Radeon R7 : AMD se lance dans le SSD

Par
Le 19 août 2014
 0
007d000006722572-photo-amd-logo.jpg
Désormais, quand vous parlerez de Radeon R7, il faudra préciser. Car cette dénomination ne vaut plus seulement pour certaines cartes graphiques chez AMD, mais concerne désormais aussi des SSD. L'ex-fondeur met en effet aujourd'hui un pied dans le marché du stockage sur mémoire flash avec trois références, toutes issues d'un partenariat avec OCZ.

Un partenariat dans lequel la participation d'AMD semble se résumer à la gestion de la partie marketing, tant la marque OCZ est omniprésente sur cette gamme de SSD. La marge de manœuvre est donc assez faible pour AMD, surtout à l'heure où le marché du SSD est particulièrement concurrentiel.

Il convient enfin de se poser LA question qui vous intéresse le plus : Que vaut ce nouveau SSD ? Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre dans ce test.

0190000007564591-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg

La marque OCZ partout, et pour cause...


Si le Radeon R7 est bel et bien vendu sous marque AMD, cette dernière n'est présente que sur l'emballage du SSD et sur l'autocollant posé sur son boîtier en aluminium. L'illusion s'arrête là.

Car dès que l'on retourne le Radeon R7, c'est bien la marque OCZ qui apparaît, ne laissant aucune place au doute concernant le rôle d'AMD sur ce produit.

012c000007564593-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg
012c000007564597-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg

Si l'on ouvre le SSD, la marque AMD disparait complètement et l'on retrouve des composants bien connus chez OCZ, du contrôleur aux puces mémoire, en passant par la mémoire cache.

Ce Radeon R7 est en effet équipé d'un Barefoot 3 M00 (comme toujours protégé d'un pad thermique), également présent au sein des Vector et Vector 150. Soit un composant introduit... fin 2012 ! En attendant la nouvelle puce maison de chez Indilinx / OCZ / Toshiba (dans l'ordre d'acquisition), prévue pour la fin de l'année, au mieux.

012c000007564601-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg
012c000007564603-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg

Pour rappel, ce contrôleur opère en SATA 6 Gbps et gère les commandes TRIM et SMART, ainsi que le chiffrement AES sur 256 bits, qui est ici bel et bien activé (il ne l'était pas sur la première version du Vector). Il est suppléé par de la mémoire cache, présente sous la forme de deux puces de DDR3 d'une capacité de 256 Mo sur notre modèle de test, la version 240 Go des Radeon R7. Il fonctionne enfin sur 8 canaux et prend en charge indifféremment les interfaces Toggle Mode (NAND Samsung ou Toshiba) ou ONFI (NAND Micron), même si l'utilisation de cette dernière n'est plus d'actualité depuis le rachat d'OCZ par Toshiba.

0190000007564583-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg

À propos de ce contrôleur, AMD indique que les fréquences de fonctionnement sont plus importantes que sur le Vertex 460... équipé d'un Barefoot 3 M10, soit une puce différente. Reste l'idée : les Radeon R7 se place, par rapport à la gamme OCZ, entre un Vertex 460 et un Vector 150. Notez enfin que l'ex-fondeur a tout de même mis la main à la patte du côté du firmware, développé par ses soins, à la manière de ce que fait Crucial sur les contrôleurs Marvell.

AMD Radeon R7 vs Vertex 460 vs Vector 150 (120 / 240 / 480 Go)
  AMD Radeon R7 Vertex 460 Vector 150
Lecture séquentielle (Mo/s) 550 530 / 540 / 545 550
Écriture séquentielle (Mo/s) 470 / 530 / 530 420 / 525 / 525 450 / 530 / 530
Lecture aléatoire 4 Ko (IOPS) 85 000 / 95 000 / 100 000 80 000 / 85 000 / 90 000 80 000 / 90 000 / 100 000
Écriture aléatoire 4 Ko (IOPS) 90 000 90 000 95 000


L'écart de performances entre le Vector 150 et le Radeon R7 tient à peu de choses sur le papier. En revanche, si le haut de gamme actuel d'OCZ est garanti 5 ans, le nouveau SSD d'AMD ne voit son bon fonctionnement assuré que 4 ans par la marque. Un laps de temps pendant lequel le SSD d'AMD est censé supporter l'écriture journalière de 30 Go de données.

L'autre différence entre les deux SSD OCZ et celui vendu par AMD concerne la mémoire utilisée : tout comme le Arc 100, le Radeon R7 profite de la dernière génération des puces MLC Toshiba gravées en 19 nm, les « A19 ».

AMD annonce proposer, avec son SSD, le premier modèle haut de gamme embarquant ces puces. Ce n'est toutefois pas tout à fait exact, puisque le SanDisk Extreme Pro, testé par nos soins il y a quelques semaines, dispose de ces puces puisque SanDisk et Toshiba ont en commun leurs usines de production de NAND flash.

0190000007564599-photo-amd-radeon-r7-240-go.jpg


Les performances


Avec IOmeter, nous avons travaillé sur des secteurs et des fichiers de 4 Ko, avec des accès aléatoires à 100% (ce sont ceux qui sollicitent le plus le contrôleur), et selon 2 scénarios différents :
  • une activité comprenant 25% de lecture, 75% d'écriture ;
  • un protocole qui comprend 75% de lecture et seulement 25% d'écriture.
Chacun de ces tests a été mené jusqu'à remplissage total du SSD.


Sans surprise, les performances du Radeon R7 ressemblent à s'y méprendre à celle du Vector 150. Le SSD d'AMD profite toutefois du firmware développé par la marque, plus récent que celui du Vector 150 et qui lui offre un gain dans certains secteurs (la latence en lecture sur notre premier scénario, notamment). Par rapport à la concurrence, le Radeon R7 se situe en milieu de peloton, assez loin du MX100 de Crucial et du pourtant vieillissant Samsung 840 Pro.

0258000007564483-photo-atto-radeon-r7.jpg
De gauche à droite : AMD Radeon R7, OCZ Vertex 460 (120 Go) et Vector 150, Crucial MX100

Au contraire de IOMeter, ATTO fonctionne en séquentiel. Là encore, les similitudes entre les résultats du Radeon R7 et du Vector 150 sont frappantes. Le Vertex 460 présenté ici est en retrait, mais pour rappel, c'est la version 120 Go que nous testions à l'époque.

0258000007564481-photo-cdm-radeon-r7.jpg
De gauche à droite : AMD Radeon R7, OCZ Vertex 460 (120 Go) et Vector 150, Crucial MX100

CrystalDiskMark combine pour sa part une partie de tests séquentiels (sur un fichier de 1 Go) et une partie de tests aléatoires, avec différents scénarios (lecture et écriture d'un fichier de 512, puis 4 Ko, et de plusieurs fichiers de 4 Ko simultanément). Sur ce test, le Radeon R7 ne démérite pas non plus et s'offre même une jolie pointe en écriture aléatoire de petits fichiers (4 Ko) que nous n'avons pas forcément observée sur IOMeter.

Nous avons également effectué quelques tests pratiques, comme la décompression d'un fichier WinRAR de 1,85 Go contenant des fichiers de tailles diverses, comprises entre quelques Ko et plusieurs Mo.

benchmark : 369-4101

Sur ce test où tous nos concurrents se tiennent en un mouchoir de poche, les performances du Radeon R7 ne dénotent pas.

Des tests de transfert sont évidemment de la partie : 1 fichier de 3,9 Go pour voir comment se comportent nos SSD sur les données de taille importante, et 1 Go de petits fichiers compris entre 12 et 34 Ko pour observer leurs performances sur les données de petite taille. Ces tests sont effectués à l'aide d'un RAMDisk de 4 Go fonctionnant sur de la mémoire cadencée à 1 866 MHz.

benchmark : 369-4105

benchmark : 369-4103

En lecture de gros fichiers, le Radeon R7 n'est clairement pas le plus rapide des SSD actuels. Il fait mieux que le Vertex 460, mais reste en retrait face au Vector 150, la différence étant d'environ 6%. En écriture en revanche, le comportement du SSD d'AMD rejoint celui du Vector 150, le Radeon R7 parvenant même à surpasser légèrement celui d'OCZ.

Enfin, la copie proche, qui consiste à lire et écrire le même fichier, est une opération qui sollicite beaucoup le contrôleur : il convient de voir comment nos concurrents s'en sortent.

benchmark : 369-4107

De bonnes prestations en lecture, de très bonnes en écriture, et voilà notre Radeon R7 tout proche des meilleurs en copie proche. Sur ce test, il se met au niveau du Vector 150, assez loin devant un Crucial MX100.

Notre avis


AMD n'avait pas vraiment les coudées franches avec ce premier SSD. En s'associant avec OCZ, la marque voit son Radeon R7 doté d'un contrôleur certes performant, mais vieillissant. En revanche, la présence de puces de mémoire récentes pouvait, en principe, permettre à AMD de jouer sur le seul tableau qu'elle maîtrise vraiment, à savoir le prix.

Et on peut dire qu'AMD, de ce point de vue, a fait du bon boulot. En plaçant un adaptateur 3,5 pouces et une licence de logiciel de clonage d'Acronis (True Image HD), elle a fait le minimum. Mais en proposant une garantie de 4 ans et des tarifs très attractifs, elle a fait bien mieux.

Le Radeon R7 est en effet proposé contre environ 75, 120 et 195 euros pour respectivement des capacités de 120, 240 et 480 Go. En comparaison, le Vector 150 (qui bénéficie d'une année de garantie supplémentaire) se trouve à 90, 160 et 270 euros. Pour des performances équivalentes.

Mieux, les tarifs du SSD d'AMD approchent ceux du MX100 de Crucial ou du Samsung 840 Evo, pourtant proposés à des prix très agressifs. Le Radeon R7 est donc un SSD très honnête, tant par ses performances que par son prix.

La marque AMD suffira-t-elle cependant à assurer un volume de vente assez important pour que ce partenariat soit reconduit ? Verra-t-on un jour arriver des Radeon R9 ? L'avenir nous le dira.

AMD Radeon R7

Les plus
+ Prix cohérent
+ Très bonnes performances
+ Garantie de 4 ans
Les moins
- Petite faiblesse en lecture
- Contrôleur vieillissant
Performances synthétiques
Performances pratiques
Performances / prix
4
Modifié le 20/09/2018 à 14h17
scroll top