Débits théoriques : pour l’Europe, "les internautes n’ont pas le débit pour lequel ils paient"

01 juin 2018 à 15h36
0
La Commission européenne relaie une étude réalisée par le réseau SamKnows. Celui-ci a pour vocation de proposer aux internautes de l'Union européenne des éléments leur permettant de mesurer les débits de leur connexion à Internet.

00DC000006083494-photo-sam-knows.jpg
Selon l'Union européenne, les internautes situés dans la région n'atteignent en moyenne que 74% du débit proposé par leur FAI. Par contre, le taux est meilleur pour l'upload (88%). L'édition du rapport, réalisé par SamKnows en mars dernier sur 9 104 foyers, a été rendu possible en faisant appel aux internautes eux-mêmes. Ces derniers peuvent alors demander à s'équiper d'une Whitebox, le boîtier va alors enregistrer des informations sur leur débit pour ensuite les rapporter.

Premier constat, les réseaux DSL (ADSL, VDSL...) n'atteignent que 63,3% du débit promis alors que le câble pointe à 91,4% et la fibre à 84,4%. Autre enseignement, le débit moyen en téléchargement des pays de l'Union européenne (toutes technologies confondues) atteint 19,47 Mbits/s. La fibre atteint en moyenne 41,02 Mbits/s en moyenne, le câble 33,10 Mbits/s alors que les réseaux xDSL atteignent 7,2 Mbits/s en moyenne.

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne précise dans une note : « C'est la première fois que nous avons une confirmation sur les écarts entre les débits d'accès réels et ceux annoncés par les opérateurs grâce à des données fiables dans l'ensemble des pays membres. Les consommateurs ont besoin de davantage d'informations afin qu'ils puissent faire leur choix en connaissance de cause, nous répèterons donc cet exercice. Ces premiers résultats sont également importants pour montrer le besoin de mettre en place un marché unique ».

015E000006083802-photo-d-bits-europe-commission-europ-enne.jpg

Pour la France, le panel est certes réduit puisqu'il ne compte que 334 foyers en ADSL, 26 au câble et 22 à la fibre. Le rapport permet toutefois de souligner que sur le territoire, les débits atteignent en moyenne 40,3% du chiffre annoncé par l'opérateur. Un taux qui s'avère logique dans le sens où les clients ADSL (réseau cuivre) disposeront de débits différents selon leur présence plus ou moins proche d'un répartiteur (NRA). « Dans d'autres pays, certaines offres ne seront pas vendues à des clients qui ne pourront de toute manière pas en profiter », précise l'étude.

Sur notre territoire, la vitesse moyenne relevée aux heures de pointe reste toutefois correcte, même si elle se situe en dessous de la moyenne générale. La France enregistre 7,13 Mbits/s contre 7,23 dans l'Union européenne.

Quality of Broadband Services in the Eu March by Olivier Rob

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Digg ouvre les vannes pour son lecteur de flux RSS
Windows Store : Facebook et Flipboard annoncés pour Windows 8
Microsoft Ventures : un réseau mondial d'aide aux start-up
Pour l’avocat général de la CJUE, Google n'est pas obligé de retirer des informations
Visual Studio 2013 Preview disponible
Portrait : Cookening invite à partager un repas chez l'habitant
92% des malwares mobiles cibleraient Android
La fuite d'Edward Snowden attise les tensions diplomatiques
Virgin Mobile : paiement échelonné, remises multi-lignes, forfait VIP et 4G
Nokia JobLens : la recherche d'emploi en réalité augmentée
Haut de page