le fournisseur d'accès comptait 200 000 abonnés en 1992, et 25 millions 10 ans plus tard. Une augmentation qu'il faut largement mettre sur le compte du boom d'Internet, mais il est aujourd'hui évident que le succès d'AOL en tant que FAI n'aurait pas été le même sans ses millions de CD bariolés, dont certains s'en font même encore aujourd'hui une collection !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top