Test NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti : la nouvelle reine du jeu en 4K

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
03 juin 2021 à 11h30
43
NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces
© Nerces

Un peu moins d’un an après la sortie de la GeForce RTX 3080, NVIDIA a décidé d’officialiser la grande sœur, le modèle « Ti ». Une sortie nettement en décalage comparé à ce que l’Américain avait fait pour la génération précédente : on ne comptait alors que sept jours d'écart entre les sorties des 2080 et 2080 Ti.

Que vaut cette carte graphique , que NVIDIA décrit sans ambiguïté comme son nouveau gaming flagship, son principal produit pour les amateurs – fortunés – de jeux vidéo ? Réponse dans ce test !

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti
  • Excellentes perfs en 4K
  • Finition des Founders Edition
  • Ventilation efficace et discrète
  • Plus compacte que les custom
  • DLSS, Ray tracing, Reflex
  • Conso électrique élevée
  • « Que » 12 Go de GDDR6X
  • Dispo erratique et tarif élevé

Attention, les bloqueurs de publicité peuvent empêcher l'affichage des graphiques hébergés sur Infogram.

Notez que le test de la GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition n'a pas vocation à revenir sur l'architecture Ampere en général. Pour de plus amples informations à ce niveau, veuillez consulter notre test de la NVIDIA GeForce RTX 3080 Founders Edition .

Au moment de sortir la RTX 3080, NVIDIA avait logiquement vanté les performances de son architecture Ampere soulignant que la carte était jusqu’à deux fois plus rapide que la RTX 2080. Même son de cloche avec la sortie – dix-huit mois plus tard – de la RTX 3080 Ti qui, toujours selon NVIDIA, est 1,5 fois plus rapide que la RTX 2080 Ti .

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces
Comme pour toutes les Founders Edition, l'écrin de la 3080 Ti est magnifique © Nerces

De manière assez amusante d’ailleurs, on notera que NVIDIA préfère comparer son nouveau bébé à l’ancienne génération plutôt qu’à la RTX 3080. Le constructeur oppose ainsi systématiquement les cœurs RT ou les cœurs Tensor de seconde génération (RTX 3080 Ti) à ceux de première génération (RTX 2080 Ti). Par rapport à la RTX 3080, nous retiendrons surtout le plus grand nombre de différents cœurs et la présence de 2 Go de mémoire vidéo supplémentaires alors que la tarification est en nette hausse : 1 199 euros ici, quand la petite sœur est facturée 719 euros. Il va bien sûr falloir justifier tout ça.

Fiche technique de la NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition

Comme à son habitude, NVIDIA propose une version « de référence » de la RTX 3080 Ti : c’est la Founders Edition, que nous testons aujourd’hui. Notons cependant que les partenaires de la marque proposeront dans le même temps leur propre vision des choses et nous nous efforcerons de vous présenter au moins l’une d’entre elles.

La NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition, c’est :

  • Cœurs CUDA : 10 240
  • Fréquence boost : 1,665 GHz
  • Configuration mémoire : 12 Go GDDR6X
  • Interface mémoire : 384-bit
  • Cœurs de Ray tracing : 80 cœurs de 2ème génération
  • Cœurs Tensor : 320 cœurs de 3ème génération
  • Architecture NVIDIA : Ampere
  • PCI Express Gen 4 : Oui
  • NVIDIA NVLink™ (SLI-Ready) : Non
  • HDMI 2.1 : Oui
  • DisplayPort 1.4a : Oui
  • Connecteurs d’affichage standard : 1x HDMI 2.1, 3x DisplayPort 1.4a
  • HDCP : 2.3
  • Dimensions : 285 x 112 millimètres
  • Hauteur : 2 emplacements PCIe
  • Poids : 1 390 grammes
  • Température GPU maximale : 93°C
  • Consommation : 350 Watts
  • Alimentation système recommandée : 750 Watts
  • Connecteurs d’alimentation : 1x12 broches PCIe, adaptateur 2x PCIe 8-pin livré
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : disponible, à partir de 1 199 euros

Nous aurons bien sûr l’occasion de revenir sur la question, mais les plus experts d’entre vous auront déjà remarqué – en jetant un rapide coup d’œil à la fiche technique de la carte – que cette RTX 3080 Ti est à mi-chemin entre la RTX 3080 et la RTX 3090. Esthétiquement, elle ressemble beaucoup à la première alors que, techniquement, elle se rapproche de la seconde avec un GPU « entre deux » : le GA102-225 a presque autant de cœurs RT et Tensor, un nombre de cœurs CUDA quasi similaire et le même bus mémoire sur 384-bit que le GA102-300.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces

Bis repetita placent…

Vous pouvez vous en rendre compte au regard des photos qui illustrent cet article, il est bien difficile de distinguer la RTX 3080 Ti de sa petite sœur, la RTX 3080. En réalité, NVIDIA s’est basé sur le même design pour concevoir cette nouvelle carte.

Déjà, ses dimensions sont strictement identiques à la précédente Founders Edition : à peine plus de 28 centimètres de long pour 11 cm de large et « seulement » deux emplacements PCI Express occupés. Bien sûr, cela reste un modèle costaud, mais par rapport aux cartes dites custom des partenaires de NVIDIA, les produits Founders Edition ont encore et toujours l’avantage de la « compacité ».

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © NVIDIA
NVIDIA compare sa RTX 3080 Ti à la RTX 2080 Ti © NVIDIA

Sans surprise, NVIDIA reste aussi fidèle au système de refroidissement introduit en septembre dernier. Sans surprise car ce système a déjà été employé avec succès sur les RTX 3080 et RTX 3090, les deux modèles qui viennent « encadrer » la RTX 3080 Ti. Il est donc question d’un ventilateur pour chaque face de la carte graphique avec – au moins sur le papier – une optimisation de la circulation d’air dans le boîtier.

NVIDIA emploie ainsi un premier ventilateur pour expulser l’air vers le haut du boîtier tandis qu’un second ventilateur, sur la face avant de la carte, se charge d’expulser l'air cette fois vers l’extérieur grâce à une grille aménagée près des connecteurs.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Videocardz
Nous préférons l'opposer aux autres modèles de RTX série 3000 © Videocardz

Inutile de tourner autour du pot, nous savons déjà tous que ce système est particulièrement efficace et qu’il permet de garder la carte graphique bien au frais tout en générant un niveau de nuisances sonores des plus modestes. Seul « défaut », le système est dense et si la RTX 3080 Ti est relativement « compacte », elle est pour ainsi dire aussi lourde que les modèles custom, à près de 1,4 kg.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces
Le fameux connecteur 12 broches introduit par NVIDIA avec Ampere © Nerces

Prise 12 broches et 350 Watts de conso officielle

Si elle n’a pas été suivie par un seul de ses partenaires, la marque insiste dans l'emploi d'un nouveau connecteur d’alimentation pour les modèles Founders Edition. L’idée est ici de ne pas multiplier les câbles et de se contenter d’une unique prise 12 broches pour nourrir la RTX 3080 Ti. Notons que certains modèles custom de RTX 3080 Ti sont dans l’obligation de demander trois prises 8 broches pour subvenir aux besoins de la carte. La solution de NVIDIA est incontestablement plus pratique, même si pour le moment, cela passe par un adaptateur 8 broches, que l’Américain livre avec sa carte.

Notons enfin que, et ce n’est vraiment pas une surprise non plus, NVIDIA se rapproche encore de la RTX 3090 : pour sa RTX 3080 Ti, le constructeur évoque effectivement une consommation électrique de 350 Watts, la même qui était indiquée sur le modèle le plus puissant de la gamme, soit une hausse de 30 Watts par rapport à la RTX 3080. En revanche, cela n’entraîne pas d’augmentation des recommandations en matière d’alimentation : NVIDIA suggère toujours l’emploi d’un bloc capable de fournir au moins 750 Watts, comme pour les RTX 3080 et RTX 3090 donc.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © NVIDIA
NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © NVIDIA

Un PCB bien plus compact que ne le laissent penser les dimensions de la carte © NVIDIA

12 Go de mémoire vive GDDR6X

Au moment de sortir les RTX 3080 et RTX 3090, NVIDIA avait surpris son monde. Certes, les deux cartes n’avaient pas la même puissance et pas le même niveau de prix, mais tout de même : alors que la première se contentait de 10 Go de GDDR6X, la seconde poussait jusqu’à 24 Go, toujours en GDDR6X. La RTX 3080 marquait certes une augmentation notable par rapport à la RTX 2080 de génération Turing, mais elle restait en deçà de la RTX 2080 Ti et ses 11 Go de GDDR6. Forcément, une question brûlait les lèvres de tous les utilisateurs : NVIDIA ferait-elle évoluer cet aspect des choses avec la version Ti de sa RTX 3080 ?

La réponse, vous la connaissez. NVIDIA a décidé de booster un peu les choses sans toutefois venir concurrencer la RTX 3090. On se retrouve donc avec 12 Go de GDDR6X. On gagne 2 Go par rapport à la RTX 3080, mais on reste loin des RTX 3090 / Radeon RX 6900XT ; plus gênant, la RTX 3080 Ti est également loin des Radeon RX 6800 XT et de leur 16 Go de GDDR6.

On profite cependant d’une interface mémoire en progrès à 384-bit pour une bande passante mémoire qui vient taquiner celle de la RTX 3090 : 912 Go/s sur notre modèle du jour contre 936 Go/s sur la plus puissante des RTX 3000. Sur le papier, les progrès semblent donc suffisants, mais il faudra surveiller si, à l’avenir, des jeux ne se retrouvent pas un peu à l’étroit avec 12 Go.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces
Un seul connecteur HDMI 2.1, mais trois DisplayPort 1.4a © Nerces

Protocole de test

Nous avons l’habitude de faire évoluer en douceur notre plateforme de test et la sortie des derniers processeurs Rocket Lake-S d’Intel aura été l’occasion d’une mise à jour plus massive, non que cela soit de nature à bouleverser la hiérarchie des cartes graphiques précédemment testées. Voici le détail de configuration aujourd’hui utilisée :

  • Processeur : Intel Core i9-11900K
  • Carte Mère : Asus Z590-E Gaming WiFi (Chipset Intel Z590)
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • SSD « système » : Western Digital WD_Black SN850 1 To (Type 2280)
  • SSD « stockage » : Corsair MP400 4 To (Type 2280)
  • Alimentation : beQuiet Straight Power 11, 1 000 Watts Platinum
  • Refroidissement : Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360 mm
  • Moniteur : iiyama G-Master GB2888UHSU-B1, 4K 60 Hz
NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © Nerces
La carte installée sur notre table de bench © Nerces

Dans la mesure du possible, nous tentons toujours de conserver des plateformes similaires d’un test à l’autre. Les évolutions logicielles sont souvent plus difficiles à contrôler et la sortie de la RTX 3080 Ti est par exemple l’occasion pour NVIDIA d’introduire de nouveaux pilotes, les 466.54. Nous n’avons pas été en mesure de reconduire nos tests sur toutes les précédentes cartes NVIDIA pour refléter ce changement de pilotes. Un décalage certes réduit, mais dont il faut avoir conscience.

Outils de mesure « synthétiques »

Premier outil de mesure et première claque : la RTX 3080 Ti vient d'entrée de jeu talonner sa grande sœur, la RTX 3090. Le duel tourne en faveur de cette dernière, mais la différence est minime et permet, logiquement, de creuser l'écart avec toutes les autres prétendantes qu'il soit question des autres GeForce ou des concurrentes de chez AMD : des résultats en hausse de 7,5 % par rapport à la RTX 3080 et de 8,5 % par rapport à la RX 6900XT.

L'outil de mesure change, mais pas notre conclusion. Ainsi, avec Unigine Superposition, La RTX 3080 Ti assure encore une fois l'essentiel en se plaçant juste derrière la RTX 3090. Cette dernière reste hors de portée, mais avec à peine 400 points d'écart, notre prétendante du jour ne démérite pas le moins du monde. Logiquement, elle creuse nettement l'écart avec la RTX 3080 Founders Edition autant qu'avec les modèles custom passés entre nos mains. Plus à son aise que sur 3DMark, la Radeon RX 6900XT ne peut cependant pas lutter : elle est près de 4 % en retrait.

Nous avons pour habitude de conclure ces tests « synthétiques » par une mesure insistant sur le ray tracing . Il s'agit ici d'employer la scène Port Royal de 3DMark. Nous l'avons déjà vu par le passé, sur ce test les cartes AMD ne sont pas à la fête et notre RTX 3080 Ti n'a donc aucun mal à nettement devancer la RX 6900XT : elle lui est même 24 % supérieure.

Plus intéressant, notre carte du jour vient largement prendre le meilleur sur toutes les RTX 3080 testées dans nos colonnes pour échouer à quelques encablures de la RTX 3090. Cette dernière conserve donc sa couronne, mais l'écart avec la RTX 3080 Ti est d'à peine 1,5 %. Une paille.

Performances observées dans les jeux

Alors que les tests « synthétiques » que nous employons sont basés sur la bibliothèque DirectX 12, notre premier jeu s’appuie lui sur Vulkan et la RTX 3080 Ti n'en est que plus à son aise. Il n'est effectivement plus cette fois question de venir approcher la RTX 3090, mais bel et bien de faire jeu égal avec ce qui était jusqu'à présent un monstre de puissance nettement au-dessus du lot. Cette proximité permet à notre cobaye du jour de s'offrir la première place dans presque tous les scénarios. « Presque », car en Full HD, la RX 6900XT conserve - d'un cheveu - la première place.

Alors qu'elle semble déjà devoir s'imposer comme la nouvelle reine de la 4K, la RTX 3080 Ti est un tout petit peu moins à son aise sur The Division 2 . Cette fois, la RTX 3090 garde effectivement sa couronne pour trois petites images par secondes. Pour le reste, c'est presque un sans faute de la part de la RTX 3080 Ti qui doit toutefois s'incliner devant les RTX 3080 custom d'Asus et MSI en Full HD. Nous n'avons d'ailleurs pas d'explication à ce petit accroc. Mais qui joue en Full HD avec de telles cartes ?

Red Dead Redemption 2 est le second jeu Vulkan de notre panel. Le titre de Rockstar Games est aussi l'occasion pour NVIDIA de venir affirmer la domination de sa RTX 3080 Ti qui fait pratiquement jeu égal avec la RTX 3090 et la devance même en 4K : cela dit, un écart de 0,3 ips est dans la marge d'erreur de telles mesures. Une fois encore, toutes les RTX 3080 ainsi que la RX 6900XT ne peuvent contester la prépondérance de la nouvelle carte NVIDIA.

Sur Control , un des rares jeux pour lequel nous avons activé l’option ray tracing, les performances de la RTX 3080 Ti sont à nouveau très proches de celles de la RTX 3090. Les écarts sont pour ainsi dire ridicules quoique toujours en faveur de cette dernière. Sans surprise, le ray tracing - bien mieux pris en charge chez NVIDIA pour le moment - met en difficulté la RX 6900XT qui ne peut rivaliser.

Avec Gears 5 , nous passons sur l’Unreal Engine 4 et les résultats de notre RTX 3080 Ti sont ici plus surprenants. Tout d'abord, alors qu'elle l'emporte assez nettement en 3 840 x 2 160 px, et ce, face à tous les autres cartes du marché, elle est bien plus en difficulté en 2 560 x 1 440 px. Elle est même battue par la RTX 3090, la RTX 3080 Gaming X Trio signée MSI et la RX 6900XT d'AMD. En Full HD, les résultats sont encore plus surprenants et puisque cette définition d'image n'est pas vraiment l'objectif d'une telle carte, nous n'épiloguerons pas davantage.

Call of Duty Modern Warfare fait partie de ces jeux où le ray tracing peut être activé, pour des effets certes limités mais malgré tout assez sympas, sur les ombres notamment. Le jeu d'Activision ne permet en revanche pas de tirer de conclusions particulièrement originales : la RTX 3080 Ti fait une fois encore pratiquement jeu égal avec la RTX 3090 et s'affirme comme LA solution pour jouer en 3 840 x 2 160 alors que, presque de manière paradoxale, elle est un peu - mais alors un tout petit peu - en retrait si on se contente de jouer en 1 080p.

Sur Death Stranding , le coude-à-coude ente la RTX 3080 Ti et la RTX 3090 se poursuit. Immanquablement. Devançant cette dernière de 5 ips, notre cobaye du jour s'affirme comme la plus performante en 4K. Même la Radeon RX 6900XT, ancienne reine, est battue de 1 ips. En revanche et de manière toujours aussi surprenante, la RTX 3080 Ti est davantage chahutée en 1 080p, sans pour autant que cela vienne bouleverser nos conclusions.

Pour terminer cette série de mesures en « situation réelle », nous avons décidé d'intégrer l'un des jeux phénomène du moment, le Cyberpunk 2077 de CD Projekt RED. L'idée était ici de pousser au maximum toutes les options mises en avant par NVIDIA, ray tracing et DLSS en tête de liste. Nous n'avons en revanche pas jugé bon de reprendre toutes les cartes les plus anciennes.

Nous limitons donc cette comparaison aux modèles Turing les plus performants, aux cartes Ampere à partir de la RTX 3070 et aux dernières Radeon RX. À ce petit jeu, la RTX 3080 Ti convainc pleinement : c'est en quelque sorte une constante, elle fait pratiquement jeu égal avec la RTX 3090. Très légèrement battue en 4K (2 ips d'écart), elle est devant en 1 440p (2 ips) comme en 1 080p (4 ips).

Consommation et efficacité

Compte tenu des performances obtenues par notre RTX 3080 Ti et de la proximité technique qui existe entre cette carte et la RTX 3090, il n'est pas surprenant de voir la consommation électrique crever le plafond. Nous sommes ici au niveau de la RTX 3090 et dépassons donc très légèrement les 350 Watts.

Nous avons mesuré la consommation totale du PC avec un wattmètre à la prise, au repos sur le bureau, puis en pleine charge dans un jeu exigeant et en stress test. Nous avons comparé la consommation du PC, avec et sans carte graphique insérée. Enfin, nous avons comparé nos résultats avec ceux remontés par la dernière version bêta de MSI Afterburner.

Si la consommation est importante, notre RTX 3080 Ti Founders Edition assure tout de même un rapport performances / Watts absolument remarquable, même un tout petit cran en-dessous de celui de la RTX 3080 : 27,40 contre 27,52.

Toutefois, à titre de comparaison, voici le ratio de performances/watt de chaque carte sur notre test (le plus haut étant le meilleur) :

  • RX 6700 XT : 28,45
  • RX 5700 XT : 16,98
  • RX 6800 XT : 30,18
  • RTX 3070 : 29,48
  • RTX 3080 : 27,52
  • RTX 3080 Ti : 27,40

Depuis la sortie des premières RTX série 3000 Founders Edition, c'est un peu la même chanson. NVIDIA ayant opté pour une tarification très agressive sur ses produits, les chanceux qui mettent la main sur une FE au tarif officiel de NVIDIA - si, si, il y en a qui y arrive - profitent d'un rapport performances / prix très intéressant… encore que ?

En effet, si ce commentaire pouvait s'appliquer aux RTX 3080 et aux RTX 3070 par exemple, c'est nettement moins le cas avec la RTX 3080 Ti. Pour gagner encore quelques images par seconde, il faut consentir un investissement très important et le rapport performances / prix en souffre beaucoup.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti FE © NVIDIA
Une bien belle carte... à la disponibilité plus qu'incertaine © NVIDIA

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition : l'avis de Clubic

Performante, la RTX 3080 Ti Founders Edition l’est, à n’en pas douter. La promesse d’une carte 1,5 fois plus puissante que la RTX 2080 Ti est tenue par NVIDIA, qui en profite pour venir concurrencer son propre modèle très haut de gamme, la RTX 3090. Sur la plupart des jeux employés au cours de nos tests, la RTX 3080 Ti fait pour ainsi dire jeu égal avec ce modèle « hors de portée » de la plupart des bourses : l’Américain en profite d’ailleurs pour en faire son navire-amiral sur le jeu vidéo. Un navire-amiral qui, même en faisant abstraction de la situation actuelle du côté des cartes graphiques, signe une notable inflation.

La RTX 3080 Ti FE est 300 euros moins chère que la RTX 3090, mais se montre 500 euros plus coûteuse que la RTX 3080, avec des performances supérieures, mais pas renversantes. La RTX 3080 Ti ne peut pas non plus faire valoir une augmentation notable de la mémoire vidéo alors que la Radeon RX 6900XT dispose de 4 Go de plus pour 200 euros de moins.

Reste que la RTX 3080 Ti est un produit « vitrine ». La carte ne s’adresse pas à tous les joueurs, mais seulement aux plus fortunés qui ne veulent pas transiger pour faire tourner leurs jeux : ils pourront encore compter sur l’intégration du ray tracing à toujours plus de titres, la généralisation du DLSS et le déploiement de Reflex pour une latence maîtrisée.

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti

8

Carte graphique idéale pour le jeu en 3 840 x 2 160, la RTX 3080 Ti est un modèle qui tutoie l'excellence et amène les performances de la RTX 3090 à un tarif (un peu) plus abordable.

Les plus

  • Excellentes perfs en 4K
  • Finition des Founders Edition
  • Ventilation efficace et discrète
  • Plus compacte que les custom
  • DLSS, Ray tracing, Reflex

Les moins

  • Conso électrique élevée
  • « Que » 12 Go de GDDR6X
  • Dispo erratique et tarif élevé
Modifié le 06/06/2021 à 22h30
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
43
30
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

NVIDIA va stopper la prise en charge de Windows 7, 8, 8.1 fin août
Le Mac M1 peut désormais exécuter certaines app Windows grâce à Wine
Un PC portable gaming Asus 15,6
Un nouveau Mac Pro sous processeur Intel serait prévu avant de passer à Apple Silicon
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
La DRAM destinée aux cartes graphiques devrait continuer à augmenter, de 8 à 13 % au prochain trimestre
Realme tease son premier ordinateur portable
Lenovo Ideapad 3 : un PC portable gamer 15,6'' avec une GTX 1650Ti à moins de 680€
Très bon deal pour cet écran PC Gamer Lenovo G27 de 27 pouces (165Hz)
macOS Monterey : certaines fonctionnalités seront réservées aux Mac sur ARM
Haut de page