Test SuperEQ Q2 Pro : des écouteurs ANC abordables et très endurants

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
05 mars 2022 à 12h12
1
SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Marque sœur de OneOdio, SuperEQ est spécialisée dans les produits audio abordables. À ce titre, les nouveaux Q2 Pro proposent un produit dans la lignée des EarFun Free 2 Pro et autres Mobvoi  Earbuds ANC que nous avons déjà testés : des true wireless à réduction de bruit active, à un prix plancher (70 euros).

La marque n'est clairement pas la première sur ce segment. Pourrait-elle tirer son épingle du jeu ?

SuperEQ Q2 Pro
  • Excellente autonomie
  • Sonorité agréable
  • ANC déjà efficace
  • Pas de certification IP
  • Boîtier sans induction
  • Fabrication moyenne

Classiques et légers

Difficile de faire plus classique que les Q2 Pro sur la forme. Ces écouteurs reprennent le design « semi-intra vissable » à la Jabra, une forme reprise chez un grand nombre de constructeurs. Cette formule éprouvée n'est cependant pas parfaitement exécutée ici, puisque la marque a dû faire quelques concessions.

Pour commencer, le modèle est assez volumineux, proche des Jabra 85T pour donner un ordre d'idée. Cela se traduit par une certaine épaisseur des écouteurs, qui dépassent systématiquement de l'oreille une fois portés.

SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Deuxième (petit) reproche : la fabrication assez quelconque. Bien sûr, nous serions très hypocrites d'attendre un rendu premium dans cette gamme de prix. Mais justement, Earfun a prouvé qu'un meilleur résultat était possible, et les Jabra Elite 3, très bien finis, ne sont que 10 euros plus cher. Ici, les écouteurs sont très légers, et la finition du dos, très classique. Le constat est le même pour la boîte de charge. Notons tout de même que celle-ci, de même que les écouteurs, ont le bon goût d'opter pour une finition mat, assez réussie.

SuperEQ Q2 Pro
Les Q2 Pro à côté des Earfun 2 Pro © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Pour les défauts plus objectifs, nous pouvons distribuer un mauvais point pour les écouteurs, et un autre pour la boîte. Côté écouteurs, aucune certification IP n'est indiquée. C'est ennuyeux, sachant que l'essentiel des écouteurs, même très abordables, sont IPX4. Le concurrent principal de ce modèle, l'Earfun Free 2 Pro, pour ne citer que lui, est même IPX5. Quant à la boîte, elle n'intègre malheureusement pas de charge par induction.

Au moins, le confort et la tenue dans l'oreille sont d'un bon niveau. Assez volumineux, et donc pas adaptés à toutes les morphologies, les SuperEQ Q2 Pro sont cependant très agréables pour l'essentiel des utilisateurs. La tenue, à ce titre, est presque aussi bonne que sur des modèles de type Jabra (hors modèles Active). Purs semi-intra, les écouteurs mettent en avant une canule assez fine, et surtout très courte (peu intrusive, donc).

Ergonomie classique, parfaitement dimensionnée

Contrairement aux Mobvoi Earbuds ANC, les SuperEQ Q2 Pro ne sont pas (encore ?) compatibles avec une application consacrée. Ainsi, l'expérience repose sur la seule efficacité des commandes tactiles intégrées (sur le logo).

Pour le coup, l'expérience, à défaut d'être complète, est déjà efficace. Le constructeur joue sur une asymétrie des commandes pour les passages de piste (2 tapes à droite ou à gauche), tout en conservant une symétrie pour la plupart des fonctions.

SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic
  • 1 touche : lecture/pause/répondre à un appel/raccrocher un appel ;
  • 2 touches : piste précédente/début de piste en appuyant à gauche, piste suivante en appuyant à droite ;
  • 3 touches : appel à l'assistant vocal par défaut ;
  • Appui long : basculement entre les trois modes de réduction de bruit.

Il manque sans doute un contrôle du volume, mais rien de dramatique. Ces commandes sont faciles à appréhender, et la zone tactile est bien réactive. Difficile d'en demander plus en l'état. Notons toutefois que la marque n'a pas intégré de capteur optique, ce qui aurait permis de déclencher automatiquement la pause une fois les écouteurs retirés.

Connectivité aussi simple qu'ailleurs

La connectivité des écouteurs abordables est à peu près la même partout. Ils ne comportent pas de connexion Multipoint, et encore moins de support du codec LDAC, il faut payer plus cher pour cela (peut-être que cela arrivera).

Ainsi, les SuperEQ Q2 Pro se contentent du très pragmatique duo de codecs SBC/AAC. Pour la connexion, les deux écouteurs peuvent fonctionner en mode mono.

SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Une puce Bluetooth 5.2 propulse le tout, ce qui est un certain signe de modernité, à défaut de donner une indication sur les performances pures. De plus, la stabilité du signal est tout à fait excellente, sans aucun saut de son lors de notre test, le tout avec une excellente portée.

ANC fonctionnel, mais indispensable ?

La réduction peut déjà être efficace pour des produits à moins de 70 euros, c'est une réalité en 2022. De fait, SuperEQ ne pourra pas surprendre son monde, à moins de proposer une performance au-dessus de la mêlée. Et justement, ce n'est pas vraiment ce que nous avons pu écouter et mesurer.

La réduction de bruit est bien là, elle est effective et plutôt performante pour des écouteurs aussi abordables, mais elle n'est pas la meilleure qui soit non plus. Les Mobvoi peuvent faire mieux, bien que cela demande un placement parfait (difficile à trouver), et les Earfun Free 2 Pro sont eux aussi un peu plus efficaces.

SuperEQ Q2 Pro
Mesure de la réduction de bruit. En rouge, le signal témoin. En bleu, l'isolation passive. En violet, la réduction de bruit active. En vert, le retour sonore © SuperEQ

Saluons tout de même le travail effectué. En effet, cette réduction de bruit démarre dès les plus basses fréquences et se stabilise à un niveau régulier, autour des 15 dB d'atténuation, jusqu'aux haut-médiums. L'ANC réduit déjà assez bien les bruits de moteur et ronronnement de la ville, tout en affichant une certaine efficacité sur les voix. Il n'y a pas non plus de miracle pour ces dernières, puisque les fréquences autour de 1 kHz demeurent un point faible. Assez tardive (presque rien avant les haut-médiums), l'isolation passive (générée par les embouts) devient très efficace dans les aigus.

Bien qu'ils ne déclenchent pas d'effet « waouh », les Q2 Pro sont assez efficaces… Ils ne sont juste pas les meilleurs et demeurent très loin des 35 dB d'atténuation promis par la marque.

Le mode Ambiant (retour sonore), de son côté, est suffisamment bien réglé pour reproduire naturellement les voix, ce qui est déjà bien. À l'instar de la plupart des écouteurs, les choses se corsent dans les aigus. En effet, le constructeur n'arrive rapidement plus à compenser l'isolation passive.

SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

L'utilisation en kit main-libre n'est pas miraculeuse, mais parvient au moins à être utilisable dans toutes les conditions. En milieu calme, la voix est un peu étouffée mais compréhensible. En milieu bruyant, il ne faut pas hésiter à hausser la voix, tant les écouteurs tentent de s'adapter en permanence à ce qui est du bruit et ce qui n'en est pas.

Autonomie : la très bonne surprise

S'il y a bien un point sur lequel les SuperEQ Q2 Pro tirent leur épingle du jeu, c'est l'autonomie en fonctionnement. Le constructeur évoque une endurance de 8 heures en simple charge avec ANC, de 11 heures sans ANC, et jusqu'à 30 heures en comptant le boîtier de charge.

SuperEQ Q2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Si les chiffres officiels sont un peu optimistes, nous avons atteint sans trop de mal les 7 h 30 avec ANC activé. Sans avoir l'œil sur le chronomètre, l'utilisation sans ANC semblait s'établir autour des 9 h 30. Il est difficile de demander plus, surtout dans cette gamme de prix.

 Équilibre rond et brillant

Difficile aussi d'en demander trop sur le plan audio à ce type d'écouteurs, dont la base se retrouve, visiblement, sur d'autres références (comme les SoundPeat T2). Nous avons affaire ici à un transducteur dynamique de 12 mm (taille conséquente), qui promet des « basses profondes et un son stéréo Hi-Fi ».

Nous repasserons pour le son Hi-Fi, mais la relative simplicité du transducteur n'est pas synonyme de mauvais rendu. Au contraire, la signature sonore est même plutôt plaisante. Elle est un peu plus équilibrée sans ANC.

Les basses fréquences sont mises en avant, mais de manière assez intelligente, car régulière. Il n'y a pas d'exagération, nous pouvons même retrouver une certaine qualité, portée par une bonne sensation d'impact. Bien sûr, les hauts volumes exacerbent quelques défauts, comme un léger débordement sur les voix, mais rien de dérangeant. Les médiums, un peu descendants, sont plus à l'aise sur les voix masculines que féminines, mais ne présentent aucun phénomène de voile.

SuperEQ Q2 Pro
Mesure (compensée) des Q2 Pro. En rouge et orange, la réponse en fréquence sans ANC et avec le retour sonore. En vert, la réponse en fréquence avec ANC. Ce mode a tendance à pousser davantage les basses et à projeter les voix plus en avant. Dans tous les cas, la signature sonore est assez marquée dans les basses et assez brillante du fait de ce pic marqué à 5-6 kHz © SuperEQ

Comme souvent, les limites sont atteintes dans les aigus, qui compensent leur recul technique par l'utilisation de pics assez marqués. Malgré les quelques débordements audibles, en particulier sur les mixages déjà tranchants, cela fonctionne assez bien. L'illusion (ou la qualité) est là, et les écouteurs, assez détaillés et plutôt aérés, parviennent à projeter la scène sonore vers l'avant.

Sans faire vraiment mieux que les bons élèves de cette gamme de prix, les Q2 Pro n'ont pas de défaut marqué et sont agréables à l'écoute : tout à fait ce qu'on leur demande. Forcément, des modèles non ANC de cette gamme feront déjà mieux, en tous cas en ce qui concerne la finesse et la qualité technique. Les Jabra Elite 3, un brin plus chers, sont également un peu plus techniques. Les Earfun Free 2 Pro, les concurrents directs, sont quant à eux un peu plus équilibrés et plus maîtrisés dans les aigus, mais pas forcément supérieurs.

La qualité sonore est donc plus que correcte, car elle est très agréable et loin d'être déséquilibrée.

L'avis de Clubic

Énièmes écouteurs true wireless abordables à réduction de bruit active, les SuperEQ Q2 Pro rendent une copie assez solide, mais pas exceptionnelle. Beaucoup de bons points sont à relever, à commencer par l'excellente autonomie. Néanmoins, d'autres éléments sont davantage travaillés chez la concurrence, ANC en tête.

Les Q2 Pro demeurent malgré tout un bon achat, car ce sont des écouteurs complets, sans défaut marquant et épaulés par une sonorité tout à fait agréable.

7

Simples et abordables, les SuperEQ Q2 Pro sont des écouteurs à réduction de bruit sans grand défaut, portés par une excellente autonomie et une bonne qualité sonore.

Les plus

  • Excellente autonomie
  • Sonorité agréable
  • ANC déjà efficace

Les moins

  • Pas de certification IP
  • Boîtier sans induction
  • Fabrication moyenne

Construction 6

Confort 7

Ergonomie 7

Isolation 7

Autonomie 9

Qualité sonore 7

SuperEQ Q2 Pro au meilleur prix
Amazon marketplace 69,98€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Bondamanmanw
Quand vous testez des intras attention aux macros ou nettoyez vos oreilles ou encore nettoyez les embouts avant la prise de photos.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page