Comparatif des meilleures enceintes multiroom (2020)

Johan Gautreau
Expert objets connectés
03 novembre 2020 à 16h00
0

Avec l'explosion des connectiques sans-fil, les enceintes multiroom se répandent sur le marché à vitesse croissante. C'est maintenant un vrai jeu d'enfant de sonoriser chaque pièce de la maison ou de créer un ensemble stéréo. Les constructeurs l'ont bien compris, étendant sans cesse leurs gammes dédiées au multiroom. Du modèle à moins de 200€ à l'enceinte bluetooth de luxe à plus de 1500€, il y en a pour tous les budgets.

Choix de la rédac

Naim Mu-So 2

Choix de la rédac

  • Design
  • Énorme réserve de puissance (450W RMS)
  • Son : riche, clair et neutre
Top du top

Cabasse The Pearl Akoya

Top du top

  • La Pearl, format réduit
  • Conception de qualité
  • Puissance impressionnante
Rapport qualité / prix

Sonos One SL

Rapport qualité / prix

  • Nombreux services de streaming
  • Multiroom Sonos efficace
  • Finitions de qualité

Attention quand même, le choix d'une enceinte multi-pièce doit se faire de façon réfléchie. Choisir une marque, c'est s'engager sur le long terme. Les constructeurs ouvrent en effet rarement leur matériel aux autres marques...

Ce guide d'achat a pour vocation de vous aider à bien choisir vos futures enceintes multiroom. Nous y avons sélectionné pour vous six modèles incontournables reconnus pour leurs qualités. Vous y trouverez aussi les critères à bien regarder avant tout achat : connectique, prix, fonctionnalités, etc...

1. Audio Pro A10

Audio Pro A10 L'accessible
  • Excellence du design, des finitions
  • Plus compacte que les conccurrentes
  • Fixation murale déjà prévue
L'enceinte multiroom scandinave

Sensiblement moins chère que ses grandes sœurs Addon C3 et Addon C5, l'A10 illustre parfaitement la volonté d'ouverture et d'accessibilité affichée depuis quelques années par Audio Pro. Le Suédois cherche manifestement à sortir de son marché « de niche » sans toutefois renier ses origines.

L'enceinte multiroom scandinave

Sensiblement moins chère que ses grandes sœurs Addon C3 et Addon C5, l'A10 illustre parfaitement la volonté d'ouverture et d'accessibilité affichée depuis quelques années par Audio Pro. Le Suédois cherche manifestement à sortir de son marché « de niche » sans toutefois renier ses origines.

Audio Pro est une marque scandinave spécialisée dans le son
multiroom. Avec son enceinte A10, elle nous offre une excellente
solution entrée de gamme qui se révèle extrêmement polyvalente.

Une enceinte discrète pour toute la maison

Recouverte de tissu acoustique, l'Audio Pro A10 profite d'un design sobre et moderne. D'un diamètre circulaire de 140 mm et d'une hauteur de 193 mm, cette enceinte multiroom siègera dans n'importe quelle pièce de la maison grâce à son format très compact. Le constructeur nordique a même prévu une fixation murale, un support inclinable étant fourni dans le pack.

Le sommet de l'Audio Pro A10 se pare de nombreux contrôles pour gérer l'appairage, la sortie et même quatre presets. Une prise filaire 3.5 mm vient compléter la connectique Bluetooth 4.0 et le Wi-Fi 2.4 GHz. Les solutions filaires sont donc en retrait, avec en particulier l'impossibilité d'utiliser une clé USB par exemple. Le sans-fil est ici le roi.

Une application en demi-teinte

S'il y a bien un point qui coince souvent avec les enceintes multiroom, c'est leurs applications dédiées. L'Audio Pro A10 ne fait pas exception. Bien qu'elle permette d'accéder aux plus gros services de streaming comme Deezer, Tidal, Spotify et compagnie, l'appli Audio Pro reste très austère et basique. L'essentiel est quand même là, évoluant lentement au grès des mises à jour.

Un son diffus plein de punch

Malgré son format compact, l'Audio Pro A10 abrite de quoi faire bouger vos morceaux préférés. La petite enceinte multiroom suédoise embarque en effet un haut-parleur de grave/médium de 76 mm, un tweeter de 30 mm pour les aigus et deux radiateurs passifs de 110 mm. Disposés de façon à couvrir 180°, ces derniers offrent un son capable de se diffuser dans toute la pièce. Les basses ressortent particulièrement bien sur ce modèle, mettant malheureusement en arrière-plan les aigus. C'est punchy, mais ça ne plaira pas à tout le monde...

2. Sonos One SL

Sonos One SL Rapport qualité / prix
  • Nombreux services de streaming
  • Multiroom Sonos efficace
  • Finitions de qualité
L'enceinte de Sonos sans assistant vocal

C'est incontestable, la Sonos One SL est l'une des meilleures - si ce n'est LA meilleure - enceinte multiroom à moins de 200€ du moment. Un vrai coup de cœur !

L'enceinte de Sonos sans assistant vocal

C'est incontestable, la Sonos One SL est l'une des meilleures - si ce n'est LA meilleure - enceinte multiroom à moins de 200€ du moment. Un vrai coup de cœur !

Sonos, maître incontesté de l'audio multiroom, revient sur le devant
de la scène avec une version légèrement modifiée de sa célèbre Sonos
One. La partie vocale tire ainsi sa révérence pour laisser la petite
enceinte faire ce qu'elle fait de mieux : envoyer du bon son dans toute
la maison.

Un design identique à la Sonos One

Vous aimez le look de la Sonos One ? Alors vous aimerez sa jumelle, identique à 99%. Les mensurations restent les mêmes, à savoir 161 x 119 x 119 mm. On retrouve le même design carré aux bords arrondis typique de la One. Le seul changement visible est finalement la disparition du bouton tactile destiné au contrôle des microphones, auparavant situé sur le haut de l'appareil. Le reste du pavé tactile ne bouge pas d'un iota. L'arrière de l'enceinte est toujours équipé d'un port Ethernet RJ45, mais boude toute entrée auxiliaire. Oubliez aussi le Bluetooth, aux abonnés absents.

Une application exemplaire

Depuis le début du millénaire, Sonos a largement eu le temps de peaufiner le fonctionnement de son système multiroom. L'application dédiée compatible Android et iOS est donc l'une des meilleures du marché. De la mise en service à l'utilisation quotidienne, tout fonctionne au poil. Plus de 30 services en ligne sont accessibles. AirPlay2 est aussi de la partie pour les utilisateurs de solutions Apple.

Le son Sonos au top

La One SL n'est pas l'une des enceintes les plus réputées de Sonos pour rien. Malgré son gabarit compact, elle sait se montrer vigoureuse. Sa signature en V lui permet d'aborder tous les genres sans aucun problème, mais ne plaira pas forcément à tout le monde. Elle n'a pas autant de profondeur que ses homologues plus onéreuses, mais elle se débrouille très bien pour un produit de cette gamme. Reliée en stéréo ou même à une barre de son PlayBar, elle donnera le meilleur d'elle-même pour sonoriser votre domicile avec brio.

3. Denon Home 150

Denon Home 150 Le challenger
  • Rapport puissance-compacité
  • Sonorité très convaincante et peu fatigante
  • Bluetooth, Ethernet et entrée AUX
La petite de chez Denon

Simple à mettre en place, compacte et très convaincante sur le son, la Denon Home 150 ne s'adresse pourtant pas encore à tout le monde. Pas de dispersion 360° et une certaine chaleur dans l'écoute, quelques manques ergonomiques qui malheureusement sont monnaies courantes dans sa gamme de prix.

La petite de chez Denon

Simple à mettre en place, compacte et très convaincante sur le son, la Denon Home 150 ne s'adresse pourtant pas encore à tout le monde. Pas de dispersion 360° et une certaine chaleur dans l'écoute, quelques manques ergonomiques qui malheureusement sont monnaies courantes dans sa gamme de prix.

La marque nipponne abandonne progressivement sa gamme HEOS pour mettre en avant sa nouvelle sélection Home. L'enceinte multiroom Denon Home 150 ouvre ainsi la voie à une nouvelle génération mêlant moderne et ancien.

Comme un air de Sonos One

La Sonos One semble faire des émules. Reprenant un look très similaire, la Home 150 se pare donc d'un look carré aux bords arrondis. Un tissu acoustique recouvre le pourtour de l'enceinte, rendant le tout très sobre. Les dimensions restent compactes, l'engin ne dépassant pas 187 x 120 x 120 mm pour un poids de 1.7 kg. Très proche de la One donc... La bonne nouvelle, c'est que la connectique est bien plus fournie que la concurrente précitée : Ethernet RJ45, USB, Jack 3.5 mm. C'est plutôt complet, surtout que le Bluetooth est aussi de la partie pour compléter le classique Wi-Fi. Le haut de l'enceinte arbore quant à lui plusieurs contrôles tactiles.

Une application simple mais austère

Denon évolue peu son application dédiée au multiroom. Il s'ensuit donc un certain sentiment d'austérité. Malgré tout, l'utilisation se veut simple. La gestion des groupes multiroom est particulièrement intuitive grâce à un système de glisser/déposer. La plupart des services de streaming sont pris en charge, sauf Qobuz et Apple Music. Dans ce dernier cas, AirPlay2 permet de prendre la relève.

Sonorité proche de la HiFi

C'est indéniable, Denon maitrise son sujet. La marque nipponne dote donc la Home 150 d'un très bon son, du moins pour sa gamme tarifaire. S'il faut faire l'impasse sur un son à 360° comme sur la Sonos One, l'enceinte multiroom de Denon flirte avec la qualité HiFi. C'est bien équilibré, précis et détaillé. Les basses manquent toutefois de maitrise, tout comme les aigus qui restent un peu trop doux. L'idéal est de privilégier un montage en paire pour bénéficier d'une stéréo d'excellente qualité.

4. Dynaudio Music 1

Dynaudio Music 1 Un bon compromis
  • Design original et ergonomique
  • Qualité sonore au top
  • Son adaptable avec NoiseAdapt et RoomAdapt
L'enceinte multiroom haut de gamme danoise

Pour une première incursion dans le monde bien rempli du multiroom, Dynaudio s'en tire plutôt bien. La Music 1 n'est certes pas parfaite, mais coche finalement la plupart des cases de la checklist de tout mélomane adepte de nouvelles technologies.

L'enceinte multiroom haut de gamme danoise

Pour une première incursion dans le monde bien rempli du multiroom, Dynaudio s'en tire plutôt bien. La Music 1 n'est certes pas parfaite, mais coche finalement la plupart des cases de la checklist de tout mélomane adepte de nouvelles technologies.

Fin 2018, la marque danoise Dynaudio lançait une toute nouvelle série d'enceintes nommées Music. La Music 1 est le modèle entrée de gamme de la marque. Cela ne l'empêche pas d'être au top et de faire pas mal d'ombre à ses concurrentes directes.

Un design original et futé

En voyant la Music 1, il est difficile de lui reprocher un quelconque manque d'audace. L'enceinte multiroom de Dynaudio détonne avec son look angulaire qui la fait ressembler à un gros diamant. Ce petit bijou se pare d'un tissu acoustique qui dissimule dans la partie haute une poignée de transport. La tranche haute accueille des boutons de contrôle et presets alors que la connectique propose une prise auxiliaire de 3.5 mm et un port USB. Wi-Fi 5 GHz et Bluetooth 4.0 assurent la connexion sans-fil indispensable à toute enceinte multi-pièce.

Une application moderne mais trop basique

Pour son application dédiée, Dynaudio mise sur la modernité. L'appairage et la gestion des enceintes de la marque se veulent simplifiés à l'extrême. Un système de glisser/déposer permet de gérer les groupes multiples en quelques secondes. On regrettera par contre le peu de services de streaming pris en charge. En dehors de Tidal et des webradios, c'est le grand vide. La compatibilité AirPlay2 et DLNA rattrapent toutefois ce manque. Le mode Music Now capable d'adapter la musique selon l'utilisateur se montre aussi très attractif.

Du bon son à transporter dans toute la maison

Avec un tweeter à dôme de 1” et un woofer de 4”, la Music 1 n'est pas la plus fournie des enceintes multiroom milieu de gamme du marché. Le son se révèle toutefois très bon malgré un manque de basses. Les fonctions NoiseAdapt et RoomAdapt permettent de profiter d'un réglage automatique selon l'environnement. Une bonne nouvelle sachant qu'on peut placer l'enceinte n'importe où dans la maison grâce à sa batterie qui lui assure 8h d'écoute !

5. Naim Mu-So 2

Naim Mu-So 2 Choix de la rédac
  • Design
  • Énorme réserve de puissance (450W RMS)
  • Son : riche, clair et neutre
Un système tout-en-un haut de gamme

Cette enceinte fait suite à la vieillissante, mais pas moins excellente Mu-So première du nom. Le moins que l'on puisse dire c'est que Naim a tenu son pari en améliorant son enceinte tout-en-un et le travail réalisé avec Focal sur les haut-parleurs n'est pas anodin.

Un système tout-en-un haut de gamme

Cette enceinte fait suite à la vieillissante, mais pas moins excellente Mu-So première du nom. Le moins que l'on puisse dire c'est que Naim a tenu son pari en améliorant son enceinte tout-en-un et le travail réalisé avec Focal sur les haut-parleurs n'est pas anodin.

L'iconique enceinte Mu-So profite d'un renouvellement bien venu. Si l'aspect esthétique ne change pas, l'intérieur subit un ravalement total qui fait de la Naim Mu-So 2 la digne héritière d'une première génération déjà presque parfaite.

Un design inchangé, du moins extérieurement

Difficile au premier coup d'œil de distinguer la Mu-So et la Mu-So 2. La nouvelle venue reprend le même gabarit que son aînée. Elle est donc très imposante. La molette de contrôle tactile est légèrement améliorée, jouissant maintenant d'un détecteur de proximité. La grille en tissu bénéficie aussi de matériaux plus efficaces pour la diffusion du son. Mais c'est surtout du côté de la connectique que la marque anglaise frappe fort : jack 3.5 mm, prise optique, USB, Ethernet RJ 45 et même HDMI ARC. Bien entendu, Wi-Fi 5 GHz et Bluetooth sont aussi de la partie. Au besoin, une télécommande est aussi incluse dans le pack.

Une application minimaliste mais efficace

Configurer la Mu-So 2 est un jeu d'enfant grâce à l'application dédiée de Naim. Cette dernière donne accès aux services de streaming Spotify et Tidal, ainsi qu'à des milliers de webradios. Pour les autres services musicaux, il faut passer par AirPlay2 ou le protocole Cast de Google. UPnP est aussi de la partie pour streamer vos musiques depuis votre NAS, PC ou smartphone. Bien entendu, l'application permet aussi de gérer les autres appareils multiroom de la marque pour créer des groupes ou paires stéréo.

Du son haute-fidélité Made in Focal

Conçue en collaboration avec Focal, la Naim Mu-So 2 offre un son de toute beauté. Ses six drivers assurent une sonorité tout simplement excellente, malgré une scène sonore qui manque de largeur. L'enceinte anglaise a cependant la bonne idée de pouvoir faire office de barre de son grâce à sa connectique HDMI ARC. Ce n'est pas sa principale fonction, mais c'est toujours bon à prendre si jamais vous n'avez pas de système audio pour la TV.

6. Cabasse The Pearl Akoya

Cabasse The Pearl Akoya Top du top
  • La Pearl, format réduit
  • Conception de qualité
  • Puissance impressionnante
L'enceinte multiroom française

Sans maitrise, la puissance n'est rien. Ça tombe bien, Cabasse maîtrise à la perfection la grosse puissance délivrée par son enceinte connectée. La Pearl Akoya porte parfaitement son nom : c'est une vraie petite perle dans le monde de l'audio Hifi.

L'enceinte multiroom française

Sans maitrise, la puissance n'est rien. Ça tombe bien, Cabasse maîtrise à la perfection la grosse puissance délivrée par son enceinte connectée. La Pearl Akoya porte parfaitement son nom : c'est une vraie petite perle dans le monde de l'audio Hifi.

Forts du succès de la Pearl, les bretons de Cabasse récidivent avec un modèle plus compact et surtout plus abordable : la Pearl Akoya. Petite mais incroyablement puissante, cette enceinte multiroom haut de gamme ne vous laissera pas indifférent.

La Pearl, version compacte

Prenez une Pearl, compactez-la à l'extrême et vous obtiendrez l'Akoya. Pesant quand même 6 kg, l'enceinte bretonne se montre à peine plus grosse qu'une Echo Studio. Totalement ronde - 20 cm de diamètre - et posée sur un petit pied, la Pearl Akoya détonne avec son look soigné et résolument moderne. Seul un anneau en plastique argenté vient casser les courbes de ce joli bijou. La connectique est à la hauteur des prétentions de la belle : micro-USB, Ethernet RJ 45, prise optique et jack/RCA 3.5 mm. Pour la partie sans-fil, on retrouve du WiFi 5 GHz et du Bluetooth 4.2. Etonnamment, aucun contrôle physique n'est présent sur l'enceinte. Tout passe par une télécommande Bluetooth ou le smartphone.

Une application austère mais complète

Comme beaucoup de ses concurrentes, la Pearl Akoya doit composer avec une application relativement austère. StreamCONTROL permet toutefois de gérer la plupart des services de streaming du marché, à savoir Tidal, Qobuz, Spotify, Deezer et même TuneIn. On peut assigner jusqu'à cinq presets à l'enceinte. Si le protocole DLNA est pris en charge, il n'en va pas de même pour AirPlay, mettant sur le carreau les utilisateurs Apple... La gestion des groupes multiroom se veut très simple. Nous aurions juste aimé des réglages d'égalisation plus complets.

Une puissance démentielle

Grâce à sa technologie de haut-parleur tri-coaxial, Cabasse réussit l'exploit de proposer une puissance de 1050 W dans un gabarit très réduit. Le son peut donc monter très haut, ce qui ne l'empêche pas d'être parfaitement maîtrisé. Les médiums sont un peu en retrait face aux autres fréquences, mais ce n'est pas rédhibitoire. La sonorité produite par la Pearl Akoya reste superbe même à haut volume.

Comment choisir votre enceinte multiroom ?

Quelle marque choisir pour mon enceinte multiroom ?

Plus que pour tout autre appareil audio, il est important de bien réfléchir à la marque de votre future enceinte multi-pièce. La raison est simple : la plupart des constructeurs ne proposent pas de compatibilité avec les appareils d'autres marques. Et si compatibilité il y a, elle est vraiment restreinte.

Un système Bose fonctionnera donc de manière optimale avec des enceintes Bose. Vous ne pourrez donc pas profiter pleinement d'une enceinte Sonos au sein d'une installation Bose. De plus - même si ça se raréfie - il y a parfois des marques qui demandent l'achat d'une centrale. Cette dernière est un maillon essentiel indispensable pour connecter d'autres enceintes de la même marque et diffuser le son dans toute la maison.

Vous l'aurez compris : acheter du matériel auprès d'une marque, c'est s'engager durablement auprès d'elle et de ses services. Les utilisateurs de Sonos l'ont d'ailleurs appris à leurs dépens quand la célèbre marque a décidé de couper les mises à jour et l'accès à ses services les plus anciens, laissant sur le bord de la route de nombreuses enceintes âgées mais toujours fonctionnelles...

Quelle connectique faut-il privilégier sur une enceinte multi-pièce ?

Les enceintes multiroom se veulent très polyvalentes. A l'opposé des modèles dotés d'assistants vocaux souvent limités en connectique, les version multiroom ont généralement de quoi satisfaire à tous les usages.

Par défaut, vous trouverez au moins du Wi-Fi, élément indispensable pour lier entre elles les enceintes de votre domicile. Dans la plupart des cas, le Bluetooth est aussi intégré, permettant de réaliser des paires stéréo sur les modèles entrée de gamme. Pour les plus réfractaires au sans-fil, de nombreux constructeurs proposent des ports RJ45 pour Ethernet.

Les connectiques auxiliaires comme les prises Jack 3.5 mm et optiques sont aussi souvent présentes. Elles permettent de brancher sur votre enceinte du matériel audio comme un DAC, un lecteur audio ou même une télévision. Si vous comptez utiliser une enceinte multiroom dans une configuration home cinema, alors privilégiez les connectiques auxiliaires.

N'oubliez pas non plus de jeter un œil aux protocoles pris en charge. Apple AirPlay2 et Google Cast permettent par exemple d'utiliser du matériel provenant de plusieurs constructeurs différents. Ces fonctions ne sont cependant pas très répandues. Si vous possédez un NAS, il pourra être accessible grâce à UPnP et DLNA.

Quels services de streaming sont pris en charge par une enceinte multiroom ?

Grâce à leur Wi-Fi et leur application dédiée, les enceintes multiroom peuvent accéder à plus ou moins de services de streaming. Attention quand même, l'offre est parfois très variable d'une marque à l'autre.

En général, on retrouve le géant Spotify, le grand incontournable de l'audio en streaming. Il est souvent accompagné par la possibilité d'écouter des webradios. Viennent ensuite des services comme Tidal, Deezer ou Qobuz. Apple Music est plus rarement présent, ce qui pénalise les utilisateurs Apple. Si vous êtes abonné à l'une de ces plateformes, il sera donc judicieux de vérifier qu'elle est prise en charge par votre enceinte et son application dédiée.

Sinon, vous pourrez vous rattraper avec une écoute depuis votre PC ou smartphone via les protocoles DLNA, UPnP, AirPlay ou Cast. Là aussi, faites bien attention à vous assurer de la compatibilité de votre éventuelle future enceinte avec votre matériel actuel.

Intéressé par le choix d'une enceinte bluetooth, découvrez nos autres comparatifs :

Modifié le 26/11/2020 à 15h39
0
0
Partager l'article :
Haut de page