Nouveaux espaces de travail : sortir du cadre

01 juin 2018 à 15h36
0
Publi-edito



Actu de marque présenté par



Est-il toujours légitime d'associer si étroitement les notions de travail et de bureau, à l'heure d'Internet, des communications unifiées et des open space souvent décriés ? Non, pour la bonne et simple raison qu'il n'existe plus d'espace de travail type.

Il a toutefois longtemps été possible de le faire : l'employé de bureau passait la journée derrière son ordinateur, le commercial écumait le terrain et ne repassait au siège de l'entreprise que le soir pour taper ses compte-rendus... et les imprimer avant de les transmettre à sa hiérarchie.



Cette idée selon laquelle à une mission donnée correspondait un lieu précis, un espace de travail alloué, est désormais révolue. Elle cède le pas à des environnements de travail divers, qui s'adaptent aux spécificités de l'entreprise, à ses métiers et ses exigences, comme aux besoins des collaborateurs.

Les moyens de connexion actuels, 4G en tête, associés aux produits ultra-nomades qui bercent le quotidien permettent d'envisager de travailler depuis n'importe quel endroit du globe. Dès lors, tout espace peut devenir espace de travail pour peu que l'on dispose d'une connexion à Internet et d'un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable.

Si rapides que soient les réseaux, ils ne sont cependant d'aucune aide sans solutions dédiées aux tâches professionnelles : gestion des emails, édition de documents, interactions avec ses outils métier. Aujourd'hui, ces outils existent, et l'on peut donc envisager d'entrer vraiment de plain-pied dans le train de la mobilité, qui arrivera à bon port dès lors que ce nouvel espace de travail reste en contact permanent avec les environnements traditionnels.

Le commercial qui court les rendez-vous doit ainsi disposer d'un accès permanent aux ressources de l'entreprise, qu'il s'agisse d'information descendante (connaissance du client) ou ascendante (reporting, contrats et factures). Chez lui, au bureau ou en déplacement, ses différents outils de travail doivent se synchroniser, délivrer les mêmes applications et les mêmes données, toujours à jour.

Il devrait également pouvoir oublier quel équipement il utilise : lancer une impression depuis sa tablette à l'extérieur, puis la récupérer en arrivant au bureau, en passant simplement son smartphone NFC depuis l'imprimante de son choix. En cas de besoins plus spécifiques, il veut pouvoir se connecter depuis n'importe quel client léger, sans se soucier d'utiliser une machine précise.

Il veut enfin programmer en quelques secondes une séance de travail depuis son smartphone, pour trouver ses collègues installés dans une salle de réunion réservée à son nom le moment venu. Depuis le bureau, le domicile, les transports ou une résidence de vacances, tout ceci est aujourd'hui une réalité bien tangible.

Or ces nouveaux espaces de travail se traduisent par un impact positif sur les salariés, qui perçoivent en retour leur entreprise sous un meilleur jour. Flexibilité accrue, image innovante, gain de temps et de productivité profitent à tous, à commencer par des collaborateurs qui de fait s'épanouissent et réussissent plus largement.

Encore faut-il tout de même que cette façon de faire relève d'une volonté d'entreprise, inspirée par des dirigeants partie prenante du projet. Eux-mêmes doivent y associer les ressources humaines comme les directions métier : il s'agit d'une nouvelle façon de voir l'entreprise, dans ses relations avec ses collaborateurs comme avec ses partenaires, ses fournisseurs ou ses clients. Un changement qui requiert accompagnement technique et formation, afin que son, ou plutôt ses « espaces de travail », évoluent dans la bonne direction. Il s'agit là d'un investissement, d'un projet d'entreprise.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Nouvelles suppressions de postes chez HP
Navigateurs Web : Opera parie sur la compression vidéo
LifeSize passe sa visioconférence en mode Cloud
Google plancherait sur une tablette capable de capturer de la 3D
Asus Strix GTX 780 et R9 280 : puissance ou silence, il ne faut plus choisir !
Samsung ferme son service de streaming Music Hub en juillet prochain
DuckDuckGo : une alternative crédible à Google avec une nouvelle version
Facebook renforce la confidentialité des publications de ses membres
DK-01X et DK-02X : Lian Li industrialise le concept du bureau-boîtier
Le selfie, le hashtag et le troll font leur entrée dans le Petit Robert
Haut de page