Test Logitech SqueezeBox Radio

15 février 2011 à 12h32
0

Logitech SqueezeBox Radio

Pour les connaisseurs, la SqueezeBox Radio est une sorte de SqueezeBox Boom en beaucoup plus compacte. Autonome, la SqueezeBox Radio est déclinée selon deux coloris. Notre modèle est de couleur noir, et revêt un plastique brillant malheureusement assez sensible aux traces de doigts et à la poussière : pas forcément l'idéal pour mettre dans une cuisine... par exemple.

Avec un seul haut-parleur, certes bidirectionnel, le son produit par la SqueezeBox Radio est surprenant de clarté et de précision. Naturellement, il ne faut pas s'attendre à sonoriser la place de la Concorde, mais pas de souci pour remplir de musique une pièce d'habitation avec qui plus est des graves consistants puisqu'un woofer se dissimule dans les entrailles de la bête. Alimentée par le secteur, la SqueezeBox Radio peut également fonctionner sur un jeu de batteries rechargeable, mais celui-ci est optionnel.

Relativement passe-partout, la SqueezeBox Radio se dote en façade d'un écran couleurs, non tactile. De petite taille (6 cm de diagonale), celui-ci affichera tout aussi bien les pochettes d'album que les menus dans lesquels vous pourrez naviguer. Chaque menu étant d'ailleurs illustré d'une icône alors que ceux-ci ont le bon goût de demeurer relativement clairs et assez homogènes avec les dernières solutions SqueezeBox en date. Quant à l'écran, il est de bonne facture, meilleur que sur certaines imprimantes multifonctions bas de gamme dont nous tairons la marque (en deux lettres), alors qu'il embarque un détecteur de lumière pour ajuster automatiquement sa luminosité en fonction de l'éclairage ambiant.

000000BE03999952-photo-logitech-squeezebox-radio-2.jpg
000000BE03999950-photo-logitech-squeezebox-radio-1.jpg


En façade, nous retrouvons divers boutons de contrôle : trop peut-être ! Nous avons ainsi les contrôles de lecture (lecture, précédent, suivant, etc), un bouton de mise en marche, les six boutons frontaux entourant l'écran et servant à mémoriser des présélections, une molette centrale cliquable ainsi qu'un bouton crantée pour régler le volume (une pression sur ce dernier active le mode muet). Et n'oublions pas le bouton Home, pour revenir à l'accueil du menu, le bouton retour pour retomber sur le menu précédent, ou encore le bouton Alarme pour gérer les alarmes. Car oui, l'une des fonctionnalités mises en avant de la SqueezeBox Radio est la fonction alarme, avec programmation sur 7 jours. Et à tous ces boutons s'ajoute un bouton « More » permettant d'afficher un surmenu offrant des fonctions supplémentaires lors de l'écoute d'un titre (ajout aux favoris, suppression des favoris, etc).

Compatible Wi-Fi i802.11g et dotée d'une prise RJ45, la SqueezeBox Radio comporte sur sa tranche une prise casque. Un connecteur « line-in » permettra également de relier un baladeur à l'appareil. Comme toutes les SqueezeBox, la prise en charge des protocoles de chiffrement Wi-Fi est assurée sans encombre que ce soit le WEP, le WPA ou encore le WPA2. Sans compter que le WPS est également de la partie.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top