Grande-Bretagne : un braquage de bitcoins à l’arme à feu

03 février 2018 à 14h53
0
Dérober des bitcoins se fait le plus souvent avec un ordinateur, mais les techniques traditionnelles s'accommodent assez bien des cryptomonnaies : en Grande-Bretagne, un ancien trader de la City reconverti dans les cryptomonnaies s'est fait braquer chez lui, arme au point, par une équipe de 4 malfaiteurs déterminés.

Mais déception pour les voleurs, toujours activement recherchés : le trader n'a pas transféré le butin comme ils l'espéraient.

Pistolet sur la tempe

Drôle de mésaventure que celle vécue par Danny Aston, 30 ans. Lundi 29 janvier, à 21h40, ce dirigeant d'une société de trading spécialisée dans les cryptomonnaies a vu 4 hommes cagoulés et armés défoncer la porte de son domicile, ligoter sa compagne sur une chaise, embarquer son bébé dans un landau, avant de mettre l'homme en joue avec une arme à feu.

Un homejacking à l'ancienne, dont le trader a selon toute vraisemblance, d'après la police, été la cible. Mais ce n'était pas les richesses matérielles que les braqueurs convoitaient. L'équipe de malfrats en avait après le portefeuille de bitcoins du trader. Pistolet pointé vers lui, Danny Aston s'est retrouvé contraint de transférer l'argent vers un autre compte que le sien.

01F4000007334686-photo-faut-il-accepter-le-bitcoin-5.jpg


Le trader n'a pas effectué le transfert

Traumatisés, Danny Aston et sa compagne ont quitté leur propriété de Moulsford pour se réfugier chez des proches. La police pense qu'il a été ciblé par les braqueurs : travaillant généralement sous pseudonyme pour mener ses transactions en bitcoins (plus de 100.000 en deux ans), il avait fini par utiliser son vrai nom avec certains de ses partenaires d'affaires, ce qui pourrait avoir permis à ses assaillants de remonter sa trace.

Mais dès le mardi, la presse britannique révélait de nouveaux détails de l'affaire : malgré la menace et la pression, Danny Aston n'a pas donné aux braqueurs ce qu'ils voulaient. Le trader a en effet pris le risque de les tromper, en faisant semblant de transférer les fonds, mais sans le faire réellement. On imagine la colère et la déception de l'équipe en cavale, aujourd'hui activement recherchée par les forces de police britanniques...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

On pourra bientôt dire autre chose à Google Home que « OK Google »
Satori, le botnet qui transforme vos objets connectés en zombies
Alexa programmée pour ne pas réagir à son nom pendant la pub
Des malwares exploitant Spectre et Meltdown vont bientôt attaquer
Nokia 7 Plus : HMD dévoile la fiche technique
L’IA de Stanford peut prédire la date de votre mort
Les HomePod d'Apple seront compatibles avec... Apple !
Vous pourrez bientôt payer quelqu’un pour vivre votre vie à votre place
Windows 7 toujours plus utilisé que Windows 10
Sécurité : Firefox 59 va bloquer les Referrers des sites web
Haut de page