Netgear NeoTV Pro HD : passerelle multimédia et récepteur WiDi à la fois

07 juin 2012 à 18h13
0
Netgear a aujourd'hui annoncé le « NeoTV Pro HD » (ou « NTV200S »), rencontre de la passerelle multimédia NeoTV (NTV200) et du récepteur Intel WiDi Push2TV (PTV2000), un nouvel appareil fonctionnant exclusivement en streaming.

0140000005224736-photo-netgear-neotv-200.jpg

Contrairement aux lecteurs multimédias conventionnels NeoTV 350 et 550, destinés à lire des sauvegardes de films ou de séries depuis un support de stockage USB ou un partage réseau, le NeoTV 200 se concentrait quant à lui sur les services de vidéo en ligne, qu'ils soient gratuits, tels que YouTube, Dailymotion ou Vimeo, ou payants, tels que Netflix ou Hulu (aux USA).

La passerelle multimédia premier prix de Netgear n'est donc pas capable de lire les fichiers personnels de l'utilisateur. La nouvelle venue offre un compromis en accueillant la technologie Intel WiDi, qui permet pour rappel de déporter l'affichage d'un ordinateur portable, à condition qu'il soit compatible et que le contenu ne soit pas protégé par du HDCP.

La « NTV200S » offre par ailleurs les mêmes capacités techniques que sa devancière, c'est-à-dire qu'elle dispose d'une sortie HDMI, d'une sortie audio multicanal SPDIF, et d'une connectivité Wi-Fi N à 300 Mbps ou Gigabit Ethernet. Une télécommande infrarouge fournie ou une application Android ou iOS permettent de la commander.

La « Netgear NeoTV Pro HD » est d'ores et déjà commercialisée aux États-Unis pour la modique somme de 70 dollars. Elle n'a pas encore été annoncée en France où il se pourrait qu'elle ne soit jamais commercialisée, en raison de la prépondérance des box des FAI pour ce qui est des services de vidéo à la demande. Elle remplacerait quoi qu'il en soit avantageusement le Push2TV, limité au WiDi.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page