2015 : le retour inattendu de la cassette audio

Par
Le 28 décembre 2015
 0
On sait que le vinyle est reparti ces dernières années. Plus inattendu en revanche : le renouveau de la cassette audio. Du moins pour le numéro 1 du secteur.

Suite à la découverte d'une tendance étonnante dans les derniers rapports de Nielsen relatifs à l'industrie musicale, le site internet américain Ars Technica a consacré un article au retour de la cassette audio, et plus particulièrement à National Audio Company (NAC), le plus grand fabricant mondial, et l'un des tout derniers.

Depuis plusieurs années maintenant, NAC enregistre effectivement une croissance annuelle de plus ou moins 20 % de la demande en cassettes audio. On pourrait attribuer cette croissance à l'abandon successif des concurrents. Mais cette année la croissance a dépassé les 30 %, sans que le rythme des fermetures ne s'accélère, et sans qu'une nouvelle technologie ne justifie une telle évolution.

0226000008293178-photo-cassette-audio.jpg

Des artistes réputés en éditions limitées


N'allez pas croire que les professeurs de langues tractent ce marché avec leurs bon vieux magnétophones. Les cassettes vierges ne représentent plus que 30 % des ventes. Les 70 % restants sont de la musique enregistrée. En septembre dernier, Bloomberg rapportait que NAC avait encore des accords avec Universal Music ou Sony Music, deux des quatre « majors du disque », ainsi qu'avec une multitude d'artistes indépendants.

Des artistes tels que Metallica ou The Flaming Lips sortent encore de la musique sur cassette, en édition limitée. Face à la musique numérique, plus dématérialisée que jamais avec l'essor des services de musique à la demande, ces groupes vendent un objet, bien sûr. Ils vendent aussi un son caractéristique, analogique, plus chaud, comme pour le vinyle. Ici les consommateurs ne poursuivent pas la haute fidélité de ce dernier, mais il reste la nostalgie et surtout la possibilité de l'écouter en déplacement avec un Walkman.

02276562-photo-sony-walkman-de-1979.jpg

10 millions de cassettes et au-delà...


NAC emploie 40 employés, dont neuf ingénieurs du son, sur huit lignes de production. Le fabricant dispose de 50 à 60 machines en réserve qu'il a rachetées à tous ses ex-confrères au fil des années, dont 30 à 40 desquelles il a déjà extrait des pièces. Ces machines n'étant plus en vente, il fabrique même certaines pièces lui-même.

Au total, NAC a produit 10 millions de cassettes en 2014.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top