Raspberry Pi : prise en charge du CEC, du MPEG-2 et du VC-1

27 août 2012 à 18h30
0
La fondation Raspberry Pi a récemment annoncé des nouveautés pour son ordinateur miniature, qui comblent certaines de ses lacunes en matière de multimédia.

000000A005374834-photo-logo-raspberry-pi.jpg

Le Raspberry Pi était initialement voué à l'enseignement et incluait par conséquent un minimum de licences, pour maintenir un coût bas. La fondation à laquelle on le doit n'avait pas prédit (ou souhaité ?) qu'il séduirait majoritairement les utilisateurs pour ses capacités multimédias. Ces derniers sont donc confrontés à des limitations pour des raisons légales, et non techniques.

VC-1 et MPEG-2 en option

Pour contenter ces utilisateurs sans que ce ne soit au détriment des apprentis bidouilleurs, la fondation a donc ouvert une boutique, sur laquelle elle vend des licences pour deux codecs répandus :
  • le MPEG-2 d'une part, employé pour la totalité des DVD vidéo, vendu 2,40 livres sterling soit 3 euros
  • le VC-1 d'autre part, employé par de nombreux Blu-ray, vendu 1,20 livre sterling soit 1,50 euro
Chacune de ces licences est fournie sous forme d'une clé générée à partir du numéro de série de la carte. D'un point de vue purement technique, ces deux codecs sont parfaitement pris en charge par le SoC et par la plupart des logiciels portés.

Encodage H.264 gratuit

Dans la lignée des licences, l'encodage en H.264 est désormais inclus au dernier firmware. La fondation Raspberry Pi a effectivement obtenu confirmation, pendant ses discussions concernant le MPEG-2, que les droits de licence qu'elle verse pour le décodage du H.264 couvre également l'encodage.

Les composants logiciels requis pour l'encodage matériel ont dont été rétablis, ce qui ouvre la voie à de nouvelles fonctionnalités de transcodage, à destination de smartphones ou d'autres écrans par exemple.

HDMI CEC

La fondation Raspberry Pi souligne enfin la prise en charge du CEC, ce standard permettant à une seule télécommande de commander plusieurs équipements, au travers de leurs cordons HDMI.

La version 1.8.0 de la bibliothèque tierce libCEC, intégrée au dernier firmware, en apporte effectivement la prise en charge, ce qui permet par exemple d'utiliser la télécommande de son téléviseur pour déclencher l'allumage des deux éléments, et le cas échéant d'un amplificateur home cinema, puis d'utiliser XBMC ou Raspbian.

0190000005374824-photo-diagramme-raspberry-pi.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top