Live Japon : les hits-parades de l'année

Karyn Poupée
03 décembre 2011 à 12h34
0
"Nandemo ranking kuni": le Japon est un pays où tout est classé. Les Nippons rafolent des hits-parades et s'y réfèrent, surtout en fin d'année. Depuis mi-novembre, sont dévoilés des palmarès en tout genre, allant des stars de 2011 aux expressions du millésime, en passant par les informations qui resteront dans l'histoire et bien-sûr les produits-vedettes.

Cette année, parmi les lauréats, figurent les sites de socialisation (SNS), à commencer par Facebook, plate-forme dont la pertinence et l'utilité font débat parmi la population nippone, comme l'illustre le mangaka japonais surnommé Jean-Paul Nishi.

01C2000004799150-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg


Parmi les classements rendus publics ces derniers jours, deux ont plus particulièrement retenu notre attention: d'une part celui effectué par l'agence de publicité Dentsu, lequel révèle les grandes tendances de consommation, d'autre part celui de Google Japon, qui lui, en dit long sur les sujets de préoccupation de la population nippone.

Le premier, de Dentsu, est basé sur une enquête auprès de 1000 personnes auxquelles a été présentée une liste de produits, personnalités ou concepts particulièrement mis en avant durant l'année écoulée. L'agence questionne les individus choisis sur leur degré de connaissance et leur intérêt pour chacun des items, puis établit la liste des 30 premiers sélectionnés en fonction de leur total de points.

01C2000004799050-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

D'où il ressort que pour 2011, les produits, services, personnalités ou concepts liés aux secteurs des technologies, des télécommunications ou de l'information occupent une place prépondérante, aux côtés des divertissements ou des items relatifs à la triple catastrophe du 11 mars (séisme, tsunami, accident nucléaire), laquelle a fait quelque 19.500 morts et déplacé plus de 300.000 Japonais, sans compter les étrangers qui ont fui.

Selon l'enquête de Dentsu, l'objet phare, numéro 1, n'a été autre que le smartphone. Comme nous l'expliquions dans un précédent Live Japon, tous les Nippons semblent soudain s'être rués comme un seul homme sur ces surnommés "sumaho", iPhone d'Apple en tête. Pour le moment, ce terminal multifonctionnel n'est proposé que par deux des principaux opérateurs japonais, Softbank (depuis 2008) et KDDI (depuis quelques semaines), mais le numéro un du secteur, NTT Docomo, serait sur les rangs aussi pour la prochaine version qui devrait être compatible avec la norme LTE (Long Term advanced, 3,9G). Face à la popularité de l'iPhone, tous les fabricants de mobiles japonais ont aligné des modèles concurrents qui trouvent aussi leur public, grâce à des esthétiques originales et à des fonctions uniques (étanchéité, TV, porte-monnaie électronique, clavier en dur). Bref, il n'est pas trop de dire que le bon vieux "garake" ("Galapagos keitai", sobriquet des traditionnels téléphones portables nippons) est désormais passé de mode et que les gammes des opérateurs ne vont pas tarder à n'être plus constituées que de "sumaho". Soulignons que les smartphones intéressent tous les publics, puisqu'ils sont premiers ou deuxièmes aussi bien auprès des garçons et filles de 20 à 29 ans que des femmes de 40 à 59 ans, arrivant en outre dans toutes les catégories de personnes parmi les cinq premières places. Les tablettes numériques multimédias, qui touchent un public plus restreint, sont quant à elles classées en 15e place.

01C2000004799052-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

Par ailleurs, Steve Jobs est 17e dans le palmarès de Dentsu et l'iPhone 5 (espéré pendant des mois avant que ne sorte finalement le 4S) apparaît en 7e position dans le classement Google des termes dont le nombre de requêtes a le plus augmenté en 2011 par rapport au total de l'an passé. Il est précédé par l'iPad2.

01C2000004799054-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

Facebook, évoqué dans le manga, et les autres SNS (Mixi, notamment, numéro un au Japon) arrivent pour leur part en 27e position dans l'étude annuelle de Dentsu, ce qui apparaît loin, mais il s'agit de la première entrée de cet item dans ce classement. Facebook seul est en revanche 9e dans la liste de Google, prouvant que cet espace de rencontre et de communication suscite un certain intérêt, même s'il rencontre encore la réticence de nombre de personnes, du fait notamment de l'utilisation de l'identité réelle et des risques subséquents d'apparaître nominativement à son insu sur des photos mises en ligne par d'autres. L'interface de Facebook est en outre jugée peu commode et déroutante pour de nombreux internautes japonais.

Twitter, lui, s'affiche en 18e position chez Dentsu, en recul par rapport à l'an passé, ce qui est étonnant compte tenu de l'importance prise par cette plate-forme d'information et dialogue depuis le désastre du 11 mars. Twitter joua en effet un rôle important dans la transmission des dernières nouvelles (et des rumeurs aussi). Désormais, outre les particuliers, la plupart des journaux japonais, le bureau du Premier ministre, les administrations, de nombreuses autorités locales, des personnalités diverses ont un compte Twitter, ce qui constitue un ensemble particulièrement actif et des plus instructifs.

01C2000004799056-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

Nombres d'autres items se trouvent également au confluent des technologies et des nouvelles préoccupations liées au sinistre du 11 mars, notamment à l'accident de Fukushima qui force à minimiser la consommation d'électricité à cause du maintien à l'arrêt des quatre cinquièmes des réacteurs nippons (les 9 derniers en service à ce jour seront éteints avant juin prochain).

01C2000004799062-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

Parmi ces articles ou concepts, s'affichent en deuxième place les ampoules à LED qui sont désormais bien meilleur marché et offrent un niveau d'éclairage identique à des ampoules classiques tout en consommant beaucoup moins. Tous les grands industriels nippons du secteur en proposent, notamment Sharp, Toshiba, Panasonic ou encore NEC. Là encore, tout le monde se sent concerné, des minettes de 20 ans aux grands-pères de 69 ans (échelle d'âges des personnes interrogées par Dentsu). Les appareils électroniques et électro-ménagers économes en énergie, qui se positionnent au 12e rang, s'inscrivent dans le même registre d'obligation de réduire sa consommation. Les voitures hybrides (N°7 au lieu de 16 l'an passé) sont également de plus en plus prisées, la gamme Prius de Toyota caracolant depuis deux ans en tête des ventes de véhicules neufs dans l'archipel. Au moins une voiture neuve sur dix achetées dans l'archipel est désormais un modèle à double motorisation (essence + électricité). Les automobiles électriques, plus récentes, qui étaient 30e l'an passé, ont grimpé de 11 échelons en un an.

01C2000004799074-photo-image-14.jpg

Les accessoires et dispositifs face aux séismes et autres calamités naturelles, allant des systèmes de fixation de meubles aux sacs de survie et compteurs Geiger, qui ne figuraient pas dans le top-30 de 2010, sont 8e dans celui de 2011.
Dans le classement de Google, six des dix premiers rangs sont occupés par des termes relatif à la catastrophe naturelle et atomique survenue il y a près de neuf mois: séisme (1), coupure de courant (2), radioactivité (3), centrale nucléaire (4), Tokyo Electric Power (exploitant de la centrale de Fukushima, 5) et césium (8).

01C2000004799072-photo-live-japon-les-hits-parades-de-l-ann-e.jpg

Les autres items à consonance technique du classement à 30 rangs de Dentsu sont les téléviseurs numériques à écran géant (N°4), beaucoup achetés avant le 24 juillet, date de l'arrêt du signal analogique hertzien de même que les enregistreurs à disque optique Blu-Ray (23e). Les TV, PC et consoles de jeu compatibles avec les images en trois dimensions (3D) ont réussi à se hisser en 24e position, bien que l'on ne puisse pas dire que ces appareils soient particulièrement recherchés.

Pour terminer sur une note réjouissante, bien que l'année ne l'ait pas été au Japon, sachez que parmi les stars de 2011 retenues, figurent le groupe de jeunes filles AKB48 (N°5), idoles des "otaku", Lady Gaga (N°13) coutumière des coups d'éclats, ou encore l'équipe féminine japonaise de Football, "Nadeshiko Japan" (N°4), championne du monde.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top