En Russie, des scientifiques minaient des bitcoins sur des installations nucléaires militaires

01 juin 2018 à 15h36
0
Plusieurs scientifiques russes travaillant sur un site nucléaire militaire de pointe ont été arrêtés pour avoir tenté de détourner la puissance d'un supercalculateur afin de miner des bitcoins. Détenus par le FSB, ils risquent gros pour avoir mis en péril la sécurité informatique d'un site ultrasensible.

La Russie est devenue l'un des pays du monde le plus actifs dans le minage, car le prix de l'énergie y est l'un des plus faibles du monde.

Le Centre où la Russie construisit la Bombe

C'est une base de très haute sécurité. Le Centre fédéral nucléaire russe situé à Sarov, une ville située à 370 kilomètres à l'est de Moscou. Pendant la guerre froide, elle portait le nom d'Arzamas-16. Un lieu hautement stratégique : c'est là que l'Union Soviétique développa sa première bombe atomique. C'est là aussi que plusieurs chercheurs russes ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de miner des bitcoins sur les puissants ordinateurs du laboratoire.

Le Centre de Sarov possède en effet l'une des plus puissantes machines de Russie : un supercalculateur acquis en 2011, d'une capacité d'1 petaflop, le classant à l'époque dans les 15 machines les plus puissantes de la planète. Une puissance qu'un petit groupe d'ingénieurs a tenté de dédier au minage, quitte à compromettre gravement la sécurité du site.

08784484-photo-bitcoin-blockchain.jpg


Les sites industriels attaqués sans cesse

Les apprentis mineurs n'ont pas eu le temps d'en profiter : ils ont été arrêtés au moment où ils tentaient de connecter à Internet la machine, censée rester hors-ligne pour la tenir hors de portée de toute tentative d'intrusion. Arrêtés par le Centre, ils ont été remis au FSB, la police fédérale russe, et sont toujours détenus à ce jour.

Une affaire hautement délicate pour la Russie, alors que dans le monde entier, les réseaux SCADA, c'est à dire les systèmes de pilotage des grandes installations industrielles, sont de plus en plus souvent attaqués par des malwares cherchant à détourner discrètement leur puissance de calcul et leurs énormes bandes passantes vers du minage de cryptomonnaie. Les entreprises sont prévenues : la menace peut aussi (et c'est d'ailleurs très souvent le cas) venir du personnel lui-même...

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Camsoda relie la webcameuse et votre sexdoll en Réalité Virtuelle
Sur Tinder, bientôt les femmes d’abord
La reconnaissance faciale coupable de biais racistes ?
Mystère chez Amazon : mais qui envoie des sextoys à des inconnus ?
Le successeur du LG G6 s’appellera Judy
Avec Hot Wheels, jouez à Rocket League... en vrai (ou presque) !
Au MIT, on apprend aux drones à contourner les obstacles
Le bouton « voir l’image » disparaît de Google
IOS 11 : le caractère Telugu signifiant « signe » fait tout planter
Microsoft : une build Redstone 4 et même une Redstone 5 déployées
Haut de page