Au lieu du bitcoin, et si on interdisait plutôt le billet vert ?

Thomas Pontiroli
06 mars 2014 à 16h56
0
Dans un courrier - en réalité, un pastiche - au Trésor américain, le sénateur Jared Polis appelle à retirer le billet vert, qui est, rappelle-t-il, pas moins utilisé que le bitcoin dans les activités illicites.

0104000007215452-photo-bitcoin.jpg
C'est un drôle de courrier qu'ont reçu le secrétaire du Trésor américain, Jack Lew, et la nouvelle présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen. Envoyé par le sénateur démocrate Jared Polis, il invite les autorités à interdire... les billets en dollar. Cet appel sans équivoque est en fait une réponse satirique au sénateur démocrate Joe Manchin qui, fin février, envoyait le même type de courrier aux autorités en vue de faire interdire le bitcoin.

« L'échange de billets de banque n'est pas réglementé aujourd'hui et permet de s'adonner à des activités illicites, tout en étant fortement soumis à la falsification, au vol et à la perte. Ainsi, je prie instamment le régulateur de prendre des mesures immédiates et appropriées afin de limiter l'usage de ces billets », écrit Jared Polis.

Réaliste sur les chances de voir sa demande aboutir, Jared Polis souhaite surtout « attirer l'attention sur le fait que le bitcoin ne pose pas plus de problèmes que le dollar sur les points dénoncés par le sénateur Manchin », précise son porte-parole, auprès de TechCrunch. « Le sénateur Polis veut faire avancer le débat afin que l'on cherche des moyens d'améliorer le bitcoin plutôt que de le bannir », indique le porte-parole.

Les criminels n'ont pas attendu le bitcoin

Pour Jared Polis, Joe Manchin commet l'erreur de trop facilement associer le bitcoin au commerce illicite, comme c'était le cas sur la place de marché Silk Road. Pourtant, le marché noir n'a pas attendu le bitcoin. « Les valises de billets verts illustrant tous les trafics ont été mises en vedette dans plein de films comme American Hustle ou Scarface. Le Département de la Justice évalue à 1 milliard de dollars la somme de cash volée en 2012. Et des dollars ont été trouvés dans un camion de Saddam Hussein », provoque Jared Polis.

Alors que le sénateur Manchin retourne l'anonymat du bitcoin contre lui-même, expliquant que cette propriété lui confère un grand succès auprès des criminels et des trafiquants en tout genre, Jared Polis lui rétorque que les billets, transférés de main à main, ne sont pas moins anonymes. « Les transactions en petites coupures ont toujours été prisées pour le paiement de drogues, de prostituées, etc. », continue-t-il d'argumenter.

0140000007215438-photo-dollar.jpg

La fiabilité du bitcoin toujours en cause

Au-delà de ses usages, conformes ou non à la loi, le bitcoin suscite un autre débat sur lequel s'attarde un peu moins le sénateur : la fiabilité des places de marché. À l'image de MtGox qui a mis sur le carreau une partie de ses utilisateurs en déclarant faillite fin février et, dans la foulée, en se faisant dérober pour 400 000 millions de dollars de bitcoins. Un magot que ne reverront probablement jamais ses possesseurs.

En outre, le cours de la monnaie virtuelle s'avère moins stable que le billet vert, un argument que n'omet pas le sénateur Manchin. En un an, le bitcoin est passé de 46 dollars à 673 dollars sur la plateforme Bitstamp, avec un pic à plus de 1 100 dollars en novembre 2013 puis un creux à environ 500 dollars le mois d'après. Si ce genre de mouvements n'inquiète plus le dollars US depuis les années 30, Jared Polis rappelle (exemples extrêmes à l'appui), que d'autres pays ont vu de fortes déflations, comme la Turquie ou le Zimbabwe.

En attendant que les États-Unis ne statuent sur le bitcoin, et les monnaies virtuelles en général, et alors que d'autres pays ont déjà pris leur décision, comme Taïwan, la Russie ou la Finlande, plusieurs initiatives ont émergé ces derniers mois. En début d'année, deux hôtels de Las Vegas se mettaient à accepter le bitcoin, et le mois d'après, les villes de Seattle et d'Austin annonçaient accueillir des distributeurs automatiques.


À lire également :



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la
Airbnb : la mairie de Paris envisage d'interdire purement et simplement les locations
La quantité d'énergie produite par les énergies renouvelables a quadruplé en une décennie
Sony donne le prix de ses écrans 16k : ils coûteront plusieurs millions de dollars

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top