Free revendique plus de 20 millions d'abonnés

le mardi 13 mars 2018
L'opérateur présente ses résultats financiers pour 2017. Il annonce le recrutement, sur un an, d'un million de nouveaux abonnés et vise une parts de marché de 25% à long terme.

Le fixe demeure le point fort de Free, mais la pression de la concurrence augmente très fortement, avec la montée en puissance de la fibre.

Un quart du marché du fixe pour Free


Ca boome pour Free. Arrivé il y a 6 ans sur le marché du mobile, la filiale d'Iliad, holding fondée par Xavier Niel, a présenté, ce mardi 13 mars, ses résultats pour l'année 2017. En terme d'abonnements, les indices sont au vert : Free revendique 20 millions d'abonnés, dont 13,7 millions dans le mobile et un peu plus de 6,5 millions sur le fixe (Internet, TV, téléphonie fixe).

Le fixe demeure d'ailleurs le vrai point fort de Free, qui se présente comme le premier opérateur alternatif de France, avec 24% de parts de marché sur le haut débit et le très haut débit, dans un contexte fortement promotionnel l'an dernier. Le FTTH (Fiber to the Home, la fibre domestique) atteint 556.000 abonnés, dont près de la moitié (250.000) recrutés l'an dernier. Free assure avoir déployé, l'an dernier, 2 millions de nouvelles prises raccordables pour atteindre 6,2 millions de prises.

free mobile étend la 4g à son forfait low cost


Les abonnés Free consomment beaucoup de data !


Sur le mobile, Free représente, avec ses 13,7 millions d'abonnés, 19% du marché français. Mais il revendique la place de premier recruteur depuis six ans, avec près d'un million de nouveaux abonnés, chiffre net de résiliation, en 2017. Le mix d'abonnés affiche une majorité (8,2 millions) de forfaits Free 4G illimitée (100 Go pour les non-abonnés Freebox), désormais plus nombreux que les abonnés à l'offre à 2 euros/mois. Les abonnés Free sont parmi les plus gros consommateurs de 4G d'Europe, avec une moyenne de 8,4 Go par mois.

Free voit dans ces chiffres la récompense de ses investissements sur le réseau : l'an dernier, l'opérateur a déployé 3.700 nouveaux sites 3G, pour un total de 12.200 sites, garantissant une couverture de la population (et non du territoire) en 3G de 94%. Son réseau 4G fait un peu moins bien : 86% de la population couverte. Sur le plan financier enfin, Free affiche un chiffre d'affaires de près de 5 milliards d'euros (+6%), mais c'est en-dessous des prévisions des analystes. Une heure après l'ouverture de la Bourse, le titre Iliad, maison-mère de Free, perdait 7%.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36